in , , ,

Etats-Unis : Un premier cas d’Ebola diagnostiqué

Dans cet hôpital de Dallas, les médecins ont confirmé la présence du virus Ebola chez un patient. Jusqu’à présent, la maladie n’avait jamais été diagnostiquée hors d’Afrique.

L’homme dont la nationalité n’est pas connue est arrivé au Texas le 20 septembre en provenance du Liberia, un des foyers de l’épidémie.
Les symptômes sont survenus 4 jours plus tard. La maladie ne se transmettant que lorsque les symptômes sont apparus, les personnes ayant voyagé avec lui dans l’avion sont hors de danger. Par contre, un risque existe pour celles qui l’ont côtoyé depuis son arrivée sur le sol américain. “Je ne dirais pas qu’il n’y a pas que nous ne sommes pas préoccupés. Nous allons pister toutes les personnes qui ont été en contact avec lui et nous allons surveiller leur santé” a déclaré Edward Goodman du Texas Health Presbyterian Hospital. Le malade quant à lui est en quarantaine, dans une unité hautement sécurisée. Avant lui, quatre américains infectés par Ebola dans des pays africains ont été rapatriés aux États-Unis pour y être soignés.

Rappelons que pour le professeur Cyril Broderick, de l’Université du Delaware, a récemment publié un travail approfondie sur le plus célèbre site d’information du Liberia, le Liberian Observer, concernant la façon dont le gouvernement étasunien et les puissances occidentales ont produit génétiquement l’Ebola et le sida.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Insolite : Portrait géant près de la Maison Blanche

Nador : Plus de 120 millions de dirhams détournés d’une agence bancaire