Isolation des combles : Quels sont les matériaux isolants disponibles ?

727
Partager :

Selon les experts, 25 à 30 % des pertes thermiques au sein d’un logement proviendraient de la toiture. Ces pertes ont un gros impact sur le confort des habitants, la facture énergétique, mais aussi sur la planète. La seule solution contre cette situation est d’isoler ses combles. Et pour cela, plusieurs matériaux isolants sont proposés. Découvrez quelques-uns dans la suite de cet article.

La laine de verre

La laine de verre est l’un des isolants pour combles les plus utilisés à travers le monde. En France, elle isole environ 75 % des combles. Ce matériau est adapté aussi bien aux toitures inclinées qu’aux combles perdus et aménageables. De même, il peut être utilisé pour l’isolation des sols et des cloisons. Sur le marché, on le retrouve sous différentes formes, notamment flocons, rouleaux ou panneaux semi-rigides.

A voir aussi : 7 astuces pour choisir la meilleure plaque décorative pour la façade de sa maison

La laine de verre présente d’excellentes performances thermiques et acoustiques. En effet, sa conductivité thermique varie entre 0,032 et 0,046 W/(m.k) en fonction de son épaisseur. Il faut savoir que plus la conductivité thermique est faible, plus le matériau est isolant. De même, cette laine est incombustible et ignifugée. En clair, elle est résistante au feu et est non inflammable. Toutefois, il est conseillé de l’associer à un pare-vapeur pour limiter la condensation sous les combles. D’autre part, la laine de verre résiste aux rongeurs et présente un bon rapport qualité/prix. Mais, pour profiter de ses avantages, il est nécessaire de bien l’installer. Pour cela, la meilleure solution est de faire appel à un artisan. Il vous suffit de faire une petite recherche sur internet et vous trouverez un professionnel prêt à vous servir. À titre d’exemple, vous êtes à Saumur ? Recherchez : entreprise pour isolation combles saumur et le tour est joué !

La laine de roche

La laine de roche est un matériau fabriqué à partir du basalte qui est une roche volcanique. À l’instar de la laine de verre, elle est conditionnée en rouleaux, panneaux ou bien en flocons. Grâce à ces diverses formes de conditionnement, elle s’adapte à de nombreuses configurations. Depuis quelques années, ce matériau tend à remplacer son cousin, car il est bien plus efficace.

A voir aussi : Les différents types de contrat d'assurance habitation en indivision

La laine de roche affiche d’excellentes performances thermiques et acoustiques. Sa conductivité thermique se situe entre 0,030 et 0,045 W/m.K selon son épaisseur. Ainsi, elle maintient une température de confort satisfaisante en intérieur pendant la saison hivernale. De même, ce matériau est apprécié pour sa résistance à l’humidité et à l’eau. Il offre également une bonne barrière contre le feu.

D’autre part, la laine de roche est un matériau respirant. Elle laisse circuler l’air et la vapeur d’eau. Cela permet d’améliorer la qualité de l’air à l’intérieur du logement. Il faut savoir que la laine de roche est légère et facile à poser. Elle est également durable et imputrescible. Elle a aussi le bénéfice de ne pas irriter la peau lors de la pose. Par ailleurs, son rapport qualité/prix est très attractif. Selon sa forme de commercialisation, son coût oscille entre 5 et 25€ le m².

La laine de chanvre

La laine de chanvre est un matériau isolant naturel de plus en plus plébiscité sur le marché. Et ceci se comprend bien lorsqu’on s’intéresse à ses nombreux atouts. En effet, la laine de chanvre est un matériau résistant aux bactéries, aux moisissures, aux champignons, aux rongeurs, mais aussi aux insectes. De même, cet isolant est écologique, puisqu’il est entièrement recyclable. Il présente également une bonne durabilité variant entre 40 et 50 ans. Par ailleurs, la laine de chanvre est peu onéreuse. Prévoyez un budget de 15 à 20€ le m² pour vous en procurer.

Partager :