Quelles aides pour les femmes veuves ?

101
Partager :

A découvrir également : Comment modifier un PDF avec Adobe Acrobat gratuit ?

Lorsqu’ une personne âgée de moins de 55 ans devient veuve au décès de son conjoint

Cette contribution est subordonnée aux conditions d’âge et de ressources du bénéficiaire. Son montant s’élève à 622,82 EUR par mois pour un maximum de 2021 (montant valable le 1er janvier). , il est possible d’obtenir une allocation de veuvage. Pour les plus de 55 ans, nous parlons d’une pension de survivant. Il peut être réduit en fonction des ressources du bénéficiaire.

A lire également : Comment est calculé le complément mode de garde ?

Si vous voulez en savoir plus sur l’allocation de veuvage, les conditions de la recevoir, le montant de l’aide et la procédure que vous souhaitez utiliser, lisez le reste de cette page.

Dans ce qui se compose de la contribution de la veuve

Contribution sur le veuvage est le soutien accordé après le décès de la femme. Il est versé à un conjoint survivant de moins de 55 ans au moment du décès. Il ne s’agit pas d’une prestation de vieillesse parce que les prestations de veuve ne seront pas accordées après le 55e anniversaire du bénéficiaire.

L’ allocation est soumise à des ressources. Elle vise à assurer un montant minimum de fonds au conjoint survivant jusqu’à ce qu’il revienne à l’activité ou qu’il soit incorporé sur le marché du travail.

Lorsqu’ une personne est veuve et une personne de plus de 55 ans, il est possible de demander une pension de survivant.

Conditions de droit à la pension de veuve en 2021

La principale condition pour avoir droit à une pension de veuve est que le couple devait avoir le statut de « conjoint » avant le décès de l’un d’entre eux (mariage ou PACS). Par exemple, dans en cas de cohabitation ou de divorce, il est impossible d’en bénéficier.

Pour obtenir une pension de veuve, le bénéficiaire (conjoint survivant) doit remplir d’autres conditions particulières :

  • Le conjoint endeuillé doit avoir moins de 55 ans
  • La résidence du bénéficiaire doit être située en France, dans la Maison (ou en Polynésie française), dans un autre pays de l’Union européenne, ou signé l’accord EEE (par exemple, la Suisse)
  • Le bénéficiaire ne doit pas vivre en couple  : Que ce soit dans le cadre de la vie conjugale, des paks ou du remariage
  • Les ressources du mari et de la femme survivant ne dépassent pas 778,53 EUR en 2021 : les crédits sont pris en compte pour les trois mois précédant la demande (soit 2 335,58 euros 3 mois)

Les conditions dans lesquelles le décès de la femme a eu lieu, ne sont en aucun cas pertinents pour l’attribution de l’allocation de veuve.

Remarque : La seule condition pour le conjoint décédé est que le conjoint décédé doit cotiser au moins 3 mois au cours de l’année précédant son décès, continuellement ou non, à l’assurance vieillesse.

Cumul des ressources et montant de la pension de veuve 2021

Le montant net de l’allocation de veuvage en 2021 est fixé à un maximum de 622,82 euros par mois . Les ressources trimestrielles du candidat doivent être inférieures à 3,75 fois le montant de la contribution ou 2.335,58 euros pour 3 mois (778,53 euros par mois).

Toutes les ressources du demandeur sont prises en compte :

  • Revenu de Profession
  • Allocation pour adultes handicapés (AAH)
  • Pensions d’invalidité ou de vieillesse
  • Revenus provenant de biens meubles ou immeubles
  • Capitale de la mort

Toutefois, certaines aides ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’allocation de veuve :

  • Aide au logement personnalisée (voir les critères de la LPA)
  • allocation d’autonomie individuelle (APA)
  • Prestations familiales telles que les allocations familiales (voir ici)

La pension de veuve peut être combinée à d’autres sources . Si le recensement (allocation de veuvage ressources) est supérieur au maximum autorisé (2 335,58 euros pour 3 mois), le montant de l’allocation de veuve est réduit de sorte que le montant total ne dépasse pas la valeur maximale autorisée.

Demande d’allocations de veuves et paiement de l’aide

Si le décès d’une épouse ou d’un partenaire survient, vous disposez de deux ans (à compter du premier jour du mois du décès) pour demander une allocation de veuvage.

Selon votre régime associé (le régime du demandeur), la demande est présentée au moyen d’un autre formulaire :

  • Système général de sécurité sociale (Cnav) : demande en utilisant un formulaire qui peut être téléchargé directement ici.
  • Scheme de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) : l’application est faite à l’aide d’un formulaire qui peut être téléchargé directement ici.

Chaque formulaire de demande de pension de veuve est complété par une note explicative et une liste de documents pour compléter votre dossier.

Dossier doit être signalé en premier à la caisse au dernier lieu de travail votre défunt mari . Cependant, il est possible de l’envoyer à une autre caisse qui conviendra à votre demande.

Une fois votre demande acceptée, l’allocation pour veuvage est versée mensuellement à l’échéance et se poursuit pendant un maximum de 2 ans à compter du premier versement . Toutefois, si vous aviez au moins 50 ans au moment du décès du conjoint, il est possible de l’utiliser jusqu’à 55 ans (âge pour être admissible à la pension de survivant).

du devoir de votre caissier de vérifier que vous continuez à respecter les conditions Il est pour recevoir une pension alimentaire. Cependant, vous devez les informer en cas de changement de situation (revenu, situation personnelle…). Selon l’évolution de la situation, l’allocation peut être suspendue.

D’ autres articles peuvent vous intéresser :

  • Qu’ est-ce que la capitale de la mort de CPAM ?
  • Comment faire une demande de certificat de décès ?
  • Quelle est l’aide financière pendant l’enterrement ?
  • Quelles mesures administratives prendre en cas de décès ?
  • Comment contacter CNAV ? Trouvez les coordonnées de toutes les canettes régionales
  • Comment obtenir la confirmation de retraite ?

5 / 5 ( 1 votant )

Partager :