in

Démission de Nicolas Hulot : le mea culpa de Léa Salamé




« Je prends la décision de quitter le gouvernement. »
Le 28 août dernier, c’est France Inter que Nicolas Hulot avait choisie pour annoncer son départ du gouvernement. Une interview menée par Nicolas Demorand et Léa Salamé, deux journalistes qui vont s’exprimer quelques instants après pour raconter les coulisses de leur scoop.
« C’était un moment de grâce, c’était un moment unique », déclare Léa Salamé. « Moment de grâce » une expression qui va rapidement susciter de nombreuses moqueries. À tel point que l’intervieweuse vient de faire son mea culpa dans une interview accordée à Télé-Loisirs. « Ça m’a valu des quolibets et d’être chambrée par mes amis, c’est vrai. Pas sûr que je le refasse, si c’était à refaire. Maintenant, il faut remettre les choses dans leur contexte. Nous sortons de cette interview un peu abasourdis. Le service Web de France Inter nous demande une petite réaction à chaud. Sans doute eût-il été effectivement plus judicieux d’attendre », reconnaît Léa Salamé dans l’hebdomadaire, même si elle ne regrette en rien sa réaction au moment de l’annonce de Nicolas Hulot. « Je suis une Méditerranéenne qui parle avec les mains, une expressive pas toujours sous contrôle, qui peut vite avoir la gorge serrée et la larme prête à couler. Quand les Français entendent Nicolas Hulot annoncer en direct qu’il démissionne, plus d’un se dit : « Wouah, il est sérieux, là ? ». Moi, je le dis à l’antenne ! », assume la journaliste dans Télé-Loisirs.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le cable de ce manège lâche en pleine fête foraine…

Ce lion veut goutter au rétroviseur.. Miam miam