Pourquoi faut-il boire de l’eau ?

59
Partager :

La santé passe par l’eau

L’ eau représente 60 % du poids d’un adulte, 70 % de celui d’un nourrisson et 94 % de celui d’un fœtus de 5 mois. Chaque jour, le corps enlève naturellement 2,5 litres d’eau par l’urine, la transpiration, la respiration et les selles.

A lire en complément : Faire une déco maison bord de mer

Il est donc essentiel de renouveler cette eau perdue quotidiennement afin d’éviter de graves conséquences pour notre corps. Le calcul est rapidement fait : pour récupérer ce que le corps perd tous les jours, idéalement, il est nécessaire de boire 2,5 litres d’eau.

Lire également : Quels sont les pays qui acceptent la carte d'identité périmée ?

Si on ne boit pas assez…

Un adulte peut théoriquement se passer de nourriture pendant 30 jours. D’autre part, il est impossible de survivre plus de 2 à 3 jours sans approvisionnement en eau. L’eau est vitale pour diverses fonctions du corps : circulation sanguine, respiration, nutrition cellulaire, élimination des déchets de notre corps, etc.

La déshydratation entraînant une perte aussi faible que 1 à 2 % du poids corporel peut déjà causer des symptômes, comme une diminution de la quantité d’urine (même avant l’apparition de la soif !), sécheresse de la bouche, manque d’énergie, fatigue, diminution de la performance physique, maux de tête ou vertiges.

Un manque d’eau régulière peut causer des problèmes tels que la fatigue, la constipation, la sécheresse de la peau ou des calculs rénaux.

Comment éviter d’être déshydraté ?

Une bonne hydratation nécessite de l’eau potable régulièrement, et surtout avant que la sensation de soif n’apparaisse. Ceci est d’autant plus important en cas d’augmentation des besoins (effort, chaleur, altitude, maladie…) ou pour des personnes plus fragiles, comme les enfants, les personnes âgées ou les malades.

Idéalement, il est préférable de boire des liquides tempérés (ni trop chauds ni trop froids, car ils seront moins bien assimilés par les intestins), en petites quantités. Même si c’est fou, il est préférable d’éviter de boire un grand verre de boisson du réfrigérateur avec une traite.

Mais sous quelle forme ?

Il devrait être connu que 1 litre d’eau est déjà fourni par la nourriture, les boissons consommées tout au long de la journée apporter le litre et demi restant.Alors que chaque boisson contient de l’eau, pas tous d’entre eux sont sur un pied d’égalité en termes d’hydratation. Bien sûr, la meilleure option est l’eau, du robinet ou en bouteille.

Ensuite viennent des thés et d’autres cafés. En ce qui concerne les autres boissons telles que le jus ou le soda, si elles contiennent une grande quantité d’eau, il est important de se rappeler qu’elles contiennent également une grande part de sucre, avec tous les inconvénients et les dangers que cela peut représenter pour la santé. A consommer avec modération, donc.

Enfin, même si elles sont liquides et parfois rafraîchissantes, les boissons alcoolisées provoquent en fait l’effet inverse de l’hydratation : l’alcool est naturellement diurétique, ce qui fait uriner le corps et enlever ainsi plus d’eau. Pas très efficace pour l’hydratation…

En cas d’effort

L’ eau et le sport sont si connectés qu’ils deviennent presque inséparables.

Pendant l’effort physique, la température des coprs peut monter à 40°C, mais grâce au mécanisme de transpiration, le corps se maintient à une température constante. Il est donc essentiel de reconstituer le corps avec de l’eau pour compenser les pertes, qui s’élèvent à 2 ou 3 litres par heure, selon l’effort !

Une personne engagée dans une activité physique intense devrait boire avant l’effort, de préférence régulièrement et en petites quantités, mais aussi pendant et après. En plus de réhydrater le corps, l’eau potable aide à « refroidir la machine ». Les éclaboussures d’eau peuvent également contribuer à cela.

L’ eau est un allié vital pour tous les êtres vivants de la planète, et la déshydratation peut rapidement avoir de graves conséquences pour notre santé. Il est donc important, surtout en cette période de chaleur précoce, d’approvisionner régulièrement nos corps en eau pour les éviter.

Partager :