Un voyage d’affaires aux États-Unis en ce moment : c’est possible ?

35
Partager :
Un voyage d’affaires aux États-Unis en ce moment c’est possible 

En cette période plutôt critique où voyager peut rapidement se transformer en un véritable casse-tête chinois, les hommes et femmes d’affaires ont besoin de trouver des palliatifs avantageux. Les exigences de leur métier sont telles qu’ils sont obligés de se déplacer constamment et surtout vers les destinations comme les États-Unis. Pour ceux résidant dans l’un des 38 pays exemptés de visa pour les voyages de courts séjours aux États-Unis, la solution est toute trouvée. Avec une simple demande d’autorisation électronique de voyage ESTA, toutes vos inquiétudes disparaitront en un claquement de doigts.

Les conditions de demande d’une ESTA pour les voyages d’affaires aux États-Unis

ESTA est une demande d’autorisation électronique qui exempte le voyageur de l’obligation de voyager aux États-Unis avec un visa. Cette autorisation dure 2 ans et permet aux voyageurs de passer un séjour de 90 jours sur le territoire américain. Elle facilite le déplacement des touristes et des visiteurs. Cependant, une ESTA, est également nécessaire pour un voyage d’affaires du fait de la facilité et de nombreux avantages qu’elle présente. Pour en faire la demande, vous devez d’abord remplir en ligne le formulaire de demande d’autorisation. Ensuite, indiquer votre adresse mail, le lieu de résidence et le numéro de téléphone. Pour finir, il vous suffira de payer avec votre carte de crédit et d’attendre la validation. Pour que votre demande soit traitée à temps et que vous puissiez rapidement vaquer à vos activités, il est important de faire la demande au moins 72 heures avant le jour du voyage. Pour en savoir plus sur les formalités de voyage, visiter https://www.esta.fr

Lire également : Où se baigner en décembre Europe ?

Les avantages d’une autorisation électronique ESTA pour les voyageurs d’affaires

Lorsque vous vous rendez aux États-Unis pour des activités commerciales ou professionnelles, il n’y a rien de plus pratique qu’une demande d’ESTA. Puisque d’une part, elle est rapide et vous fait donc gagner en temps. En plus, elle est moins coûteuse et n’entraîne pas de frais supplémentaires. D’autre part, vous avez la possibilité de visiter toutes les villes des États-Unis avec cette autorisation. Par ailleurs, tant que votre passeport est valide, vous pouvez effectuer des aller-retour avec la même autorisation autant de fois que vous le souhaitiez en deux ans.

USA

A lire aussi : Où se promener en Iles de France ?

Les restrictions à l’utilisation d’autorisation ESTA pour les voyages professionnels

Une ESTA approuvée n’a absolument rien à avoir avec un visa. De ce fait, pour les cas de voyage où vous nécessiter de visa, une ESTA ne saura être un palliatif. En effet, le principe est clair. La demande d’autorisation électronique ne concerne que les voyages touristiques et les voyages professionnels à court et moyen terme. Tandis qu’il est possible de procéder à une demande d’ESTA pour des raisons professionnelles et commerciales, il n’est pas envisageable de voyager avec cette demande pour s’installer ou dans le cadre de l’exercice d’un emploi aux États-Unis. La législation fait une nette différence entre l’emploi et les activités professionnelles. En d’autres termes, si vous comptez voyager dans le cadre d’une formation pouvant aboutir à un certain type de travail, même pour une durée de moins de 90 jours, vous êtes plutôt tenu de faire une demande de visa. Ceci permettra d’étudier l’éventualité de priver un citoyen américain d’un emploi. Et cela pourrait être préjudiciable pour vous.

Par ailleurs, il y a également le cas des voyageurs fréquents qui s’éloignent parfois du respect des conditions d’autorisation. Si vos voyages répétitifs sont uniquement destinés aux activités commerciales que vous menez, il n’y a aucun inconvénient. L’ESTA vous donne le droit d’effectuer vos déplacements sans obligation de clarifier. Le plus important est que les activités de votre entreprise soient admissibles au programme d’exemption de visa. Sinon, il est préférable de demander un visa professionnel approprié.

En outre, les voyages pour réinitialiser les horloges peuvent être très préjudiciables pour vous. Vous ne pourriez pas voyager sur une durée de plus de 2 mois par exemple et revenir passer le week-end dans votre pays de résidence puis retourner aux États-Unis avec la même autorisation. Si vous faites répétitivement cette pratique histoire de remettre les pendules à zéro et de retourner aux États-Unis, elle peut vous être très préjudiciable. La même pratique de sortie des frontières des États-Unis pour se rendre dans un pays proche comme le Canada ou le Mexique et récompenser de nouveau un séjour de 90 jours n’est pas autorisée.

L’exemption de visa est un atout incroyable pour les voyages d’affaires. C’est un constat irréfutable, mais la pratique de manœuvres frauduleuses ou d’activités contraires au respect du programme est punissable.

Partager :