Comment soigner naturellement l’hyperthyroïdie ?

138
Partager :

Les maladies liées aux hormones se font de plus en plus nombreuses. L’hyperthyroïdie en est un exemple.  Elle est une maladie rare qui se  remarque le plus chez les personnes moins âgées .Vous souffrez d’hyperthyroïdie et vous voulez savoir comment soigner naturellement cette maladie ? Cet article vous propose quelques astuces efficaces qui vous aideront à vous débarrasser de cette maladie. Bonne lecture !

L’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie ou la thyréotoxicose est une maladie  caractérisée par un excès de thyroxine dans votre organisme. Elle est due à une surproduction d’hormone dans la thyroïde (le cou). Il existe néanmoins quelques moyens ou astuces naturelles qui vous permettrons de vous soigner contre cette maladie. Si vous voulez régler votre problème d’hyperthyroïdie, il vous faudra d’abord trouver un moyen de refaire fonctionner normalement votre thyroïde. Lorsque votre thyroïde fonctionne normalement les risques de surproduction d’hormone sont faibles. Quels sont les astuces naturellement efficaces pour soigner l’hyperthyroïdie ?

A lire en complément : Est-ce que l'orthoptiste est remboursé par la sécurité sociale ?

Consommer moins d’ oligo-éléments

La thyroïde est incapable de fonction sans iodes. Il vous faudra donc consommer des aliments comme le poisson et le jaune d’œuf.  Le poulet et le fromage de chèvre vous sont aussi conseiller car ils sont composés d’acide aminés indispensable au fonctionnement de la thyroïde. Vous pouvez aussi dans le même temps vous alimenter avec des fruits contenant de la vitamine D. Tous  ces aliments cités au préalable ont pour rôle de réguler la fonction de la thyroïde afin d’éviter son disfonctionnement. N’oubliez surtout pas de consommer les oligo-éléments avec modération. Ainsi, lorsque vous consommer ses aliments normalement votre thyroïde fonctionne sans être dérégler. Il pourra donc produire ses hormones sans surproduction. Ce qui règlera votre thyréotoxicose.

Opter pour des aliments complets

L’objectif ici est d’adopter un régime d’index glycémique (IG). Il est important que vous sachiez que plus l’IG d’un aliment est élevé, plus le taux de sucre dans votre sang est important. Cette hausse brutale de sucre dans le sang peut vous entrainer une régulation thermique. Privilégiez donc des aliments à IG modéré car ils ont tendances à accentuer les symptômes de l’hyperthyroïdie.

A lire en complément : Quelle est la meilleure école vétérinaire de France ?

Le yoga

Deux postures en yoga excitent la thyroïde et l’aident à jouer au maximum son rôle dans l’organisme.  Quels sont ces postures ?

Le poisson

C’est une posture qui a pour objectif d’étirer la base du coup. Cette position vous permet non seulement de vous détendre mais aussi de stimuler la thyroïde afin que celle-ci puisse bien fonctionner

Le conquérant

Cette posture quant à elle a pour but de comprimer la thyroïde tout en déclenchant en elle une excitation qui lui permettra de fonctionner normalement.

La phytothérapie

Certaines plantes sont utilisées pour régler ce mal qu’est l’hyperthyroïdie. Ces plantes sont des plantes régulatrices dont les effets sont positifs sur la thyroïde.

L’hyperthyroïdie

C’est une tisane qui calme. Elle est faite à base d’aubépine qui calme les palpitations du cœur et apaise le système nerveux. Vous pourrez en faire en cas d’oppression de votre cage thoracique.

L’hypothyroïdie

Cette tisane est une infusion faite à base de feuille de romarin. C’est une tisane énergisante. Le romarin est un antifatigue que vous pouvez préparer pour commencer votre journée.

Le gingembre

Le gingembre est souvent utilisé pour calmer les maux d’estomac. Le gingembre comme vous le voyez est très riche en zinc, magnésium et en potassium.  Vous pouvez l’utiliser pour en récolter pleinement les bénéfices car son effet sur la thyroïde est appréciable.

L’homéopathie

L’homéopathie a fait ces preuves  dans plusieurs traitements. Elle aussi appliqué pour soigner l’hyperthyroïdie.

Les nutriments

Trois nutriments sont essentiels pour un très bon fonctionnement de la thyroïde. Il s’agit entre autre de la l-tyrosine, le zinc et le sélénium. La l-tyrosine est un acide aminé que l’organisme peine à fabriquer en vieillissant. C’est un précurseur des hormones thyroïdiennes. Le zinc quant à lui intervient dans les conversions de la thyroïde. Il est principalement présent dans les aliments carnés. Le sélénium entre par contre dans la composition de l’enzyme qui  active les conversions.

Partager :