, ,

La cigarette électronique, probable interdiction dans les lieux publics

Le gouvernement hésite à placer cet outil de sevrage dans la même case que le tabac. Dans quelques semaines, il statuera du sort de la cigarette électronique, avec la présentation de son plan antitabac.

En France, plus de 2 millions de personnes utilisent ce produit de substitution au tabac, ce qui a pour conséquence, l’apparition d’un marché florissant autour du     ” vapotage “.

Mariesol Touraine avait déclaré en avril 2014 ” être favorable à l’interdiction de la cigarette électronique dans certains lieux publics “.

Le gouvernement envisagerait donc, éventuellement, une interdiction partielle. Cependant,  aucune décision ne serait prise à l’heure actuelle.

Le ministère de la santé attend l’accord de l’Elysée pour mener à bien ce dossier sensible.

Interdite à la vente aux mineurs, la publicité serait également une cible majeure pour le gouvernement, avec l’apparition prochainement d’une circulaire qui devrait la prohiber.

Nous ne connaissons pas les effets de la cigarette électronique“, voici un argument présenté par le gouvernement à maintes reprises pour encadrer ces nouvelles mesures.

Aucune étude scientifique n’a été réalisée sur la question à l’heure actuelle. Cependant, des professionnels tels que Bertrand Dautzenberg, dirigeant de l’Office français de prévention du tabagisme, déclare que l’utilisation de la cigarette électronique favorise une ” incitation au tabagisme ” et cautionne donc le choix du gouvernement.

En addictologie, les professionnels de la santé préconisent une utilisation de ce produit en dehors des ” lieux confinés ” (déclaration de l’addictologue Amine Benyamina), et favorisent une interdiction partielle, afin d’en conserver le bénéfice pour le sevrage du tabagisme.

La cigarette électronique est un sujet sensible, dont l’interdiction dans les lieux publics sera abordée dans quelques semaines par le gouvernement.

Adeline Pla

4 commentaires

Leave a Reply
  1. On verra ce qu’ils vont sortir. oui il y a un marché florissant sur la ecigarette, car le marché n’en est encore qu’à ses debuts. il est florissant pour les vendeurs de vapote, il est declinant pour l’industrie du tabac et les autres palliatifs. Ca va faire un an que je vapote et j’en suis suis très contente
    j’achete une marque francaise, et je reste convaincue que c’est peut etre mieux pour l’economie francaise qu’enrichir americcan tabacco ou les grands groupes pharmaceutiques, meme sis ces produits sont d’origine chinoise, comme tout maintenant.a

  2. “Aucune étude scientifique n’a été réalisée sur la question à l’heure actuelle. ”
    Il y en a plus de 300 ! Faites un tour sur le site de l’Aiduce !

Laisser un commentaire

Raqqa: vers la grande bataille de libération?

Elle contracte une sclérose en plaques après un vaccin, l’État condamné à lui verser plus de 2 millions d’euros