, , , , ,

Médecine esthétique : les injections de PRP

Pourtant sans danger, les injections de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) ne sont pas encore vraiment utilisée dans la médecine esthétique, largement pratiquées depuis plus de 10 ans dans la médecine du sport et la médecine reconstructrice.

Mésothérapie du visage : le mésolift

Un des moyens le plus efficace pour redonner une nouvelle jeunesse à votre peau est le mésolift, technique de réjuvénisation. C’est un classique des soins esthétiques médicaux pour revitaliser la peau du visage et donner un « coup d’éclat »

Le Mésolift consiste à injecter avec une fine aiguille dans le derme, de très petites quantités de produits spécifiques et adaptés aux besoins de la peau, le long des rides et en « nappage » sur les parties ridulées du visage. Il peut se pratiquer à la main ou avec un pistolet. Les produits sont naturels et injectés par des professionnels, le plus souvent un médecin.

Il existe trois types de mésolift, le mésolift revitalisant qui utilise un mélange nutritif pouvant comporter des vitamines, des minéraux, des vasodilatateurs, de la calcitonine, le Mésolift comblant, se faisant uniquement avec de l’acide hyaluronique permetant de regonfler le derme en le réhydratant fortement et Le Mésolift de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) Autolog avec injection de Plasma obtenu après centrifugation du sang du patient.

La technique la moins répandue dans la médecine esthétique est certainement l’injection de PRP.

Qu’est ce que le Plasma Riche en Plaquettes ?

injection PRP

Le mésolift de PRP est une technique d’injection de plasma autologue (issu du sang du patient), riche en plaquettes, facteur de croissance de cellules souches. L’injection de PRP accélère le processus de cicatrisation en stimulant la synthèse de collagène, la revascularisation et la réparation des tissus.

La concentration est augmenté dans le plasma riche en plaquettes. C’est un réservoir de protéines bioactives, facteurs de croissance qui accélère la régénération des tissus. Ces protéines initient la guérison des tissus conjonctifs, tendons, ligaments, et permettent la création de nouveaux vaisseaux sanguins, stimulant le processus de guérison.

Les plaquettes renferment différents facteurs de croissance qui désigne une famille de protéines qui régulent la multiplication et la différenciation cellulaire. Ils ont l’avantage de participer naturellement au processus de cicatrisation en stimulant la formation de nouvelles cellules.

Initialement, l’injection de PRP, ou Self Regenerin® est utilisé en chirurgie réparatrice et en médecine du sport, ce n’est que récemment qu’elle est utilisée en médecine esthétique.

En 2009, lors du programme antidopage lors du tournois de tennis Sony Ericsson WTA 2010, les organisateurs du tournois autorisaient déjà à usage à des fins thérapeutiques (AUT), l’injection du PRP « Une AUT est nécessaire en cas d’injection intramusculaire de préparations dérivées de plaquettes (Platelet-Derived Preparations) (comme le plasma riche en plaquettes (Platelet Rich Plasma) ou PRP, et de‘blood spinning’). Il est impératif de déclarer l’usage de préparations dérivées de plaquettes (platelet–derived preparations) par
d’autres voies d’administration (comme une injection dans une articulation, un tendon ou un ligament) sur le formulaire de contrôle antidopage chaque fois qu’une joueuse est testée et un formulaire de déclaration d’usage ».

En juillet 2010, Rafael Nadal a utilisé cette technique pour soigner sa tendinite chronique aux
deux genoux. L’utilisation d’injection de PRP est utilisé depuis plusieurs années dans de nombreux sports, notamment en Superbowl.

A ce jour, on peut retrouver son utilisation dans une publication au Journal officiel autorisé en application de l’article L. 1243-2 « prélevés et utilisés à des fins thérapeutiques autologues dans cadre d’une seule et même intervention médicale », dans un avis de l’AFSSAPS, « le produit final obtenu n’est pas un produit sanguin labile au sens de l’article L1221-8 du code de la santé Publique et ne correspond pas aux caractéristiques des PSL … » et dans un avis de l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) « Non dopant et non soumis à une déclaration… »

Depuis quand existe-t-il les injections de PRP ?

Les concentrés plaquettaires autologues comme le plasma riche en plaquettes, ont été développés à partir des années 90 dans l’objectif de stimuler les différentes phases de la réparation tissulaire.

En 2006, la première étude sur l’utilisation des facteurs de croissance dans le traitement des tendinites du coude montre une cicatrisation spectaculaire. En 2007, un article dans l’American Journal of Sports Medicine, constate que le nombre de cellule est quatre fois supérieur aux techniques traditionnelles, au bout d’une semaine. Le temps de récupérations des athlètes a été nettement réduit, puisqu’ils ont pu reprendre l’entraînement un mois et demi avant les autres ; l’efficacité des injections de PRP dans les aponévrosites plantaires par rapport aux injections de corticoïde est nettement plus importante. L’équipe du Docteur Filardo démontre une amélioration de la douleur, de la fonction du genou et de la qualité dans l’arthrose du genou, lorsque plusieurs injections intra articulaire de PRP étaient réalisées. Gerben a démontré que le PRP inhibait l’inflammation dans l’arthrose et Barney Davidson qu’un des facteurs de croissance stimule la réparation cartilagineuse. Barber et Gumina ont démontré que l’utilisation de PRP pendant une réparation sous arthroscopie d’une rupture de la coiffe des rotateurs pouvaient augmenter la cicatrisation des réparations de la coiffe des rotateurs manière significative. Randelli a montré que l’utilisation de PRP dans les réparations des lésions de la coiffe des rotateurs diminuait le temps de récupération.

Comment le PRP agit-il, en médecine esthétique?

Une petite quantité de sang (20 à 60ml) est prélevée au patient, puis centrifugé. Le PRP est extrait. Ce processus augmente la concentration des plaquettes et des facteurs de croissance de 500%. Lorsqu’il est réinjecté, il crée une cascade de réparation du tissus lésée et en résulte le développement de nouveaux collagènes matures qui renforcent les espaces creusés par les ridules. C’est un produit 100% biocompatible.

Les injections de PRP peuvent traiter les cernes, les ridules du visage, le décolleté froissé, le dos des mains, la perte de cheveux.

injection PRPLa préparation des méthodes de PRP

Les plus utilisées en médecine du sport ou en médecine esthétique sont des techniques simplifiées basée sur une centrifugeuse de sang total. Cette méthode est exploité par plusieurs fabricants proposant des kits commerciaux stériles pour la médecine du sport.

Dans le cadre de la médecine esthétique, le produit DENSITY PLATELET GEL A est un dispositif médical de classe II B ; norme CE 0476, permettant aux médecins esthétiques de pratique ces injections depuis son cabinet.

Ce produit est aussi utilisé pour des pathologies telles que les traumatologies du sport, la chirurgie orthopédique, la chirurgie dentaire, la chirurgie reconstructrice, entre autre. Les injections de PRP sont principalement utilisées pour la revitalisation. Les facteurs de croissances vont stimuler la micro circulation et la fabrication du collagène. La peau devient plus douce, plus tonique. Le teint est plus rosé, plus vivant. Elles peuvent aussi servir pour les cernes, les rides et la repousse capilaire. Le PRP une fois injecté va recréer du tissu vivant là où il est injecté. Le tissu restera souple dans le temps. Il trouve tout
sont intérêt à moyen et long terme.

Le traitement doit être poursuivi par 2 séries d’injections à 2 mois d’ intervalle.

Sous quelle forme est le PRP ?

Le PRP est sous forme liquide, puisque c’est un concentré plaquettaire issus du sang du patient. Il peut être transformé sous forme de gel, le Density Platelet Gel, en 5 secondes, en le mixant avec un mélange de thrombine et de chlorure de calcium, permettant aux puissants composants cicatrisant de rester en place lors de l’injection.

Le Density Platelet Gel est un dispositif médical aux normes hématologiques européens .Sur le plan medico-légal, le Density Platelet Gel est le seul produit autologue à être utilisé en cabinet médical, car tous les composants du kit sont stérilisés individuellement et la manipulation du sang se fait à cycle fermé. Tous les composants du kit ont une étiquette de traçabilité.

Comment se déroule une séance d’injection de PRP ?

L’injection se fait sous anesthésie locale ou légère sédation. La zone d’injection doit être aseptisée. Les injections se font par petites doses autour de la zone à comblée (ridules, cernes). Elles peuvent nécessité une autre intervention 1 mois plus tard.

Les micro-injections de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) régénèrent et rajeunissent la peau de certaines zones délicates et parfois difficiles à traiter comme les cernes, le cou et le dos des mains, les ridules.

L’intervention d’injection de PRP commence par un prélèvement sanguin qui est immédiatement centrifugé afin d’en extraire le plasma riche en plaquettes. Ce plasma est réinjecté par le médecin en mésothérapie sur la zone légèrement anesthésiée. Une séance dure environ une heure. Trois séances peuvent être échelonné sur 2 mois suivant les conseils du médecin esthétique.

Quels sont les résultats ?

Les injections permettent une réjuvénation naturelle. La peau devient plus souple, plus tonique, moins ridées. Le PRP a également une action volumatrice et restructurante.

Quels sont les effets secondaires ?

Grâce à l’asepsie de la zone traitée et des caractéristique autologue du procédé, les effets secondaires sont particulièrement minimes, légères rougeurs, gonflement, hématomes peuvent disparaître après quelques jours qui suivent l’intervention.

Posté par Christophe Joseph

Reporter d’image et ancien reporter de presse écrite en PQR, JOSEPH a obtenu un diplôme supérieur des Beaux-arts en 1995 et un DU de Presse Magazine en 2013. Ayant travaillé dans le paramédical, aujourd'hui, il se passionne pour la santé, la culture artistique, la mer.

6 commentaires

Leave a Reply
    • Le PRP permet de combler le manque dut à des cellules mortes. Il regénère les cellules vivantes autour de la partie morte et dons les multiplie. Dans le cas d’une arthrose, il peut permettre de développer des cellules du cartilage, mais en aucun cas ne soigne une arthrose.

  1. Vu sous cet angle, l’injection de plasma riche en plaquettes a l’air inoffensif. Je ne suis pas très sur des risques que cette opération représente. Mais est-ce que ce que les stars qui se retrouvent avec des lèvres énormes ont eu recours à cette injection? Ce serait une mauvaise image de l’opération si c’était le cas. Je pense que c’est une des raisons pour lesquelles cette technique n’est pas encore très utilisée dans la chirurgie esthétique.

    • Le PRP est issu de son propre sang et est inoffensif. Il ne faut pas confondre avec le botox ou les acides acide hyaluronique. La durée d’efficacité s’atténue dans le temps.

  2. la médecine pour devenir beau quand on est un peu timbré…ou s’arrête la beauté? y’a qu’à voir michael jackson qui voulait surtout devenir blanc

    • Rien à voir, le PRP sert bien sûr en chirurgie esthétique, mais est surtout développé dans les problèmes de cartilage. Mickael Jackson souffrait de Vitiligo pendant 25 ans.

Laisser un commentaire