Les chutes à la maison, première cause d’accidents domestiques en France. Comment s’en prémunir ?

79
Partager :
16%, c’est la part des chutes dans les accidents domestiques en France. Ce chiffre peut vous sembler dérisoire, mais son importance n’est plus à faire, tant les victimes sont nombreuses. Toutefois, il est normal de s’interroger sur l’origine de ces chutes et pour quelles raisons vous devez les éviter. Lisez cet article et vous serez davantage édifié sur cette thématique.

Quel est l’origine des chutes sur le lieu de travail ou à la maison ?

Les sources officielles estiment qu’à 57%, les trébuchements et les glissades sont à l’origine des chutes de plain-pied. Concernant les 43% restant, les dénivellations en seraient la principale cause. Dès lors, seul l’usage des équipements de protection individuelle peut vous permettre de bricoler en toute sécurité.

A voir aussi : Dénudeur de câbles : utilité, avantages, choix

En effet, l’absence de frottement entre les chaussures, une faible adhérence ou la nature de la surface sur laquelle on se déplace peuvent provoquer les glissades. Les intempéries, les déversements accidentels de produits, l’humidité ou la graisse, les tapis de plancher décollés ou mal ancrés sont d’autres causes de glissades sur les chantiers ou à la maison.

Par ailleurs, les marches et les revêtements de différents niveaux peuvent aussi engendrer ce type d’accident. En outre, vous pouvez trébucher si vous heurtez un objet en vous déplaçant dans une pièce sombre ou mal éclairée. Ce type de trébuchement entraîne souvent un déséquilibre et peut même vous faire tomber.

Lire également : Mister Menuiserie, des conseils bricolages simples et gratuit sur Youtube

L’obstruction de la vue, les amas de câbles sur le sol, l’encombrement de l’espace, un éclairage de faible intensité, les inégalités du sol, les tiroirs d’un meuble mal fermé ou un tapis plissé sont les principales causes de trébuchement.

Prévention et limitation des risques de chutes

Les dangers présents à la maison ou sur le lieu de travail conditionnent les moyens mis en œuvre pour prévenir les risques de chute. Concernant les planchers humides, par exemple, les spécialistes recommandent la patience. Prenez votre temps et accomplissez vos tâches sans vous presser.

N’oubliez pas de bien regarder où vous mettez les pieds. À chaque pas, assurez-vous que vous ne courez aucun risque de glissade puis, avancez lentement sans vous presser. Bien plus, pensez à adapter votre vitesse et votre foulée à la surface sur laquelle vous vous déplacez ou travaillez. Déplacez-vous en pointant votre pied vers l’extérieur, sans trop forcer.

Concernant les trébuchements, pensez à dégager les obstacles et tout autre objet qui encombre le passage. Bien plus, vous devez nécessairement garder vos planchers en bon état. Privilégiez un éclairage fixe dans la pièce où vous travaillez en raison de son bon niveau d’éclairement.

Utilisez une lampe de poche si vous pénétrez dans une zone non éclairée. De plus, assurez-vous que les objets que vous transportez ne vous empêchent pas de voir devant vous. Cela vous permettra de visualiser un éventuel déversement ou un obstacle en travers du chemin.

La prévention des risques de chute est-elle une nécessité ?

Cela va sans dire, la nécessité de prévenir les risques de chute n’est plus à faire. Si un changement de distance survient entre le pied et la surface de marche, un tel décalage peut provoquer un trébuchement ou une chute. Ainsi, pour limiter les risques de chute, améliorez la tenue de vos locaux et la qualité des revêtements. Sur le lieu de travail, choisissez des chaussures adaptées et déplacez-vous moins vite.

Lorsque les locaux sont bien tenus, cela vous permet d’éviter les chutes liées aux glissades ou aux trébuchements. La bonne tenue des locaux implique un nettoyage systématique après chaque déversement. En plus du balayage du plancher, il est important de marquer clairement les endroits humides ou mouillés et de les essuyer régulièrement.

Évitez les encombrements d’espaces et surtout des lieux de passage. Abstenez-vous d’obstruer la voie, quelle que soit la raison. Utilisez un ruban adhésif ou des agrafes pour l’assujettissement des revêtements de sol et autres tapis. Fermez systématiquement armoires et classeurs ainsi que tout autre meuble resté ouvert. N’oubliez pas que pour être efficaces, les autres mesures de prévention doivent s’appuyer sur la bonne tenue de vos locaux.

Quelles sont les autres solutions permettant d’éviter les chutes ?

Vous pouvez également prévenir les risques de chute en modifiant les surfaces de marche. Cela permet notamment d’améliorer le niveau de sécurité et de réduire les risques de chute. Pour ce faire, remplacez le couvre-plancher, posez de nouveaux tapis ou appliquez de nouveaux revêtements sur les surfaces de marche.

Par ailleurs, n’hésitez pas à recourir au ruban abrasif auto-adhésif, aux planchers synthétiques, aux revêtements abrasifs ou aux planchers métalliques. Concernant la réduction des risques de chute, leur efficacité a largement été démontrée. Toutefois, quel que soit le type de revêtement, un entretien permanent est indispensable pour prévenir les accidents domestiques ou les chutes sur le lieu de travail.

En ce qui concerne les revêtements de sol, choisissez les modèles résilients ou antidérapants. Outre qu’ils préviennent et réduisent la fatigue des pieds, ils interviennent dans la prévention des risques de chute. Leur pose est impérative sur les zones à forte humidité ou recevant régulièrement des dépôts de graisse.

Enfin, le choix de chaussures appropriées est indispensable si les travailleurs sont amenés à intervenir à l’extérieur. L’expertise du fabricant doit être sollicitée pour en savoir davantage sur la prévention des risques de chute. En tout état de cause, la prudence doit rester de mise.

Partager :