Assurance auto après une suspension de permis : les démarches à suivre

612
Partager :

Plusieurs sont les raisons qui peuvent amener un permis de conduire à être suspendu. Or, ce retrait provisoire du permis peut engendrer des conséquences non-négligeables sur la vie quotidienne de l’usager. C’est également le cas pour son contrat d’assurance ! Et s’assurer après une suspension de permis n’est pas une mince affaire !

Suspension de permis et ses conséquences

On entend par suspension de permis, une sanction qui se manifeste par un retrait temporaire du droit de conduire d’un usager de la route. Cette décision peut être émise par le préfet (suspension administrative) ou par un juge lors d’une comparution devant un tribunal correctionnel (suspension judiciaire). A noter que cette suspension est la conséquence d’infractions routière graves par l’usager comme la conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise d’un stupéfiant. Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Lire également : Les garanties essentielles de l'assurance auto éco MAAF

Durant toute la période de suspension, l’usager est dans l’interdiction de conduire un véhicule qui nécessite un permis. Si, malgré votre retrait de permis vous persistez à conduire, cela est considéré comme un délit routier, passible d’une amende de 4500 euros, d’un retrait de 6 points et d’une peine de prison de 2 ans. En outre, dès le début de la suspension, l’usager doit en informer son assureur. Pour cette démarche, 15 jours de délai lui sont accordés. Une fois la période arrivée à échéance, l’usager devra se soumettre à certains examens médicaux pour récupérer son permis. Il s’agit de passer une visite médicale obligatoire ainsi que des tests psychotechniques.

Comment trouver une nouvelle assurance auto après une suspension du permis de conduire ?

Généralement, la suspension du permis de conduire amène indéniablement à la résiliation de l’assurance auto de l’usager. Une fois la période de retrait achevée, il est souvent difficile de dénicher un nouveau contrat. En effet, les assureurs sont en droit de connaître les raisons de votre résiliation. L’usager sera directement classé dans les profils à risques.

A lire également : Les étapes à suivre pour résilier son assurance auto Maaf en toute simplicité

Se tourner vers les assureurs spécialisés

Les compagnies d’assurances restent réticentes lorsqu’il faut couvrir un usager ayant résilié son contrat pour cause de suspension de son permis de conduire. Les refus se feront nombreux ! Afin de mettre toutes les chances de son côté pour trouver un nouveau contrat, il est possible de faire une demande d’adhésion auprès des assureurs qui se spécialisent en conducteurs résiliés. Certains assureurs en ont fait leur distinction et pourront proposer un contrat adapté à ce type de profil. Néanmoins, il faudra s’attendre à un montant de cotisations assez élevé.

Utiliser un comparateur pour dénicher l’offre la plus adaptée à sa situation

Sur Internet, les comparateurs d’assurances se font de plus en plus nombreux. Ces plateformes travaillent avec plusieurs établissements d’assurances, dont les spécialistes en conducteurs résiliés. Faire appel à un comparateur en ligne est la solution la plus rapide pour trouver la meilleure offre la plus adaptée au profil conducteur. D’ailleurs, son utilisation est gratuite et sans engagement.

Saisir le Bureau Central de Tarification en dernier recours

Malgré les démarches énoncées ci-dessus, vous n’avez toujours pas trouvé une compagnie d’assurances qui accepte de vous couvrir. En dernier recours, il est possible de saisir le Bureau central de tarification (BCT). Il s’agit d’un organisme qui intervient dans l’aide à la recherche d’un contrat d’assurance auto. Généralement, le BCT impose à une compagnie de couvrir un usager, pour une assurance au tiers à minima. Pour cela, l’usager propose d’abord un assureur de son choix au BCT pour ensuite fixer le montant des cotisations.

Partager :