, , , ,

BIFFF : Le Corbeau d’Or 2014 est attribué à « Witching and Bitching »

Les-Sorcieres-de-Zugarramurdi_portrait_w193h257

La 32ème édition du Festival international du film fantastique de Bruxelles (BIFFF) s’est terminé dimanche, 20 avril 2014, soir au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles par la remise du Corbeau d’Or 2014 attribué à « Witching and Bitching », (titre original : Las brujas de Zugarramurdiun, Les Sorcières de Zugarramurdi en français) une comédie horrifique franco-espagnole écrite et réalisée par le réalisateur Espagnol Alex de la Iglesia et sortie en 2013.

Ce film raconte l’histoire de trois braqueurs en fuite qui se retrouvent bloqués dans le village millénaire de Zugarramurdi, un village de sorcières cannibales. « Witching and Bitching » a également décroché le prix du public.

Le Corbeau d’Argent est quant à lui revenu à « Horror Stories 2 » (2013), un film que l’on doit aux quatre réalisateurs sud-coréens Min Kyu-dong, Kim Sung-ho, Kim Hui et Jung Bum-shik, et à « Rigor Mortis » (2013), de Juno Mak, originaire, lui, de Hong-Kong.

« Monsoon Shootout » (2013), de l’Indien Amit Kumar, décroche le titre de meilleur thriller. Le film relate les choix qui s’offrent à un policier débutant à Mumbai qui se retrouve face à un suspect qu’il tient en ligne de mire. Il a la possibilité de l’abattre ou non. Le long métrage se construit autour de trois histoires différentes, et des conséquences qui en découlent, selon la décision prise par le policier.

Le jury du 7e parallèle a choisi de récompenser le film « LFO » (2013) du réalisateur suédois Antonio Tublen. Le jury a également accordé une mention spéciale à « Wrong Cops » (2013) du Français Quentin Dupieux.

Le Méliès d’argent est revenu à « Let us Prey » (2014), réalisé par l’Irlandais Brian O’Malley. Enfin, « Control » (2013) du réalisateur Kenneth Bi, originaire de Hong-Kong, a reçu une mention spéciale.

Avec Belga

Posté par Ahmed Maghrabi

Journaliste, passionné par les médias, contributeur pour le site d'actualités "Actumag.Info".

Laisser un commentaire