Carambole (fruit en étoile) : vertus et recettes

258
Partager :

La carambole est un fruit d’origine malaisienne, cultivée aujourd’hui dans plusieurs payses asiatiques et aussi aux États-Unis et au Brésil. Le carambolier préfère, en fait, les zones tropicales, notamment les climats chauds et humides. Elle est très appréciée par les amateurs de cuisine pour sa forme étoilée quand elle est tranchée.

Elle en fait une jolie décoration. Grâce à son goût peu sucré, elle peut être mélangée à tous les plats. La carambole dispose de nombreuses vertus, qui plus est. Découvrez-les, avec quelques recettes, dans cet article

A voir aussi : Comment transformer une vitre en miroir ?

Apport nutritionnel de la carambole

La carambole est riche en nutriments et en oligo-éléments. Ce qui lui attribue divers bienfaits pour l’organisme.

Riche en eau

Pour 100 g de carambole, le taux de sucre est inférieur à 4 %. Elle est, dans ce cas, moins calorique (29 kcal). Mais en même temps, elle est très riche en eau, soit un taux de 90 %. La carambole est ainsi un fruit parfait pour l’hydratation.

A voir aussi : Comment soulager une infection urinaire naturellement ?

Source de fibres

On peut compter la carambole parmi les fruits les plus riches en fibres. En effet, 100 g de carambole procurent environ 9,3 % de la valeur nutritionnelle de référence. L’apport conseillé étant de 12 %, environ 125 g de carambole serait donc suffisant pour l’atteindre. De ce fait, elle est conseillée pour réguler le transit intestinal.

Vitamines et minéraux

La carambole dispose des propriétés antioxydantes grâce à son apport en cuivre. Il permet aussi de réguler la tension artérielle grâce à sa teneur satisfaisante en potassium. Sans oublier d’autres minéraux comme le magnésium, le phosphore, le calcium ainsi que les oligo-éléments dont le manganèse, le cuivre, le fer et le zinc.

On peut aussi l’ajouter dans la liste des fruits riches en vitamine C, B3, B5, B9, C et E. Ce qui signifie que la carambole participe aussi au renforcement des défenses immunitaires.

Riche en polyphénols

Dans 100 g de carambole, on compte à peu près 143 g de polyphénols différents. Ce sont ces apports, en plus de ses minéraux, qui lui attribuent ses propriétés anti-oxydantes. Selon les études, la carambole contient 13 polyphénols.

Apport en caroténoïdes

La carambole doit sa couleur à sa teneur en caroténoïdes. Ces dernières sont absorbées par l’organisme en tant que vitamine A. Ce qui renforce encore l’activité anti-oxydante de ce fruit.

Les vertus de la carambole sur la santé

La carambole a été utilisée comme remède et prévention depuis plusieurs siècles dans certains pays.

Les vitamines et les minéraux dans la carambole font qu’elle aide à maintenir le cœur en bonne santé. Elle offre plus de tonus aux muscles, aide à l’amélioration de la qualité du sommeil, optimise le fonctionnement des cellules nerveuses, renforce le système immunitaire, participe à la régulation du taux de cholestérol et améliore le transit intestinal.

D’après les études, une consommation régulière de carambole réduit le LDL-cholestérol et augmente le bon cholestérol. Un test a également été effectué pour voir ces effets sur la glycémie. Selon les résultats, elle ralentit l’assimilation de sucre.

Son effet antioxydant peut être utilisé pour prévenir les cancers ainsi que le vieillissement prématuré.

Recettes avec la carambole

De préférence, la carambole se mange crue pour conserver tous ses nutriments et bienfaits. Elle peut très bien agrémenter les salades ou d’autres entrées ou en dessert aussi.

La carambole en dessert

Bien sûr, il n’y a pas de recette spécifique pour en faire une salade de fruit. On peut mélanger à peu près tout ce qu’on trouve dans le frigo. Mais pour une salade de carambole bien jaune, de kiwi, de mangue et d’un peu de banane serait un mélange exotique parfait pour les papilles.

Vous pouvez aussi la cuisiner dans vos gâteaux, vos muffins ou vos biscuits. Pour sortir de l’ordinaire, on peut faire l’ajouter comme ingrédient dans les brochettes de fruits.

La carambole dans les plats

Pendant les fêtes, il est possible d’épater les invités avec une entrée spéciale : salade de fruits de mer ou crustacés avec de la carambole.

Et pourquoi pas la mettre dans une soupe ? De préférence, il faut l’ajouter à la fin de la préparation.

On peut aussi la macérer avec du citron pour donner un goût différent aux différentes salades et crudités.

La carambole en boisson

Le jus ou smoothie de carambole n’est pas nouveau. Mais en cocktail ou rhum arrangé, c’est assez rare. Pour 50 cl de rhum, on a besoin de 2 à 3 caramboles et de 2 c.à.s de sucre. Il faut juste macérer le tout au moins 2 mois et le tour est joué.

Et son côté toxique ?

Selon les recherches scientifiques, ce fruit est toxique pour les reins et le système nerveux. Il est ainsi déconseillé aux personnes présentant des symptômes de problèmes rénaux, quelles que soient les causes.

Les personnes en bonne santé peuvent, par contre, bénéficier des bienfaits de la carambole. Toutefois, on suspecte une possibilité d’accumulation de certains composants dans l’organisme. Il est donc préférable de limiter la consommation. Un à deux caramboles par semaine, en saison, serait suffisant.

Par ailleurs, il faut éviter de manger ou de boire du jus de carambole à jeun, car le risque de toxicité est plus élevé à ce moment.

Partager :