in , , ,

Chuang Chih-Yuan vs Jean-Michel Saive le match de ping-pong le moins sérieux au monde

Ceux qui pensaient que le ping-pong est un sport ennuyeux n’ont certainement pas assisté à la rencontre entre le taïwanais Chuang Chih-Yuan et le belge Jean-Michel Saive qui juste pour le fun ont décidé de faire leur show en enchainant les pitreries et cela en pleine compétition et durant un match on ne peut moins sérieux.

La victoire un enjeu de taille ?

Plus vraiment ! Le 04 janvier dernier à Kaohsiung (Taïwan) a eu lieu le Tai Ben Invitational 2014, l’une des plus belles compétitions opposant les meilleurs joueurs de tennis de table de la planète, oui mais voilà, alors que les rencontres entre les meilleurs joueurs se poursuivaient, l’une d’entre elle a été plus amusante que compétitive.

Il ne s’agissait pas d’un sketch mettant en avant le tennis de table mais bien d’une compétition opposant deux monstres du tennis de table qui se sont davantage amusés qu’affrontés. Alors que la compétition battait son plein, c’est avec beaucoup d’humour et d’étonnement que Chuang Chih-Yuan et Jean-Michel Saive se sont soudainement mis à s’envoyer la balle de manière parodique et de toutes les façons que se soit.

Du coup de raquette au coup de boule

Tout y est passé, table qui tourne, plusieurs balles à la fois et même une simulation d’évanouissement signée Jean-Michel Saive, une autodérision élevée à son paroxysme pour le plus grand bonheur d’un public bon joueur.

Une plaisanterie qui aura durée près d’un quart d’heure où le plaisir du sport aura pris le dessus sur la compétition, mais il fallait tout de même un vainqueur et c’est Chuang Chih-Yuan qui l’emportera avec 4-0 contre le belge qui n’oublie pas que l’important c’est de s’amuser.

Source : gentside.com

Angèle Davison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daft Punk, les Grammys Awards à la France !

Tunisie : Le ministère de l’Intérieur fera de nouvelles révélations sur les assassinats de Belaïd et Brahmi