Comment obtenir l’huile d’olive vierge extra ?

156
Partager :

L’huile d’olive vierge extra est un incontournable du placard de nombreux foyers. Elle renferme plusieurs nutriments indispensables pour la santé. Sa consommation régulière permet de prévenir de nombreuses maladies. Quelles sont les étapes de préparation de l’huile d’olive ?

Préparation et broyage des olives

La préparation de l’huile d’olive suit un processus bien précis. Après la récolte des olives, il faudra écarter les olives abimées, les brindilles, les feuilles et les autres débris. Il faut ensuite les laver avec soins à l’eau froide. Une bonne sélection et un parfait nettoyage des olives saines permettent d’obtenir une huile d’olive de bonne qualité. Une fois bien nettoyées, il faut maintenant les broyer avec leur noyau pour obtenir une pâte luisante. Celle-ci est imbibée d’huile et d’eau. Les olives peuvent être broyées avec un broyeur adapté ou un hachoir robuste. Il faut noter que les noyaux des olives renferment un antioxydant indispensable pour une bonne conservation de l’huile.

A lire aussi : Bien préparer son voyage à l'étranger

Le pressage à froid de la pâte luisante

La pâte luisante obtenue après broyage des olives doit être vite pressée pour la préserver de toute altération. Pour réaliser ce pressage, on aura besoin des scourtins. Il faudra répartir la pâte sur les scourtins par couche d’environ 2 cm d’épaisseur. Les scourtins sont disposés l’un sur l’autre à partir du fond du plateau du pressoir. L’assemblage se termine par un scourtin qui ne contient pas de couche de pâte.

Les scourtins jouent à la fois le rôle de filtre et de drain. Ils retiennent les résidus et dirigent le liquide (huile + eau) de l’intérieur vers l’extérieur. Grâce à la pression mécanique, le liquide va couler tout le long des scourtins et sera recueilli dans la cuvette du pressoir. Un contenant est souvent placé sous le bec verseur pour recueillir tout le liquide. Avant de passer à l’étape suivante, ce liquide sera filtré au moyen d’une étamine afin d’éliminer tous les résidus.

A lire aussi : Comment choisir un bain de soleil ?

La séparation de l’huile et de l’eau et la conservation de l’huile

L’huile peut être séparée de l’eau de deux façons.

  • Par centrifugation : la force de la centrifugeuse permet de séparer l’huile de l’eau.
  • Par décantation naturelle : l’huile ne possède pas la même densité que l’eau et remonte donc à la surface. On fait donc reposer le liquide obtenu dans un bidon à huile décanteur. Après séparation horizontale entre l’huile d’olive et l’eau, cette dernière sera injectée par la partie basse. Quant à l’huile, elle va remonter dans le système et sera soutirée via un robinet qui se trouve à l’extrémité haute du bidon à huile décanteur.

La dernière étape concerne la conservation de l’huile d’olive. Elle doit être stockée dans des contenants propres et hermétiquement fermés. Pour une bonne conservation de l’huile, il faudra disposer ces contenants dans un endroit frais et sec, à l’abri de l’air et de la lumière.

Quels sont les bienfaits de l’huile d’olive vierge extra ?

Les bienfaits de l’huile d’olive pour la santé sont multiples. Elle est très riche en acides gras mono-insaturés et permet de rétablir l’équilibre entre les acides gras saturés et les insaturés. Cela favorise un fonctionnement optimal du cœur. Grâce à ses propriétés nourrissantes, l’huile d’olive permet aussi d’hydrater le corps et les cheveux. Elle se révèle aussi efficace contre les irritations. Elle renferme des antioxydants et de la vitamine E. Ces deux éléments sont bénéfiques pour la peau et confèrent à l’huile d’olive un fort pouvoir anti-rides. Elle peut être utilisée comme soin de nuit. La consommation régulière de cette huile permet également de réduire les risques de cancer et de lutter contre l’acné.

Partager :