,

Le plan d'attaque britannique de 100.000 militaires contre la Syrie

IRIB- L’ancien commandant de l’armée britannique, Lord Richards, a déclaré, dans une interview,
que la Grande Bretagne avait présenté, il y a deux ans, un plan, pour renverser le gouvernement syrien. Il a, par la suite, indiqué que le Premier ministre britannique, David Cameron, devait miser sur une coopération avec le gouvernement syrien et devait être à la recherche de l’aide de pays, tels que l’Iran et la Russie, pour faire partie de la coalition, en vue de combattre l’EIIL. C’est la première fois que Lord Richards, qui a tiré sa révérence, l’année dernière, a parlé du plan, concocté en 2012, par David Cameron, pour renverser le gouvernement de Bachar al-Assad. Cela intervient, à un moment où les dirigeants de l’OTAN ont débattu, lors de leur sommet de deux jours, au pays de Galles, d’éventuelles options, pour vaincre l’EIIL. Interrogé, au sujet de savoir si le gouvernement britannique devait coopérer avec le gouvernement syrien, Lord Richards a précisé : « Mon évaluation, c’est que vous êtes obligés de travailler avec eux. La Russie peut jouer un rôle très important. L’Iran, aussi. Il existe des structures solides, pour parvenir à une solution stratégique, au Moyen-Orient, si nous pouvons coopérer avec ceux que nous considérons comme nos ennemis», a-t-il souligné. Il a divulgué, ensuite, le plan britannique, pour renverser le gouvernement de Bachar al-Assad, un plan, qui prévoyait de former une force de 100.000 hommes. Les Etats-Unis poursuivent leurs raids aériens contre l’EIIL, au Nord de l’Irak, et en marge du Sommet de l’OTAN, le Président américain, Barack Obama, a dit avoir convaincu ses alliés de prendre les mesures nécessaires, pour combattre l’EIIL.


Source : french.irib.ir 


Laisser un commentaire