, ,

Max Mosley : Liberty Media aurait dû garder Bernie Ecclestone

2005 Italian Grand Prix - Saturday Qualifying,
Monza, Italy. 3rd September 2005
Max Mosley, FIA President, portrait.
World Copyright: Steve Etherington/LAT Photographic
ref: 48mb Hi Res Digital Image

Max Mosley aujourd’hui à la retraite, est revenu sur les dernières actualités de la discipline. Il regrette le départ de Bernie Ecclestone.

En septembre dernier, Bernie Ecclestone avait annoncé qu’il restait pour les 3 prochaines années. Malheureusement pour lui, il n’est plus le patron de la discipline et il a été remplacé par Chase Carey.

Auprès du site ITV, Max Mosley estime que ce n’est pas la bonne stratégie :

« Je pense que cela va être très compliqué pour Liberty Media. Il a réalisé un travail particulièrement brillant avec tous les acteurs du championnat. C’est pour cette raison que cela va être difficile pour son successeur. »

Ensuite, il estime que s’il avait été à la place de Bernie Ecclestone, il s’y serait pris autrement sur d’autres points :

« Pour ma part, j’aurais continué à faire les choses comme il me semblait. Ensuite, j’aurais poursuivi mes efforts sur des éléments qui ont été oubliés comme les médias sociaux, Internet par exemple.  J’aurais travaillé sur des sujets qui ont été légèrement négligés en F1. »

« Je pense que Liberty Media devrait avoir un esprit ouvert sur le format des week-ends de course. Ensuite, ils auront une autre décision à prendre, à savoir  poursuivre leur  offre sur des chaînes payantes. »

Par ailleurs, il tient à lui rendre hommage :

« Si la Formule 1 en est là, c’est grâce à lui. Les gens oublient bien souvent que le potentiel est immense dans le Championnat du Monde des Rallyes par rapport à la Formule 1. C’est sans doute la même chose pour les courses longue distance comme au Mans.  Toutefois, quand Bernie Ecclestone est arrivé dans la discipline, il a fait beaucoup. »

Max Mosley estime que gérer la Formule 1 est quelque chose de difficile :

« À titre de comparaison, j’imagine que si quelqu’un m’avait donné la responsabilité de courses de chevaux en me disant : « À droite vous avez à faire ceci », cela m’aurait semblé simpliste vu de l’extérieur, car vous voyez alors toutes les choses que vous jugez être mal faites. Ensuite quand vous trouvez tous les fichiers et les dossiers en face de vous, vous voyez ce qui se passe exactement. »

Depuis 2013, la Formule 1 est passée pour la plupart sur des chaînes payantes. Pour l’ancien président de la FIA, Liberty Media doit ramener la F1 sur des chaînes gratuites :

« La priorité de Liberty Media est de ramener le public. Il faudra faire un effort important pour que la discipline soit accessible à tous à la TV. »

« Par ailleurs, il y a toujours eu un conflit entre l’obtention des droits TV et la redistribution de l’argent aux équipes.[…]. C’est une décision difficile à prendre. »

Ensuite, il valide le fait de prendre Ross Brown chez Liberty Media :

« Ross Brown a une parfaite connaissance de la discipline. C’est quelqu’un qui comprend ce dont la discipline a besoin. De plus, il a une capacité analytique très affutée. »

« Je pense qu’il aura un rôle central dans le domaine sportif. C’est quelqu’un de remarquable et Liberty Media a fait le bon choix. »

Pour conclure, il pense que la nouvelle réglementation peut s’avérer mauvaise et il en donne les raisons :

« Je pense que la nouvelle réglementation peut aller dans la mauvaise direction. Pour moi, je serais allé moins sur l’aérodynamique et l’adhérence, mais davantage sur la mécanique. »

« Rendre les voitures plus rapides est quelque chose de discutable. Vous pouvez voir les règles des 40 ou 50 dernières années, car la FIA voulait rendre les monoplaces plus lentes ou plus sûres.  En conclusion, augmenter la vitesse revient à mettre les pilotes en danger. »

 

Anthony Meaux

 

 

 

Laisser un commentaire