Comment prévenir les infestations de nuisible pendant l’hiver au Canada

939
Partager :

Les infestations de nuisibles peuvent être une source de stress et de frustration pour les propriétaires de maison, et cela surtout pendant l’hiver au Canada.

On retrouve d’ailleurs des nuisibles tels que les souris, les rats, les araignées, les punaises de lit, les fourmis et les blattes. En effet, ces drôles de bêtes sont plus actives pendant les mois les plus froids, cherchant à se réfugier dans les maisons chaudes pour échapper au froid extérieur.

Lire également : Mode et déco gothique : opter pour les déco tête de mort chez vous !

Cependant, il existe des mesures simples que les propriétaires peuvent prendre pour prévenir les infestations de nuisibles et protéger leur maison pendant l’hiver.

Découvrez les six espèces nuisibles les plus courantes pendant l’hiver au Canada, et les conseils pratiques pour prévenir leur infestation.

A voir aussi : Abonnements EDF pour studio : lequel choisir ?

Pourquoi les nuisibles sont-ils plus actifs pendant l’hiver au Canada ?

Au Canada, certains nuisibles sont plus actifs pendant l’hiver, car ils cherchent à se protéger des conditions climatiques difficiles. Les mois les plus froids de l’année rendent la recherche de nourriture et d’abri plus difficile pour ces animaux, qui sont alors obligés de chercher des sources de chaleur et de nourriture à l’intérieur des maisons.

Les précipitations rendent également la recherche de nourriture plus difficile, ce qui pousse les nuisibles à chercher de la nourriture dans les bâtiments. C’est d’ailleurs durant cette saison qu’il peut être intéressant de faire appel à des services d’extermination à Montréal ou ailleurs au Canada.

Les conditions qui attirent les nuisibles dans les maisons pendant l’hiver sont nombreuses :

  • Les sources de chaleur élevées : comme des radiateurs ou des conduits de ventilation, attirent les nuisibles en quête de chaleur ;
  • Les déchets non stockés correctement ou des restes de nourriture : ils attirent les souris, les rats, les ratons laveurs, les écureuils et les blattes, qui cherchent de la nourriture.
  • Les espaces ouverts ou les fissures dans les fondations ou les murs sont également plus susceptibles d’être envahis par les nuisibles.

Comment identifier les infestations de nuisibles ?

Il est important d’identifier rapidement une infestation de nuisibles pour pouvoir la traiter efficacement. Voici quelques signes à rechercher pour identifier les infestations de souris, de rats, d’araignées, de punaises de lit, de fourmis et de blattes.

1. Les rongeurs

Il existe une grande variété de rongeurs au Canada qui se retrouve de plus en plus en ville en quête de nourriture et d’abris. Alors que le froid s’installe, ces populations cherchent davantage à établir leurs colonies près des espaces commerciaux ou des grandes villes.

Les signes d’une infestation de souris et de rats incluent des crottes, des empreintes de pas, des griffures sur les murs et les meubles, des sons de grattement ou de bruit de course, des odeurs désagréables et des dommages à la nourriture stockée. Les souris et les rats peuvent également laisser des nids de papier, de tissu ou de matériaux d’isolation dans les endroits où ils se cachent. En creusant leur abri, ils rongent non seulement les murs, mais aussi les câbles électriques impliquant de graves risques d’incendie.

Toutefois, certaines espèces de rongeurs restent dangereuses. En effet, ils peuvent porter et transmettre un bon nombre de maladies contaminant ainsi leur environnement à travers :

  • Leurs urines,
  • Leur salive,
  • Leurs excréments.

Les maladies souvent transmises sont le hantavirus, le typhus humain, la peste bubonique, la toxoplasmose, etc.

Ils peuvent aussi porter de nombreux parasites comme les puces, les mites, les poux ou les tiques.

2. La présence de faune urbaine : les ratons laveurs et les moufettes

En hiver, la présence de certains animaux surprend parfois les habitants des villes. Toujours dans le but de fuir la dureté de l’hiver canadien, ces espèces nuisibles chercheront à se réfugier et à se nourrir en se rapprochant des villes. On retrouve parmi cette espèce : le raton laveur ou encore les moufettes.

Toutefois, il est important de se méfier de ces drôles de bêtes. Loin des sympathiques personnages de Disney, cette faune peut devenir dangereuse. En effet, elles introduisent énormément de parasites comme des tiques, des puces, etc. En plus de transmettre des pathogènes mortels, ils peuvent aussi devenir agressifs envers les humains et animaux de compagnie.

Quelles sont les étapes à suivre pour prévenir la faune ?

Pour prévenir la présence de faune dans vos maisons ou vos commerces, il est conseillé d’utiliser des poubelles résistantes et de ne pas laisser vos sacs poubelle à l’extérieur. Vous pouvez aussi sécuriser les ouvertures sous les terrasses et installer des grillages au niveau des évents et des cheminées.

Pour repousser les petits animaux de la faune, vous pouvez aussi utiliser des lumières qui réagissent et détectent les mouvements de ces derniers. Enfin, sachez qu’il existe des répulsifs disponibles ne magasin spécialisé.

3. Les oiseaux nuisibles

On pourrait croire que tous les oiseaux migrent vers le sud quand l’hiver pointe le bout de son nez, sachez que certains font exception à la règle. En effet, quelques-uns se réfugient dans les espaces chauds comme les greniers ou les halls de bâtiments.

Bien qu’ils ne semblent pas si dangereux pour la population humaine, sachez qu’ils sont tout de même porteurs de parasites (puces, tiques, mites, etc.). Gardez à l’esprit que les excréments de pigeons contiennent aussi souvent des maladies fongiques (ex. : cryptococcose), qui pourraient être fatales pour certains. Cette espèce peut être bruyante et endommager les bâtiments et les équipements du fait d’excréments trop acides. Enfin, la construction de leurs nids peut créer des problèmes de drainage et des risques d’incendie.

Comment prévenir les oiseaux nuisibles ?

Pour prévenir les oiseaux nuisibles, vous pouvez nettoyer les gouttières régulièrement, réparer les systèmes de drainage brisés ou encore bien couvrir vos poubelles pour éviter les regroupements.

4. Les insectes : blattes, araignées, punaises de lit et insectes rampants

Les insectes ne causent pas vraiment de dommages visibles à votre maison ou votre commerce. Toutefois, certains peuvent mordre ou piquer pour se défendre lorsqu’ils se retrouvent piégés notamment au niveau des chaussures, des vêtements, etc.

Les punaises de lit sont généralement trouvées dans les lits, les sommiers, les meubles rembourrés et les fissures dans les murs et les planchers. Les punaises de lit laissent des marques de piqûres sur la peau, des taches de sang sur les draps et les vêtements, ainsi que des excréments et des coquilles d’œufs.

Les araignées par exemple sont connues pour être des prédateurs et peuvent mordre en cas de danger. Notez cependant que leur venin est rarement dangereux et certaines espèces peuvent difficilement percer la peau humaine. Si votre état s’aggrave, il vous est conseillé de consulter l’avis d’un médecin rapidement. Autre problème possiblement dérangeant : le nombre de toiles présentes. Enfin, on peut comprendre malgré tout que certains souffrant d’arachnophobie peuvent ressentir une certaine détresse psychologique, voici quelques conseils pour prévenir leur arrivée.

Concernant la présence de blattes, cela peut être très compliqué de vous en débarrasser, car ils rampent et se faufilent dans tous les recoins de votre maison. Signe d’insalubrité, les blattes peuvent colporter de nombreux germes dangereux pour la santé humaine, au niveau de la nourriture et des matières fécales qui peuvent nuire à la santé des humains, particulièrement pour les personnes souffrant d’asthme.

Quelles sont les étapes à suivre pour prévenir les insectes dans sa maison ?

Pour vous débarrasser de ces nuisibles, on vous conseille de sceller les points d’entrée potentiels, les fissures et les crevasses (cela vaut aussi pour les moustiquaires déchirées). D’autres actions peuvent être faites pour vous éviter de les croiser :

  • Réduire l’éclairage extérieur autour de la structure de votre bâtiment,
  • Gardez votre maison propre et salubre en passant l’aspirateur régulièrement,
  • Équilibrez l’humidité présente dans votre intérieur (salle de bain, etc.) en utilisant un déshumidificateur ou en allumant votre ventilateur ;
  • Ranger les réserves de nourriture dans des lieux appropriés et scellés.

Enfin, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous débarrasser de ces nuisibles. Un traitement professionnel appliqué sur le périmètre extérieur le long des murs empêchera les insectes d’entrer.

 

Partager :