La plaque funéraire, un dernier hommage

416
Partager :

Le départ d’un proche est un moment douloureux et difficile à surmonter. Face à ce moment tragique, on cherche à exprimer son affection, son respect, son amour, sa gratitude et son souvenir du défunt. La plaque funéraire est l’un des moyens les plus courants et les plus personnels de lui rendre un dernier hommage. Histoire, importance, choix, personnalisation… On vous dit tout sur cet acte de témoignage d’affection.

L’histoire des plaques funéraires et leur importance

L’utilisation de plaques funéraires remonte à la Grèce antique. À cette époque, elles étaient faites de terre cuite ou d’argile et on les plaçait dans les tombeaux en vue de relater des étapes du cérémonial d’inhumation. Elles servaient plus exactement à identifier les défunts, à raconter leur vie, à honorer leur mémoire et à transmettre un message aux proches survivants. Ces objets ont évolué au fil des siècles, passant de simples inscriptions gravées à de véritables œuvres d’art.

A lire également : Prénom Julie : origine, signification et popularité en France

Aujourd’hui, les plaques funéraires ont davantage vocation à rendre un dernier hommage aux disparus. On les utilise pour conserver leur souvenir et pour témoigner de l’affection de leurs proches. Cette démarche se traduit notamment par des citations, des expressions gravées, une image, une photographie, ou parfois un visuel spécifique. Ces plaques représentent un espace de liberté où l’on exprime son regret, la personnalité du défunt, la nature que l’on entretenait avec lui.

De fait, les plaques funéraires jouent un rôle essentiel dans le deuil. On peut les utiliser afin de personnaliser la sépulture de celui ou de celle qui nous a quittés. Ainsi, on lui offre un dernier hommage empreint de respect et de dignité. Les mêmes objets peuvent aussi servir à marquer le lieu de repos, à faciliter la reconnaissance d’un monument funéraire et à créer un lien entre les morts et les vivants. N’hésitez pas à vous orienter vers une société spécialisée pour trouver une plaque funéraire à personnaliser. Choisissez une entreprise réputée dans le secteur des pompes funèbres pour la qualité de son offre. Elle doit aussi justifier d’une certaine ancienneté dans son domaine.

Lire également : Pourquoi souscrire à une assurance vie ?

plaque funéraire cimetière

Le bon matériau pour la plaque funéraire : nos conseils

Une plaque funéraire ne se choisit pas au hasard. Il faut être très attentif à sa matière puisque celle-ci influe aussi bien sur son aspect que sur sa durabilité, son coût et son entretien. Plusieurs options s’offrent à vous.

Citons d’abord le granit qui est sans doute le matériau le plus répandu dans le secteur des pompes funèbres. Il a l’avantage d’être très résistant, tout en étant facile à graver. Il peut en outre arborer une large palette de couleurs. Il offre un rendu aussi élégant que sobre, et ne requiert que peu d’entretien. Son autre atout tient à son coût relativement réduit.

Le marbre, pour sa part, associe la noblesse au raffinement et donne par conséquent un aspect prestigieux à la plaque funéraire. Sa solidité accrue est aussi l’un des arguments en sa faveur. Certains bémols existent cependant : il est sensible aux tâches et aux intempéries, demande plus d’entretien et coûte plus cher que ses homologues conçus en d’autres matières.

Le verre est quant à lui une matière originale et moderne. Il permet la création d’effets de transparence, de couleur et de lumière. On l’apprécie pour sa résistance aux chocs, aux UV et aux rayures. Néanmoins, il est plus fragile que les deux matériaux précédents et se révèle plus difficile à graver. Le verre est également onéreux.

Pour ce qui est du métal, il permet de créer diverses formes de plaques funéraires, avec des finitions et des motifs variés. Il est durable, mais peut rouiller et se ternir au fil des années. Le métal requiert alors un traitement adapté qui le protégera contre les corrosions. On doit aussi l’entretenir régulièrement si l’on veut qu’il perdure. Son coût est plus élevé en comparaison avec celui du marbre et du granit.

Le plexiglas est quant à lui une matière synthétique qui s’apparente au verre, à cela près qu’il est plus souple, plus léger et moins cher. On peut, grâce à lui, aller plus loin en matière de personnalisation. Il peut recevoir des photos, des dessins et des textes imprimés. Sa résistance peut néanmoins être remise en cause face à ses homologues en marbre et en granit, d’autant qu’il peut se décolorer ou se rayer avec le temps. Il est également peu écologique, car non biodégradable.

Comment rédiger le message parfait pour honorer le défunt ?

Une fois que vous aurez choisi la bonne matière pour la plaque funéraire, vous pourrez réfléchir au message que vous allez y inscrire. C’est indubitablement l’élément le plus important : il exprimera vos pensées, vos sentiments et vos souvenirs avec le défunt. Sa rédaction n’est soumise à aucune règle universelle, mais doit se faire attentivement. Il faut que vous soyez authentique et sincère. Votre message doit refléter votre personnalité, votre relation avec le disparu ainsi que votre vécu commun. Abstenez-vous de copier des formules toutes faites, écrivez plutôt ce que vous ressentez vraiment.

Faites en sorte que votre message soit facile à lire et à comprendre, il ne doit être ni trop long ni trop complexe. Faites l’impasse sur les abréviations, les termes techniques et évitez les fautes d’orthographe. Privilégiez les phrases courtes, les mots simples et les ponctuations adaptées. Le respect et la bienveillance sont également de mise. Votre message se doit de témoigner de votre affection et de votre respect envers le défunt. Il ne doit être ni déplacé, ni blessant, ni choquant. Préférez les remerciements, les compliments, les encouragements et les hommages.

Veillez à rendre votre message personnalisé et unique, sans être cliché ni banal. Les citations trop connues, les formules trop communes et les expressions trop répétitives sont à proscrire. Orientez-vous vers les souvenirs, les symboles, les références et les anecdotes ayant marqué votre lien avec le disparu.

Partager :