5 conseils pour bien choisir sa peinture blanche

163
Partager :

Dans de nombreux intérieurs, le blanc est la couleur incontournable. Il est très utilisé et polyvalent. Capable de s’adapter à de nombreuses situations, la peinture blanche permet de révéler la dimension d’une pièce ou de lui apporter un côté chaleureux.

Cependant, elle n’est pas si facile à poser comme on le pense souvent. Sachez le blanc devient une couleur à part entière lorsqu’il est teinté de vert, de bleu ou de rouge.

A découvrir également : Comment choisir son abri de piscine ?

La couleur blanche représente alors le point de départ de toutes vos peintures. Découvrez dans cet article 5 conseils pour bien choisir votre peinture blanche.

Choisissez la peinture blanche en fonction de ses nuances

C’est la principale précaution qu’il faut mettre en avant. Comme vous l’ignorez sûrement, tous les blancs ne se ressemblent pas.

A voir aussi : 5 questions à se poser avant de faire aménager votre sous-sol

Il est bien évident qu’il n’existe pas un seul blanc. Un nuancier serait prêt à vous le démontrer. Généralement, on distingue le blanc pur et le blanc teinté.

Le blanc pur est éclatant est caractérisé par une absence de couleur et de pigment. Il est lumineux et convient aux atmosphères contemporaines et au design unique.

Souvent, il s’applique en plusieurs couches. Quant au blanc teinté, il contient des pigment colorés qui permettent de créer différentes nuances de peinture comme : le blanc cassé, grisé, rosé, jaune, etc.

Choisissez la peinture blanche en fonction de l’exposition de votre pièce

L’exposition de votre pièce est un facteur qui va beaucoup influencer la luminosité de votre peinture pendant la journée.

Si vous avez une pièce orientée sud et nord, la peinture à choisir devra contrebalancer les effets de la lumière naturelle. Notez qu’une pièce orientée plein sud dispose d’une lumière plutôt chaude tout au long de la journée.

Un blanc bleuté peut accentuer la sensation de luminosité. Dans une pièce orientée au nord, la luminosité paraît plus faible.

Il faut alors choisir un blanc tirant sur du jaune qui reflète le plus possible la lumière. Lorsque votre pièce est orientée « Est » et « Ouest », vous devez mettre en valeur les effets de la lumière naturelle. Privilégiez alors un blanc teinté.

Choisissez la peinture blanche en fonction de la finition

La finition de la peinture que vous allez adopter doit être la bonne. Elle joue un rôle primordial dans le caractère ou la luminosité d’une pièce.

Sur un mur ou un plafond, elle joue un rôle déterminant. Vous avez le choix entre la finition mat, la finition brillante et la finition satinée.

La finition mat est la plus classique et s’adapte très bien aux chambres. La finition brillante est une référence pour les amoureux des surfaces réfléchissantes.

Elle doit être privilégiée sur des surfaces impeccables. La finition satinée est une sorte d’intermédiaire. Elle est peu brillante et un peu réfléchissante.

Choisissez la peinture blanche en fonction des autres couleurs à associer

Lorsque le blanc est en duo avec une autre couleur, il l’atténue ou bien, il lui donne plus de profondeur. Il est alors important de faire le meilleur choix lorsque vous voulez l’associer.

Par ailleurs, avant d’adopter une couleur vous devez vous demander si vous souhaitez la poser sur tous les mûrs ou en complément avec d’autres couleurs.

Dans cette optique, il est conseillé de choisir un blanc froid et pur dans une pièce où vous souhaitez créer un contraste punchy. Par exemple, avec du rouge, ce blanc permettra de créer une ambiance très fraîche.

Vous devez utiliser une couleur blanche chaude dans une pièce conviviale et moins contrastée pour un effet plus accueillant.

Toutefois, vous pouvez aussi combiner toutes les nuances et les finitions de blanc pour créer un design remarquable.

Choisissez la peinture blanche en fonction de son aspect impersonnel

Le blanc est très pratique. Mais il peut arriver qu’il donne un caractère impersonnel à une pièce. Alors, en le teintant légèrement, on peut casser l’aspect brut et le rendre beaucoup plus chaleureux.

Afin de faire vivre le blanc et lui retirer son caractère aseptisé et banal, on peut l’appliquer sur certains reliefs particuliers. Comme par exemple les moulures, les briques ou les étagères graphiques.

Partager :