Plaque d’immatriculation verte : quelle signification ?

180
Partager :

Vous avez voyagé sur les routes françaises, vous avez remarqué des plaques d’immatriculation différentes et vous vous demandez comment le système fonctionne ?  Découvrez la signification des plaques d’immatriculation verte françaises.

Le fonctionnement des plaques d’immatriculations en France

En France, il n’y a pas de possibilité de choisir un numéro personnalisé, comme dans d’autres pays.

A lire en complément : Comment obtenir un relevé d’information assurance auto ?

Seules deux tailles de plaques sont légales pour les voitures : 520×110 mm ou 275×200 mm.

Les plaques d’immatriculation françaises standard ont un fond blanc et une impression noire. Il est possible de s’en procurer en ligne, ou auprès des magasins d’automobiles, etc. Il faut simplement déposer la carte grise pour en demander des copies. Assurez-vous que la plaque est homologuée, vous devez voir « TPPR » sur son côté droit, par exemple.

A lire également : Où trouver la référence de la couleur de sa voiture ?

La carte grise a été remplacée par le nouveau SIV (système d’immatriculation des véhicules), avec un « certificat d’immatriculation » qui reste avec chaque véhicule.

Les nouvelles plaques auront le format 11 AA 11 (au lieu de 123ABC73, etc.), qui ne comporte aucune indication du département dans lequel le véhicule est immatriculé. C’est, en substance, l’objet du débat qui a précédé l’adoption du nouveau système. (Probablement pour que vous sachiez quand laisser sortir un local à un carrefour et quand « couper » un touriste à un rond-point !) La concession est qu’un conducteur pourra choisir de faire figurer sur la plaque un numéro de département, mais il n’est même pas nécessaire qu’il y habite !

Par exemple, un fan de football de l’Olympique Lyonnais vivant dans le centre de Paris, pourrait opter pour un 69 (département de Lyon), mais celui-ci ne fait pas partie de l’identification de la plaque d’immatriculation de la voiture et se trouve dans une case en bas à droite de la plaque actuelle, avec le drapeau de cette région. Il est similaire à la case située à gauche de toutes les plaques d’immatriculation actuelles, qui indique le code du pays (GB pour le Royaume-Uni, F pour la France, CH pour la Suisse, etc.)

Pour l’instant, le nouveau système ne concerne que les nouvelles voitures immatriculées, mais à partir du 15 juin, les voitures d’occasion vendues recevront une nouvelle plaque d’immatriculation lorsque le nouveau propriétaire fera immatriculer son véhicule.

Plaques d’immatriculation en France : les spéciales

Ci-dessous les autres plaques françaises que vous pourriez rencontrer :

  • Plaques à fond noir : réservées aux voitures anciennes ont une carte grise de collection.
  • Plaques avec caractères jaunes/fond vert : plaques diplomatiques
  • Plaques à fond rouge : plaques de transit temporaire

Plaque diplomatique

Le système actuel, avec des plaques sur fond vert, est utilisé depuis 1965. Auparavant, les plaques françaises diplomatiques avaient un fond jaune. Désormais, une immatriculation diplomatique comprend toujours les éléments suivants :

  • Un code numérique pour l’ambassade ou l’organisation internationale,
  • Une ou plusieurs lettres pour le statut du diplomate (CMD, CD, C OU K)
  • Et un numéro de série.

CMD signifie « Chef de mission diplomatique » / CD = Membre du corps diplomatique – C = Consulaire / K = Personnel administratif et technique, ou consuls travaillant dans une ambassade.

Ces éléments sont souvent complétés par des Préfixes et/ou des Suffixes :

SUFFIXES : un Z indique un véhicule non taxé, un X (rare) le contraire. Parfois, cette lettre peut être associée aux lettres du statut de diplomate (par exemple 4 KZ 74-57).

Pour les plaques consulaires, un second numéro correspondant au département qui délivre la plaque suit le numéro de série. Par exemple : 4 C 63-93 (93=Seine Saint Denis) ou 113 C 65-Z-67 (67=Bas Rhin). C’est également le cas pour les organisations internationales qui ne sont pas uniquement représentées à Paris (par exemple : l’Union européenne à Strasbourg 415 K 22-67).

PREFIXES : Les représentants officiels rattachés à des organisations internationales ajoutent un préfixe pour cette organisation : E = O.E.C.D., N = OTAN (obsolète en France, en 1970), S = Conseil de l’Europe (Strasbourg) et U = UNESCO. Dans ces cas, le code du numéro de pays est incrémenté de 200. (par exemple 206 au lieu de 6)

Partager :