Les douleurs aux pieds en milieu professionnel : comment les éviter avec les bonnes chaussures de sécurité

613
Partager :

Dans le monde du travail, les douleurs aux pieds représentent un problème récurrent pour de nombreux employés, notamment ceux qui passent de longues heures debout ou effectuent des tâches physiquement exigeantes. Ces douleurs peuvent impacter la qualité de vie, la productivité et même la sécurité des travailleurs. Pourtant, il faut choisir les chaussures les mieux adaptées aux besoins spécifiques de chaque individu.

Douleurs aux pieds : un danger pour les travailleurs

Les douleurs aux pieds en milieu professionnel représentent souvent un problème sous-estimé, mais peuvent être handicapantes pour les travailleurs. Les risques sont nombreux : des douleurs chroniques qui affectent la qualité de vie et réduisent l’efficacité au travail, une fatigue musculaire qui peut dégénérer en blessure ou même la nécessité d’un arrêt maladie prolongé.

A lire aussi : Comment soigner naturellement l’hyperthyroïdie ?

Il faut prendre en compte le type d’environnement dans lequel les chaussures seront utilisées ainsi que les tâches spécifiques à effectuer.

Pour répondre aux besoins des travailleurs dans différents secteurs d’activités (par exemple la construction, l’industrie agroalimentaire), il y a différents types de chaussures sur le marché : des bottines renforcées pour se protéger contre les chutes potentielles ou le contact avec des substances dangereuses, des baskets légères pour plus de liberté lors des mouvements, des sabots anatomiques adaptés pour éviter tout glissement sur un sol humide, par exemple…

A voir aussi : Choisir le bon réglage pour votre cigarette électronique : ce qu'il faut savoir

Afin de garantir une longue durée de vie aux chaussures choisies et maintenir leur efficacité protectrice intacte, il est recommandé d’utiliser régulièrement du savon neutre non abrasif pour nettoyer ses chaussures et étendre leur durée d’utilisation.

pieds chaussures

Comment choisir des chaussures de sécurité adaptées

Il ne suffit pas de simplement choisir une paire de chaussures qui a l’air solide et durable. Pensez à bien évaluer les critères suivants pour s’assurer que les chaussures choisies garantissent une protection adéquate :

Les chaussures de sécurité peuvent être fabriquées à partir de différents types de matériaux tels que le cuir, le caoutchouc ou des synthèses renforcées. Pensez à bien choisir un matériau en fonction du type d’environnement dans lequel vous travaillez.

Une bonne semelle doit être résistante aux glissements et offrir une adhérence accrue sur des surfaces mouillées et huileuses.

Le confort est aussi un facteur clé dans la sélection des chaussures appropriées pour le lieu de travail. Les chaussures doivent offrir un bon maintien au pied avec un support optimal pour éviter tout risque d’un accident musculo-squelettique (AMS).

Dans certains environnements professionnels, les travailleurs sont exposés à l’eau, à la boue ou même aux produits chimiques corrosifs pouvant affecter leur santé physique voire pire encore : entraîner leur décès par asphyxie après avoir inhalé certains gaz toxiques comme ceux issus du phosgène.

L’étanchéité des bottes et bottines, ainsi que leur résistance aux liquides chimiques, est donc un critère crucial pour les travailleurs exposés à ces substances dangereuses.

Avant d’acheter une paire de chaussures de sécurité, pensez à bien évaluer ces critères pour garantir votre sécurité au travail, tout en augmentant par conséquent votre productivité et votre performance professionnelle.

Chaussures de sécurité : quel modèle choisir

Les différents types de chaussures de sécurité disponibles sur le marché peuvent varier en fonction des spécificités du métier et des risques encourus. Voici quelques exemples :
• Chaussures à embout renforcé : Elles disposent d’un embout en acier ou en composite pour protéger les orteils contre les chocs.
Bottes de travail : Idéales pour travailler dans des milieux humides, elles offrent une bonne étanchéité grâce à leur tige haute.
Chaussures anti-coupure : Conçues avec un matériau résistant aux coupures, ces chaussures sont particulièrement adaptées aux travailleurs qui manipulent des objets tranchants (lames, scies…).
Baskets sécurisées : Ces baskets allient confort et sécurité. Leur semelle est antidérapante et la coque protège les orteils.
Sabots antistatiques : Souvent utilisés dans l’industrie électronique, ils empêchent l’électricité statique de s’accumuler autour du corps.

Il faut aussi tenir compte du niveau de protection apporté par chaque type de chaussure. Les normes européennes EN ISO 20345:2011/EN ISO 20347:2012 définissent quatre niveaux de protection différents selon les risques professionnels encourus :
• Niveau S1 : Embout résistant aux chocs d’une force minimum ; Semelle anti-perforation ;
• Niveau S2 : Mêmes caractéristiques que le niveau S1, étanchéité de la tige des chaussures ;
• Niveau S3 : Mêmes caractéristiques que le niveau S2, semelle résistante à la pénétration et à l’absorption d’eau supérieure ou égale à 60% ;
• Niveau O1/O2 : Absence d’une coque rigide pour les orteils. Convient aux professionnels qui ne sont pas exposés à des risques majeurs.

Il faut bien identifier les dangers potentiels liés à votre environnement professionnel afin de choisir les chaussures correspondant le mieux à vos besoins.

Au-delà du choix du modèle, il est aussi impératif de s’assurer que les chaussures sont correctement ajustées. Des chaussures mal ajustées peuvent causer plus de mal que de bien en termes musculo-squelettiques (TMS) !

En clair, un choix optimal des achats dans ce domaine permettra non seulement une meilleure productivité, mais aussi une différenciation positive parmi ses collègues concernant sa qualité de sécurité au travail.

Entretien des chaussures de sécurité : astuces pour une durée de vie prolongée

Une fois que vous avez choisi vos chaussures de sécurité, vous devez les entretenir régulièrement afin d’assurer leur longue durée de vie et leur efficacité. Voici quelques conseils utiles pour l’entretien des chaussures de sécurité :

• Nettoyez régulièrement les chaussures avec une brosse ou un chiffon doux pour enlever la saleté et la poussière.
• Utilisez un nettoyant spécialement conçu pour les chaussures de sécurité. Évitez d’utiliser des produits abrasifs qui peuvent endommager le matériau.
• Laissez les chaussures sécher à l’air après utilisation. Évitez d’utiliser un sèche-cheveux ou tout autre appareil qui peut endommager le matériau.
• Assurez-vous que vos chaussures sont bien cirées pour maintenir une bonne apparence et prolonger leur résistance aux intempéries.

Vous devez remplacer régulièrement les semelles intérieures tous les 6 mois environ, voire plus souvent si elles sont très usées. Les semelles intérieures aident non seulement à absorber la transpiration, mais aussi à amortir chaque pas, ce qui réduit considérablement le risque de TMS liés au travail debout prolongé, par exemple. Il est aussi préférable d’avoir deux paires différentes qu’on alterne, car cela permettra d’aérer ces dernières entre chaque utilisation.

Si vous constatez des signes tels que des craquements ou des déchirures du cuir, un remplacement immédiat est fortement conseillé. Les chaussures de sécurité sont un investissement, vous devez en prendre soin correctement pour en obtenir le meilleur rendement.

Il est toujours préférable de prendre contact avec votre fournisseur habituel qui pourra vous renseigner sur les produits d’entretien adaptés aux chaussures achetées auprès de sa compagnie et ainsi maximiser leur durée utile.

En suivant ces conseils, vous pouvez prolonger la vie utile des chaussures afin qu’elles continuent à protéger vos pieds efficacement pendant longtemps.

Les éléments constitutifs d’une chaussure de sécurité

Certaines personnes pensent qu’un simple soulier solide peut faire office de chaussure de sécurité. Cependant, une chaussure de sécurité a une constitution particulière qui lui permet de préserver le travailleur de certains accidents. Pour bénéficier de cette protection, il faut choisir un soulier adapté à votre profil et à votre métier. C’est ainsi que vous trouverez sur un site dédié une chaussure securite femme s3, une chaussure de sécurite homme S2 ou même des vêtements de travail entre autres. Voici quelques éléments qui entrent dans la composition d’un soulier de sécurité :

  • La tige : fabriquée avec du cuir ou de la microfibre entre autres, cet élément désigne la partie supérieure arrière de la chaussure qui recouvre le pied.
  • La coquille de protection ou embout de protection : situé en avant du soulier, cet équipement protège les orteils des écrasements ou des chutes d’objets. Cet embout peut être fait en acier, en aluminium ou à partir de matériaux composites.
  • La semelle de propreté : elle est directement en contact avec le pied, elle favorise le confort et assure une bonne respirabilité et un amorti appréciable.
  • L’insert : comme son nom l’indique, c’est un élément intercalaire qu’on introduit dans la semelle extérieure de la chaussure de sécurité. Il protège le pied contre les coupures ou les perforations venant du sol. Pour identifier l’insert qui correspond à vos besoins, trouvez plus d’informations ici à ce propos.
  • La semelle extérieure : cette pièce assure le confort d’amorti et la stabilité du travailleur. Elle peut être faite en caoutchouc ou en polyuréthane.

Partager :