in ,

Le Salon du rugby à Albi

Du jeudi 1er octobre au dimanche 4 octobre, ACTUMAG vous plonge au cœur du Salon du rugby à Albi où plusieurs exposants seront présents et où des matchs de la Coupe du Monde de rugby seront retransmis. Des interviews de diverses personnes vont avoir lieu durant ces 4 journées. Le jeudi 1er octobre, j’ai rencontré Michel Chevalier, créateur du Speed Rugby.

 Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Michel Chevalier, je viens de Bransat en Auvergne.

 D’où vient la création du jeu « speed rugby » ?

Cette idée de jeu m’est venue lorsque j’étais gamin : je jouais alors avec des dés 1, 2, 3, 4, 5, 6 en inventant des scores. Après, l’envie est passée, j’ai fait ma vie, j’ai arrêté mon métier parce que j’en avais assez et, je ne sais pas pourquoi, ce jeu m’est revenu en tête. Il y a 6 ans, je l’ai mis au point de façon beaucoup plus constructive pour atteindre cet objectif : avoir un résultat cohérent avec simplement un lancer de dés par mi-temps.

 À quelle échelle est distribué votre jeu sur le territoire français ?

C’est simple, pour l’instant cela fait 5 ans que j’ai le jeu, j’en ai déjà vendu 10 000, sans aucune publicité, et je me déplace un peu partout en France. Il s’agit surtout d’un jeu pour grands et petits qui se joue en famille, mais je fais aussi les championnats dans les bars, les clubs. J’étais à Paris, dimanche dernier, j’y retourne le 11 octobre : j’ai un logiciel avec un vrai championnat où les gens se rassemblent, mangent, boivent, jouent dans la bonne humeur.

Comment s’appelle votre championnat ?

Mon championnat s’appelle le Speed Rugby, tout simplement.

Qu’avez-vous comme lot à gagner lors de votre championnat ?

En fait cela dépend de la personne qui organise et de la prestation : par exemple, si un bar l’achète, c’est lui qui en fonction des cotisations va faire gagner des bouteilles, des ballons, des places de matchs, etc… En fait, tout dépend de l’organisateur.

 Voir leur site : http://www.speedrugby.com/index.php

Anthony Meaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fusillade à Sydney : un “acte de terrorisme” selon la police australienne

Aux États-Unis, le pape François a reçu un couple homosexuel