in , ,

Jamie Jones au Palais de Tokyo!

Pour sa soirée mensuelle au YoYo vendredi dernier, la Kazantip Repubublic a vu les choses en grand. A l’honneur, Jamie Jones fondateur du label Hot Creations. Accompagné d’Infinity Ink, le DJ résident au DC-10 d’Ibiza a fait vibrer la salle avenue du Président Wilson.

Il est 2h35 au Palais de Tokyo. L’atmosphère devient lourde, l’espace se fait de plus en plus rare car oui, tout le monde veut être aux premières loges. Dans la salle, on trouve d’ailleurs quelques étrangers (Anglais, Russes…). Vivant sur Paris ou ayant spécialement fait le déplacement pour l’évènement, ils ne veulent absolument pas manquer, ce qui s’annonce comme une orgie musicale.

Au préalable, le duo londonien Infinity Ink nous a gratifié d’un live assez électrique. De quoi mettre leur mentor dans de bonnes conditions. Entre-temps, il a fait quelques apparitions pendant le live de ses protégés, histoire de nous tenir en haleine. IL, c’est bien évidemment Jamie Jones, star mondiale de la house que l’on ne présente plus ! Inutile donc de préciser, que ses premières salves donnent un autre ton à la soirée. Comme si l’espace d’un instant, on participait à une aventure. Aventure durant laquelle, on suit son guide les yeux fermés et quel guide ! Partout où il passe, le boss de Hot Creations a le don de diffuser une énergie positive. Energie grâce à laquelle, il parvient à faire basculer la salle du YoYo dans une autre dimension. Dans la fosse, ou autour des tables, pas une seule personne assise durant les 2h30 de show !

Il est un peu moins 6h désormais, le Palais de Tokyo est encore plein à craquer. Il est malheureusement temps pour Jamie Jones, de mettre fin à ce qui fut, un voyage intersidéral. Mais visiblement, le natif du Pays de Galles n’est pas pressé de quitter Paris. Il a prévu un aftershow au Rouge Pigalle, accompagné notamment de Francesca Lombardo, du label londonien Crosstown Rebels.

Pour nous l’aventure s’arrête là, à notre plus grand regret.

Le YoYo, le 12 décembre
Le YoYo, le 12 décembre

 

[cbc_video id=”111008″ volume=”100″ width=”640″ aspect_ratio=”16×9″ autoplay=”0″ controls=”1″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Juppé : un criminel bientôt au pouvoir ?

Poutine: on ne fait que défendre nos intérêts