L'application UberPop fâche les taximan
in , ,

“UberPOP” interdit par la justice aux Pays-Bas

L'application UberPop fâche les taximan
L’application UberPop fâche les taximan

Un juge néerlandais a interdit lundi le service controversé ‘UberPOP’, qui met en relation des passagers et des automobilistes qui ne sont pas des chauffeurs professionnels, estimant que l’application viole la loi sur les taxis.

“Les conducteurs qui transportent des personnes dans une voiture contre paiement et sans licence enfreignent la loi”, a indiqué la Cour de commerce de La Haye dans un communiqué : “Uber doit arrêter UberPOP”.
Malgré de possibles amendes de maximum 100.000 euros pour la société et de 40.000 euros maximum pour les chauffeurs, le groupe de San Francisco continuera à offrir son service. “Ce n’est que le premier pas d’une longue lutte juridique“, a indiqué Uber dans un communiqué sur son site : “la décision d’aujourd’hui a été prise sur la base d’une vieille loi, datant de l’an 2000, du temps où les smartphones n’existaient pas”.

Uber interjettera appel de la décision du juge et payera les amendes des chauffeurs, a assuré un porte-parole.

Via une application sur son téléphone, “UberPOP” permet à des individus de proposer des trajets dans leurs propres véhicules, après s’être enregistrés chez Uber, pour des prix de moitié moindres que les taxis officiels, et ce sans licence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Marine Le Pen est une menteuse”, juge l’ancien ministre

Violente manifestation anti-austérité près de la Scala de Milan