Quand on a un malus ?

56
Partager :

La prime malusse ou le coefficient de réduction de la majoration s’applique à tous les conducteurs de véhicules à moteur à deux ou trois roues de plus de 125 cm3 et à tous les conducteurs de véhicules à quatre roues, à l’exception des véhicules à quatre roues. Le principe est simple, ce coefficient augmente ou diminue la contribution de votre assurance automobile en fonction du nombre de sinistres. Plus vous avez d’accidents, plus la cotisation d’assurance augmente et vice versa. Nous vous expliquerons dans cet article comment comprendre le bonus malus.

Règles de calcul de la prime d’assurance automobile

L’ allocation d’assurance automobile est régie par le système de bonus malusal, le coefficient de réduction tarifaire ou d’augmentation selon votre réclamation responsable (responsabilité totale ou partielle).

A lire aussi : Quel permis Faut-il pour un scooter ?

Tous les pilotes commencent avec un coefficient égal à 1, de sorte que vous n’obtenez pas de bonus ou ne souffrez pas de pannes.

À la fin de chaque année, Votre assureur calcule votre bonus ou malus.

Lire également : Ou rouler avec une 125 ?

Si vous n’avez pas eu d’accident responsable au cours de la dernière année, vous recevrez une prime de 5%. Ainsi, le taux de votre cotisation n’est plus multiplié par 1, mais par 0,95. Cela signifie baisser le prix. Le prix de votre allocation d’assurance automobile n’augmente ni ne diminue.

Cette prime de 5% s’applique chaque année, sauf si vous avez causé un accident. Donc après 2 ans, votre coefficient de réduction de cotisation est de 0,90, puis de 0,85 après 3 ans sans perte responsable, etc.

Pour simplifier, le taux d’allocation d’assurance automobile diminue de 5% chaque année, sauf si vous avez un accident responsable.

Après 13 ans de bonus, il y a encore un plafond, le coefficient de réduction se fige à 0,5.

Cela signifie que vous ne payez que la moitié de votre contribution initiale.

Et par la cerise sur le gâteau, après 3 ans à 0,5, encore 16 années consécutives de bonus, votre premier sinistre responsable ne sera pas pris en considération et vous ne serez pas infructueux !

Comprendre le malus bonus : règles pour calculer l’assurance automobile malus

Inversement, Malus augmente votre cotisation d’assurance.

En cas d’accident responsable, votre allocation augmentera de 25%. Si les fautes sont partagées, l’augmentation sera de 12,5 %.

Sachez que le coefficient de malus peut atteindre 3,5, ce qui est une augmentation correspondant à 250% ! Heureusement, après 2 ans sans revendication, ce malus est réduit à 1, c’est-à-dire le coefficient initial.

assuronline offre des offres d’assurance pour les conducteurs défaillants, découvrez-les rapidement !

Lire aussi :

  • 80km/h pour les routes bidirectionnelles : allez !
  • Découvrez notre assurance auto sans licence en ligne !
  • Ces nouvelles technologies qui rendent l’assurance automobile heureuse

En savoir plus sur l’assurance échouée voitures > Conseils pour l’assurance automobile défectueuse >

Partager :