in

Hommage à Arnaud Beltrame : comment Macron a orchestré l’événement




Mercredi 28 mars dernier, la France pleurait l’un de ses héros, Arnaud Beltrame. Tombé lors de l’attaque terroriste perpétrée cinq jours plus tôt dans l’Aude, le lieutenant-colonel a été honoré par la Nation à Paris. Et d’après le JDD de ce dimanche 1er avril, Emmanuel Macron a largement imposé sa patte à l’évènement. Le chef de l’État aurait ainsi été à l’origine de l’idée consistant à faire partir le convoi funéraire du Panthéon. Il aurait en outre suggéré que des gendarmes soient placés le long du parcours célébrant Arnaud Beltrame. “Il voulait vraiment exalter la figure du héros et du gendarme”, précise en ce sens un proche du président dans les colonnes du JDD. En privé, le chef de l’État ne cacherait d’ailleurs pas son amour des militaires et aurait ainsi estimé cette semaine, selon l’hebdomadaire, que “le gendarme est fidèle, taiseux et loyal”. Enfin, le JDD rapporte une ultime anecdote, révélatrice de l’affection que porte Emmanuel Macron aux forces de l’ordre. En février dernier, et alors que ceux-ci avaient publiquement dénoncé leurs conditions de travail, le chef de l’État aurait fait remplacer les CRS chargés d’assurer la garde devant sa résidence du Touquet par des gendarmes mobiles. Une marque d’affection supplémentaire de l’hôte de l’Élysée en ces temps particulièrement difficiles pour les derniers remparts de la sécurité des Français.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette étoile de mer se met à marcher au fond de l’océan : magnifique

Ce gars en scooter va etre bien puni alors qu’il essaie de ne pas payer le parking