in

Levallois : Grand Corps Malade s’en prend à Balkany sur un marché




C’est presque une scène d’un autre temps, à laquelle ont assisté les habitants de Levallois-Perret, ce mardi 6 février au matin. Sur le marché de la ville, l’artiste Grand Corps Malade est venu à l’improviste pour pousser la chansonnette, accompagné d’une petite équipe. “J’ai vu arriver un type immense, avec un musicien, et deux caméras. Il s’est installé entre le fleuriste et le poissonnier. C’était un air très engagé, et drôle, avec une tonalité de Brassens”, raconte ainsi au Parisien une riveraine qui faisait justement son marché dans la cité des Hauts-de-Seine. Car l’artiste, réputé pour ses textes engagés, n’était pas seulement venu chanter, il était aussi là pour dénoncer. En ligne de mire, le maire de la ville, Patrick Balkany, critiqué par le slameur à travers un texte cru. “Qui est-ce qu’il tient par les couilles pour être encore maire de Levallois ?”, s’interrogeait ainsi Grand Corps Malade face aux badauds venus l’écouter. Au journal Le Parisien, l’artiste a même expliqué se rendre “très souvent” à l’improviste dans des villes différentes pour y chanter. Le texte du jour, lui, est “une déclaration d’admiration absolue”, expliquera ironiquement Grands Corps Malade au quotidien. Une déclaration dont Patrick Balkany se serait certainement passé, lui à qui la justice s’intéresse régulièrement.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une crue éclair impressionnante qui ravage tout sur son passage