, ,

« Comment pourrir la vie de son patron »

comment pourrir la vie de son patron - éditions fayard

Que celui d’entre vous qui n’a pas eu, ne serait-ce qu’une fois pendant sa carrière professionnelle, envie de faire payer et de pourrir la vie de son patron pour les réflexions ou les brimades dont ce dernier ne se privait pas lève le doigt ?

Personne ?

Connaissant ce problème, Les Vengeurs Masqués, un collectif de cinq personnes occupant toutes des postes à responsabilité, ont décidé de distiller dans un livre « Comment pourrir la vie de son patron » avec énormément d’humour et force détails, pas moins de 150 méthodes et astuces pour vous permettre, à votre tour, de transformer en enfer la carrière de votre boss.

Toutes tirées d’expériences vécues dans leur entreprise et relatées sous couvert d’anonymat, les récits de nos Vengeurs Masqués vous donnent des recettes pour polluer la carrière, la vie privée, la vie quotidienne au travail, une importante réunion de travail de votre charmant patron. Et ceci, bien évidemment, de manière ultra pacifique et, bien sûr, sans arme, explosif ou violence, le savoir-vivre n’est pas exempt et prévaut, même lorsqu’il s’agit de se venger ! Mais ces conseils sont toutefois d’une efficacité diabolique et jubilatoire pour qui observera, à distance respectueuse, les réactions de son patron bien-aimé, vous ne pouvez pas savoir !

 Oh, pardon, si justement, vous aimeriez bien des exemples ? En voici donc quelques-uns :

Bien souvent, les réunions s’éternisent et nos fins limiers se sont demandé comment y mettre un terme plus rapidement. Des PowerPoint, graphiques doivent être projetés et largement commentés, détaillés par le grand chef pour motiver ses collaborateurs. Un moyen pour abréger cette litanie d’informations ? Cacher dans un endroit introuvable pour tous ses collaborateurs zélés la commande à distance du rétroprojecteur, annuler la réunion par mail une demi-heure avant, laissant seul votre boss devant des fauteuils vides et son rétroprojecteur avec son écran d’un blanc immaculé. Agaçant, non ? Encore quelques subterfuges ?

L’hiver, comme tout un chacun, votre patron porte des gants confortables pour atténuer les morsures des frimas. Et, toujours prévenants, nos cinq compères ont trouvé particulièrement savoureuse une des histoires vécues consistant à verser un peu d’huile d’olive dans les gants managériaux. Sympa quand même de se soucier de la santé de son responsable, non ? Tout aussi hilarant, le coup du ketchup distillé à l’aide d’une seringue à différents endroits et discrètement à l’intérieur de la valise du chef. Un seul regret : ne pas voir ses réactions pour le moins exaspérées, et le terme est faible, lorsqu’il va ouvrir sa valise ! Vous ne voudriez quand même pas gagner sur toute la ligne !

Voilà donc quelques astuces parmi d’autres dans le livre « Comment pourrir la vie de son patron » concocté par Les Vengeurs Masqués et Philippe Dylewski, co-auteur de l’ouvrage.

Quel est, en fait, le message délivré par les auteurs ? Il a pour objectif d’offrir aux salariés, tous confrontés un jour à ce type de situation, de trouver La méthode qui va leur donner enfin l’opportunité dont ils rêvaient de se venger et de se défouler à l’encontre d’un patron tyrannique, grincheux et jamais content. Le but est de faire rire les lecteurs, mais également de leur montrer qu’ils ne doivent pas forcément se laisser dévaloriser sans réagir.

Toutefois, au lieu de chercher l’affrontement, nos Vengeurs Masqués préfèrent traiter toutes ces situations par l’humour et le rire que Philippe Dylewski qualifie même de pédagogique, et tout ceci pour survivre et garder sa place dans l’entreprise du XXIe siècle.

En conclusion, Les Vengeurs Masqués vous donnent quand même une recommandation sérieuse : apprendre à savoir parfois dire « non » à son chef et à ses collègues. Mais un peu de patience : ils vont traiter ce sujet dans un autre livre !

En attendant, savourez comme il se doit « Comment pourrir la vie de son patron », ce livre paru aux Éditions Fayard qui va, à n’en pas douter, rencontrer un franc succès. Bonne lecture !

Joscelyne Houssé

Laisser un commentaire