Les questions les plus courantes en entretien d’embauche

11
Partager :

Combien de fois avez-vous déjà voulu savoir à l’avance quelles questions seront posées lors d’un entretien d’embauche ?

Ne rêvez plus, c’est une réalité grâce à cette liste complète et définitive de questions posées lors d’un entretien .

A lire en complément : Pourquoi faire appel à un professionnel du nettoyage ?

100 questions :

Ils sont tous, du plus fréquent et général au plus complexe et atypique.

A lire en complément : Impact du COVID sur les entreprises

Mais ce n’est pas tout !

Nous expliquons également comment répondre avec succès aux questions de l’entrevue.

N’ attendez plus, commencez à préparer votre interview dès maintenant !

Les questions (et réponses) sont subdivisées comme suit :

  • Les 5 questions les plus fréquemment posées lors d’un entretien d’embauche
  • Personnalité du candidat  : 22 questions professionnelles sur le candidat
  • Expériences et capacités  : 27 questions et réponses pour l’entrevue
  • Work Future : 18 questions sur votre prochain parcours de carrière
  • Non conventionnel  : 16 professionnels questions qui ne semblent pas être
  • Puzzle  : 11 questions puzzles pour une interview atypique
  • La dernière question

Ne perdons plus de temps, commençons !

Plan de l'article

Top 5 des questions de l’entrevue (qui vous seront sûrement posées)

Ces cinq premières questions sont les plus courantes lors d’une entrevue :

Ce sont des questions générales qui sont utiles dans tous les types d’entrevues.

Il est mathématiquement impossible de faire un entretien d’embauche sans avoir à répondre à l’un de ces Top 5 !

Parlez-moi de vous

Une interview commence très souvent par cette question typique, qui est donc extrêmement importante.

Souvent utilisée pour briser la glace, cette question est si vague que toute réponse est appropriée.

Ou presque.

Lorsque vous répondez, n’oubliez pas qu’on vous demande qui vous êtes d’un point de vue professionnel et non personnel.

Donc concentrez-vous principalement sur vos études et les postes que vous avez occupés, et laissez le personnel détails mis à part pour l’instant. Ils seront approfondies par d’autres questions !

Et pour être sûr que vous n’oubliez rien de fondamental, suivez ces 3 points clés :

  • Commencez par un aperçu général de votre personnalité – d’un point de vue professionnel
  • Mettez l’accent sur vos expériences professionnelles de base
  • Terminez avec la raison pour laquelle vous faites cette interview afin d’obtenir ce poste

Décrivez-vous en 3 mots

Le casier est simple :

Nous vous avons demandé trois mots, donnez-leur trois mots. Pas deux, pas quatre, trois.

C’ est l’une des questions les plus courantes lors d’une entrevue, préparez-vous bien.

Vous ne trouvez pas trois qualités de votre personnage ?

Nous vous aiderons : voici une liste de plus de 50 qualités et défauts pour l’entretien d’embauche !

Pourquoi devrions-nous vous choisir ?

La question est typique, la réponse aussi :

Parce que tu es le meilleur.

Point.

C’ est le droit réponse, mais vous ne pouvez pas le donner de cette façon, sans défendre votre position. Motivez votre supériorité, convainquez l’examinateur que vous êtes vraiment le choix idéal.

Comment ?

Concentrez-vous sur ces 3 points !

  • Vous savez comment faire le travail, et obtenir d’excellents résultats
  • Vous serez un excellent élément dans l’équipe, et vous ne causerez pas de problèmes
  • Vous avez une combinaison unique de capacités et d’expérience qui fait de vous le meilleur choix

Avant l’entrevue, préparer mentalement un plan sur lequel vous serez en mesure de construire votre réponse :

Soyez concis et concentrez-vous sur les principaux éléments qui vous caractérisent : cela aidera également l’examinateur à s’en souvenir facilement !

Quelles sont vos forces ?

Être posé explicitement (c’est presque sûr, c’est l’une des questions essentielles de l’interview !) ou non, vous devez être prêt à répondre à cette question fondamentale. Vous êtes venu à cette interview pour montrer ce que vous savez faire le mieux, vous devez savoir sur quoi parier !

Comment le faire ?

Bref… quelques lignes ne suffisent pas pour cette question. Cela pourrait être l’une des questions les plus importantes de votre entrevue, et elle est souvent prise à la légère.

Pour éviter que cela ne se produise, nous avons préféré donner plus d’espace à la question des qualités : lisez tout ce dont vous avez besoin pour parler des points forts lors de l’entretien d’embauche !

Quelles sont vos faiblesses ?

Ne négligez pas cette question : tout comme les forces, les faiblesses sont un élément clé trop souvent confondu.

Nous avons donc décidé d’approfondir la réponse pour vous aider à obtenir le meilleur de vous-même : lisez l’article sur les faiblesses lors de l’entretien d’embauche !

Personnalité du candidat : 22 questions d’entrevue que vous devez savoir

Quel est ton plus grand rêve ?

Les recruteurs utilisent souvent ces questions abstraites pour découvrir ce qui se cache derrière les aspects formels du CV.

Il n’est donc pas rare d’entendre cette question, afin de plonger dans ce détail, qui peut ne pas avoir grand-chose à voir avec notre activité actuelle et qui pourrait difficilement être mentionné autrement.

Et n’ayez pas peur de répondre sincèrement. Rêves ambitieux mais sincères sont bien vus, surtout si elles peuvent vous pousser à atteindre un objectif professionnel.

Comment faire reculer le stress ?

Chaque travail génère une certaine quantité de stress, et savoir quoi faire pour le gérer est un excellent point en votre faveur.

Les réponses les plus positives sont celles qui indiquent une activité récréative ou un passe-temps. Rien de mieux qu’une séance de yoga ou une course de parc pour retrouver la sérénité !

Que penseriez-vous si vous aviez un chef plus jeune que vous ?

Vous pourriez entrer dans un contexte où votre supérieur est plus jeune que vous, assez pour que la différence soit ressentie.

Serait-il problématique de suivre ses instructions ?

Si vous ne vous êtes jamais retrouvé dans une telle situation, répondez que vous n’avez pas d’expérience mais que vous êtes prêt à suivre la instructions que vous recevrez, quel que soit l’âge de la personne qui vous les donne !

La lecture fait partie de vos intérêts personnels : quel a été le dernier livre que vous avez lu ?

… et rappelez-vous que le journal sportif que vous lui avez hier soir n’est pas dans la catégorie « livres ».

Une blague de côté, choisissez soigneusement les passions personnelles que vous indiquez dans votre CV, et ne donnez que celles qui vous passionne vraiment, car elles peuvent provoquer deux réactions :

L’ examinateur vous demande plus d’informations sur le sujet, afin de mieux comprendre les aspects de votre personnalité qui sont mis en évidence par un certain passe-temps ;

Il peut aussi arriver que le recruteur (incroyable mais vrai, lui aussi est une vraie personne, avec ses passions et ses intérêts) en soit un fan, et vous pourriez vous retrouver à raconter une séance de D & D particulièrement excitante à votre prochain chef !

Comment évaluez-vous le succès ?

La réponse change en fonction de qui vous demande le question.

Sur la base de ce que vous savez sur la culture de l’entreprise, vous devez savoir si la vraie différence pour l’entreprise est d’avoir un impact positif sur l’environnement, d’augmenter les revenus ou de devenir un leader sur le marché.

Pensez à vos valeurs personnelles et mettez en évidence les aspects qui correspondent les uns aux autres. Vous pouvez mesurer le succès en fonction du nombre de ventes réalisées, d’un compromis entre le travail et la vie privée, ou en dépassant tous les objectifs que vous vous êtes fixés.

Quelles sont, selon vous, les caractéristiques d’un bon chef ?

C’ est une façon mal utilisée de vous demander comment serait votre leader idéal et de comprendre à quel système de valeurs vous êtes le plus connecté.

Soyez cohérent. Si vous vous décrivez comme une personne qui aime l’organisation et la précision, il est très peu probable que pour vous un bon chef vous donnera une autonomie complète, désintéressé par la façon dont vous gérez votre travail !

Que faites-vous pendant votre temps libre ?

C’ est un moyen moins direct de posez-vous des questions sur vos passions ou vérifiez que ce que vous avez dit est vrai. Quelle image vont-ils avoir de vous si vous dites que vous êtes un passionné de trekking et que vous passez chaque week-end allongé sur le canapé ?

Essayez d’éviter les réponses qui ne donnent pas une image appropriée de vous !

Comment aimez-vous travailler ?

Aimez-vous chaque moment pour vous apporter un nouveau défi, ou préférez-vous créer une routine rassurante ?

Voulez-vous décider indépendamment comment travailler, ou préférez-vous avoir des indications précises ?

Mettez en évidence deux aspects de votre façon de travailler qui correspondent à ce que vous attendez de votre nouvel emploi !

Décrivez-moi une situation où vous mettez vos compétences en pratique !

Une question classique, utilisée par l’examinateur pour voir ce qui est derrière ce que vous avez écrit.

Alors attendez-vous à cette question si vous avez indiqué un grand nombre de qualités, mais n’avez pas fourni de preuves pour les prouver (et rappelez-vous la règle d’or : montrer ne pas dire).

La méthode S.T.A.R. est une bonne méthode pour répondre à cette question : Situation, Tâche, Action, Résultat.

Commencez par indiquer lasituation (Situation) dans laquelle vous étiez, puis ajoutez la tâche que vous deviez effectuer.

Après ce préambule, parlez de tout ce que vous avez fait (Action, vos actions) et mettez en évidence comment vous avez utilisé la compétence qui vous est demandée pour atteindre lerésultat (Résultat ) – évidemment brillamment !

Travaillez-vous bien sous le stress ?

On vous pose habituellement cette question si vous devrez réellement travailler dans un environnement stressant. Il est donc inutile de mentir ouvertement si vous n’êtes pas en mesure de soutenir l’environnement de travail plus tard.

Et si la gestion du stress ne fait pas partie de vos forces, alors que vous le dites essayez de mettre l’accent sur ce que vous faites pour améliorer ce trait de votre personnage !

Quel est votre livre préféré ?

Sans partir d’une passion personnelle, nous vous demandons des détails sur votre préférences.

Au lieu d’un livre, vous pouvez poser cette question sur un film, un concert, un magazine. La raison pour laquelle nous vous le demandons est la même, la compréhension chaleureuse de vos intérêts, en essayant d’éviter les réponses que vous pourriez avoir préparées.

Quel est votre rôle dans un groupe ?

Êtes-vous un leader naturel ou, quand il s’agit de prendre l’initiative, essayez-vous de fondre dans le groupe ?

Savez-vous prendre vos décisions, les défendre et les motiver dans un groupe ?

Cette question peut avoir un grand nombre de nuances, se référer à des situations réelles pour montrer votre attitude de la manière la plus détaillée possible :

Dans le contexte professionnel (ou étudier si vous venez de les terminer), vous avez peut-être eu l’occasion de vous soumettre au test en groupe.

Si je demandais à vos amis de vous décrire, quel est l’adjectif que j’entends le plus souvent ?

En d’autres termes, décrivez-vous comme les autres vous voient.

N’ utilisez pas d’adjectifs qui ont rien à voir avec ce que vous avez dit sur vous-même, toujours rester cohérent.

Préférez-vous travailler de façon indépendante ou en groupe ?

Cette question n’a pas de double sens : nous voulons vraiment savoir si vous préférez travailler seul ou en groupe, et la raison est facile à deviner.

Répondez en réfléchissant au type de travail que vous recherchez :

Si vous devez travailler seul, répondre que vous donnez le meilleur de vous-même dans un groupe n’est pas la meilleure chose à faire.

Aimez-vous travailler en contact avec d’autres personnes ?

C’ est une question pour évaluer votre personnalité, et pour comprendre si elle correspond au poste qui vous est offert.

Utilisez une petite tactique :

Si vous devez passer vos journées devant un ordinateur, ne dites pas que vous ne pouvez travailler que si vous parlez à quelqu’un toutes les demi-heures.

Ou plutôt, donnez cette réponse, mais cherchez un autre emploi !

Qui est une source d’inspiration pour vous ?

Steve Jobs ? Marilyn Monroe ? Bob Marley ?

Quelle que soit cette personne, vous devrez alors motiver votre choix :

Le point central de la réponse est cette motivation, alors choisissez une réponse qui correspond au contexte professionnel.

Dites-moi quelque chose que vous aimeriez que je ne sache jamais.

S’ il y a quelque chose que vous aimeriez que votre patron ne sache jamais, vous avez une bonne raison. Alors ne répondez pas à la première chose qui vous vient à l’esprit, donnez-vous un moment pour y réfléchir.

Commencez par éliminer tout ce qui ne convient pas au contexte professionnel. Rappelez-vous, ce n’est pas un ami qui vous demande, la conversation devrait garder un minimum de décorum !

Ensuite, cherchez un moment compliqué de votre carrière (étudiant ou professionnel) qui vous a mis en difficulté, mais dont vous êtes sorti. Parlez-en, et surtout parlez de ce que vous avez appris !

Qu’ est-ce qui te fait te lever le matin pour aller travailler ?

« Café, noir comme un lundi matin. »

Cela peut être la réponse, mais comme on vous demande ce qui vous motive pendant votre journée, ce n’est peut-être pas le meilleur !

Concentrez-vous sur les sensations positives, les chances d’exploiter, les conquêtes à faire !

Quelle est votre citation préférée ?

Une citation peut en dire beaucoup sur qui nous sommes, sur les valeurs qui nous inspirent, sur les modèles que nous aspirons à suivre.

Il n’y a qu’une mauvaise réponse : ne répondez pas !

favori d’Oprah Winfrey : Quelle est votre pratique spirituelle ? Le

Cette question ne cherche pas à répondre à une croyance religieuse, mais à la relation qu’on a avec soi-même.

L’ examinateur veut savoir ce que fait le candidat pour rester concentré, se concentrer sur lui-même.

Pourquoi ?

Parce qu’Oprah croit qu’une composante fondamentale du succès est précisément cette capacité d’être en parfaite harmonie avec la personne que vous êtes vraiment !

Comment vous tenir au courant ?

L’ examinateur pourrait vous demander de savoir si vous êtes vraiment aussi passionné comme vous le dites sur un certain sujet.

Vous cherchez du travail en tant que responsable du marketing numérique parce que vous dites être un grand fan, mais vous n’avez jamais entendu parler de Hubspot, Moz, Ahrefs ou Backlinko ?

Alors votre passion est moins profonde que vous ne le pensez !

Que faites-vous pour vous améliorer ?

Vous avez vos faiblesses, comme tout le monde.

Mais les accepter sans rien faire pour les améliorer n’est pas une bonne solution, et ne pas avoir de réponse à cette question n’est pas très bien vu.

Le réviseur veut savoir si vous construisez activement des procédures pour combler les lacunes que vous connaissez, ou pour limiter certaines failles, comment vous le faites et les résultats que vous obtenez.

Essayez de souligner en particulier l’effort que vous y mettez !

La liste finale des questions sur l’expérience et les capacités

Parlez-moi de vos expériences passées !

« Tu veux que je répète mon CV ? n’est pas une réponse acceptable, ni maintenant ni jamais.

Et oui, on l’a entendu trop souvent pour penser que c’est juste un cauchemar.

Tu crois qu’ils ne voulaient pas lire ton CV ?

Peut-être que vous avez raison, peut-être que vous avez tort, de toute façon racontez vos expériences.

Ils connaissent peut-être mieux votre curriculum vitae que vous, mais ils veulent comprendre ce qu’il reste de vos expériences si vous les retirez de la forme artificielle du curriculum vitae.

Dans tous les cas, c’est une excellente occasion d’ajouter tous les petits détails que vous avez dû éliminer lorsque vous avez écrit votre CV, profitez-en !

Quels sont vos plus gros succès ?

Il peut arriver que tout de suite les meilleurs moments ne viennent pas à votre esprit, de sorte que vous perdez une occasion de faire une bonne impression.

Il est beaucoup plus facile de se souvenir de ses succès les plus importants de sa carrière froide. Heureusement, vous avez déjà dû y penser quand vous écriviez votre CV !

Alors réfléchissez à nouveau à ce que vous avez écrit dans votre CV, et répondez en citant les succès que vous indiqué dans votre CV. C’est un excellent point de départ, que vous pouvez développer selon vos désirs.

Décrivez-moi votre journée de travail

C’ est une question générale, une introduction à vos expériences actuelles. L’évaluateur souhaite en savoir plus sur vos tâches régulières, sur la façon dont votre journée professionnelle est structurée et sur les défis auxquels vous faites face chaque jour.

Commencez par parler des aspects qui, selon vous, peuvent être importants pour ce nouveau poste, puis obtenez de plus en plus de détails.

Ne soyez pas général ou bref : nous vous demandons d’obtenir une réponse détaillée !

Avez-vous travaillé pendant vos études ?

Vous êtes-vous concentré uniquement sur les études, ou avez-vous travaillé en même temps ?

Comment l’avez-vous fait, et quels en ont été les résultats ?

Atteindre des résultats dans deux domaines différents en travaillant sur eux en même temps est une haute qualité, et cela montre une grande volonté de votre part.

Quelles sont vos qualifications ?

Diplômes, cours avancés, mises à jour professionnelles. Commencez par vos diplômes les plus importants, puis citez les autres. Il est préférable de jouer vos meilleures cartes tout de suite.

Mais si vous n’avez pas de qualifications, c’est parce que vous avez appris tout ce que vous savez sur le terrain ?

Si oui, dans votre réponse, parlez immédiatement de votre expérience directe et mettez-la en évidence !

Pourquoi tu n’as pas travaillé l’année dernière ?

Vous pouvez parier tout ce que vous avez que l’examinateur vous posera cette question s’il voit un vide dans votre carrière.

Préparez à l’avance la réponse que vous voulez donner :

Et rappelez-vous que prendre le temps de grandir d’un point de vue personnel est une valeur ajoutée, pas une faute.

Je vois que vous n’avez pas d’expérience dans le domaine ?

La réponse que nous aimerions donner est : « Si vous l’avez vu, pourquoi me demandez-vous ?

 » Mais être impulsif n’est pas une bonne idée. Bien sûr, il connaît la réponse, mais s’il vous le demande, il y a une raison.

Continuons dans étapes.

Pour commencer, s’ils vous ont proposé de faire une maintenance même si vous n’avez pas d’expérience directe dans le secteur, soit ils sont incompétents, soit ce n’est pas très important pour eux.

S’ ils sont incompétents, il vaut mieux que vous ne travailliez pas avec eux.

Sinon, cela signifie qu’ils ont vu en vous des possibilités adéquates, même sans expérience directe.

Le but de cette question est de vérifier que vous aussi êtes sur la bonne longueur d’onde. Pour répondre correctement, dites que vous reconnaissez que vous n’avez pas d’expérience, mais que vos capacités sont précisément celles qui sont nécessaires pour faire ce travail le mieux possible !

Qu’ as-tu fait quand tu n’étais pas d’accord avec tes supérieurs ?

Vous ne pouvez pas toujours être d’accord avec les instructions que vous recevez de vos supérieurs, cela arrive à tout le monde.

Savoir gérer ce genre de situation de manière professionnelle et productive est un point très bien vu par les éleveurs. Il montre que le la personne en question aura rarement des difficultés dans ses relations et à relever les défis qui l’attendent dans un bon état d’esprit.

Lorsque vous racontez votre histoire, puis mettez l’accent sur tout ce que vous avez fait, prenez la responsabilité, sans jamais tomber dans les commentaires désagréables de vos dirigeants précédents. Se livrer à des ragots inutiles n’est pas une bonne idée.

Pourquoi as-tu fait ces études ?

Il s’agit d’une question qui vous sera posée si votre programme est relativement différent de celui qui est le plus courant pour un certain poste.

Par exemple, si vous avez fait de l’histoire et que vous cherchez du travail dans le marketing, attendez-vous à cette question.

Et répondez en toute sincérité : les perspectives de travail dans votre domaine d’études peuvent ne pas vous satisfaire, ou vous avez étudié dans le domaine que vous avez aimé, mais ensuite vous avez cherché du travail dans un secteur totalement différent.

Quoi qu’il en soit, ce qui compte, c’est que vous puissiez argumenter vos choix avec conviction. Le réviseur évalue si vous avez fait vos choix au hasard ou si vous avez suivi une certaine logique. S’il pensait que vos études ne convenaient pas, il ne vous aurait pas appelé pour un entretien !

Dites-moi quelle est la dernière erreur que vous avez faite !

« Je ne l’ai jamais fait de ma vie » est un peu exagéré.

N’ oubliez pas que vous êtes examiné avant tout en tant que travailleur, alors évitez de vous glisser dans le domaine personnel.

Ah, et il ne peut pas savoir si l’erreur que vous citez est en fait la dernière dans le temps, donc vous pouvez choisir celle que vous voulez : ne vous trompez pas dans votre choix !

Et comment as-tu corrigé ton erreur ?

Même s’il ne te demande pas, tu devrais le dire !

Que se passe-t-il s’il n’y avait pas de solution possible parce que votre erreur était irréparable ?

Parlez donc de ce que vous avez appris de cette erreur et de ce que vous avez fait pour éviter de recommencer !

Pourquoi t’as été viré ?

Cela arrive, et il n’y a pas besoin de le cacher. Alors soyez sincères sur les raisons.

Ajoutez ce que vous avez appris de cette expérience et comment vous appréhender votre nouvel emploi !

Quels programmes savez-vous utiliser ?

Une question sur vos compétences en informatique est presque assurée.

En ce qui concerne les langues, si vous avez un certificat en parler, sinon décrivez vos capacités objectivement, ou au moins aussi objectivement que possible !

As-tu fait du bénévolat ?

Consacrer une partie de votre temps libre à une cause qui vous tient à cœur est une très bonne chose :

Vous devriez déjà la mettre en évidence dans votre curriculum vitae, mais vous avez peut-être dû sacrifier cette information pour laisser de la place à des informations plus importantes.

Il est donc possible que nous vous en dirons directement, pour savoir si vous avez trouvé des causes qui vous passionne !

Avez-vous noué des amitiés durables dans vos précédents emplois ?

C’ est une façon de prouver la phrase dans votre CV qui dit « Excellentes capacités relationnelles ».

Si vous avez travaillé dix ans dans un bureau avec les mêmes personnes, mais deux mois après avoir quitté l’emploi, vous n’avez aucun contact avec elles, vos « compétences relationnelles » peuvent ne pas être aussi profondes que vous le pensez…

Quels instruments utilisez-vous pour organiser votre organisation ?

Parfois, il ne suffit pas d’écrire « organisation » dans la liste des capacités d’un CV et on vous demande comment vous parvenez à organiser votre vie.

Vous utilisez un journal papier ?

Un calendrier électronique ?

Ou peut-être avez-vous une application sur votre téléphone, où vous écrivez tout, de la liste de courses à vos rendez-vous ?

Même si vous n’utilisez pas d’instruments, ça en dit long sur vous. Soit vous avez une grande mémoire et une capacité organisationnelle innée, soit vous n’êtes pas aussi organisé que vous le pensez.

Pourquoi avez-vous pris X ans pour terminer vos études ?

Parce qu’il y avait un examen que vous ne pouviez pas réussir.

Parce que vous vouliez approfondir vos études, et pour la sécurité, vous avez refait chaque examen deux fois.

Parce qu’être Batman est plus compliqué que tu ne le pensais.

Les raisons sont infinies. Quel que soit le vôtre, essayez de donner une explication acceptable d’un point de vue professionnel, ce qui n’est pas la relation drôle entre les cours manqués et les matchs de votre équipe de football préférée !

Quel est votre niveau de langue ?

Les langues sont de plus en plus l’une des premières choses que les entreprises recherchent.

Si vous avez des certificats reconnus qui attestent de votre niveau, ils parlent pour vous.

Si vous n’en avez pas, essayez d’être objectif lorsque vous évaluez vos compétences, ne serait-ce que parce que la prochaine question de votre entrevue pourrait être dans cette langue !

N’ êtes-vous pas trop qualifié pour ce poste ?

Cette question cache une crainte simple : que vous n’êtes pas vraiment intéressé par ce travail, mais que vous voulez juste du travail et dès que vous trouverez mieux, vous partirez sans y penser deux fois !

Vrai ou faux, qui peut le dire, mais si vous voulez cela , vous devez réussir à convaincre l’examinateur que vos intentions sont sérieuses !

Que pensez-vous de votre ancien chef ?

S’ il était un bon chef, la réponse sera facile.

Mais si la réponse qui vient à l’esprit serait digne de censure, pensez :

Ce n’est pas ton chef qui est évalué en ce moment, c’est toi.

La cohabitation était-elle difficile ?

Évitez donc les erreurs de votre leader et mettez l’accent sur votre capacité à faire des compromis sur des idées et des projets avec lesquels vous n’êtes pas d’accord !

Y a-t-il quelqu’un qui a fait une différence dans votre carrière ?

Une rencontre avec un entraîneur vous a permis de voir votre carrière sous un nouveau jour ? Est-ce qu’un professeur vous a dirigé vers un domaine que vous ne saviez pas exister ?

Certaines rencontres peuvent marquer un tournant dans une vie. Comprendre qui et pourquoi est un bon moyen d’en apprendre davantage sur vous.

Si vous n’avez pas fini, emmenez-vous votre travail à la maison ?

En d’autres termes, combien êtes-vous disponible pour faire des heures supplémentaires ?

Il y a deux raisons de poser cette question, et elles sont opposées :

L’ évaluateur essaie de comprendre si vous êtes en mesure de remplir ce qui vous est demandé dans le délai prévu et si vous êtes en mesure de maintenir un bon équilibre entre la vie et le travail.

Ou si vous êtes prêt à investir tout ce que vous pouvez donner dans votre travail, même au-delà des limites « traditionnelles ».

Si vous avez fait des recherches avant l’entrevue, vous saurez laquelle entre ces deux réponses est la bonne pour la culture de l’entreprise.

Mais si vous n’êtes pas sûr, une bonne réponse peut mettre en évidence vos capacités organisationnelles (qui vous permettent de tout terminer pendant les heures prévues), mais aussi votre disponibilité à terminer votre part de travail en dehors des heures de travail si cela est parfois nécessaire, parce que vous savez combien il est important de terminer le travail.

Quel était le travail le plus ennuyeux de votre carrière ?

Cette question est utilisée pour mieux comprendre combien vous correspondez à la situation qui vous attend.

Évitez de répondre avec un travail similaire à celui que vous allez faire, ce ne serait évidemment pas la meilleure réponse !

Quels sujets avez-vous aimé le plus ou le moins ? Pourquoi ?

Si la majeure partie de votre CV est consacrée à vos études, attendez-vous à des questions plus précises sur ce que vous avez étudié.

Cela ne signifie pas que vous devez vous préparer à un interrogatoire (bien que vous ne soyez pas exclu de vous poser quelques questions), mais rappelez-vous au moins les noms des cours que vous avez suivis !

Le favori de Richard Branson : que pouvez-vous ne pas mentionner dans votre CV ?

Richard Branson est l’un des gens qui n’aiment pas le CV au point qu’il est basé uniquement sur ce qu’ils indiquent. Parce que dans ce cas, à quoi servirait l’entretien d’embauche ?

Il ne vous posera probablement pas cette question, mais nous pourrions vous le demander… préparer une bonne réponse !

Quel était le dernier voyage vous fait ?

Avez-vous été au bord de la mer dans un complexe de luxe ?

Ou avez-vous fait une aventure avec votre tente ?

Ou avez-vous visité le musée que vous vouliez voir pendant des années, ou avez vu la finale du sport dont vous êtes fan ?

Un voyage peut en dire beaucoup sur vous, qui vous êtes et ce que vous cherchez !

Décrivez-moi comment vous gérez un client difficile qui est aux prises avec un problème !

Pour rendre une situation plausible, l’examinateur peut parfois improviser un petit jeu de rôle où il joue le rôle du client et le candidat doit essayer de satisfaire.

Dans tous les cas, le chemin à suivre est le même :

  • Écoutez attentivement la demande/plainte du client
  • Faites preuve d’empathie pour votre problème
  • Prendre la responsabilité de résoudre le problème
  • Proposer une solution et des alternatives possibles
  • Assurez-vous que vous avez résolu le problème et que le client est satisfait
  • Ne perdez jamais votre
  • calme

18 questions qui révèlent votre carrière professionnelle

Pourquoi veux-tu changer d’emploi ?

Parlez de ce qui ne vous a pas convaincu dans votre travail précédent : l’environnement de travail, les heures de travail, le stress ou, pourquoi pas, la distance de la maison.

En fonction de ce que vous savez de votre nouvel emploi, évitez de parler des choses qui pourraient survenir immédiatement pour ce nouveau poste.

Et surtout, ne dites jamais mal à propos de vos collègues et de vos chefs. La personne devant vous pourrait être votre futur collègue ou leader !

Vous avez quitté quatre entreprises en deux ans : on sera la cinquième ?

Peut-être : mais même si c’est votre réponse sincère, vous ne pouvez pas le dire !

Rassurez votre interlocuteur, dites-lui que vos intentions sont sérieuses, en mettant en évidence les raisons qui vous ont conduit à démissionner à d’autres occasions… des raisons qui, évidemment, n’apparaissent pas ici.

Qu’ est-ce qui vous plaît le plus dans notre entreprise ?

L’ argent que vous donnez à ceux qui travailler pour vous.

Peut-être. Entre autres choses. Mais ne le dis pas.

Concentrez-vous sur les choses sur lesquelles l’entreprise elle-même met plus l’accent. Vous avez fait des recherches, vous savez comment la société veut se présenter.

Ainsi, vous pourriez parler de son prestige dans le secteur, de sa croissance, de l’environnement de travail, de la mission de l’entreprise, du charisme reconnu des chefs.

Où te vois-tu en cinq ans ?

La question est simple, la réponse ne l’est pas.

Commencez par éviter les réponses gênantes comme « directeur général de l’entreprise » !

Penser à l’inverse est utile dans ce cas. Pourquoi pensez-vous qu’on vous a posé cette question ?

L’ examinateur veut être rassuré que vous ne changerez pas votre entreprise ou que vous ne changerez pas le type de travail ?

Ou est-ce qu’il teste votre ambition (ou votre manque d’ambition) ?

La meilleure réponse est celle qui va dans la direction la plus efficace selon la façon dont l’entrevue a lieu.

Essayez de comprendre si ce qui l’intéresse le plus, c’est quelqu’un qui grimpe l’échelle de l’entreprise ou quelqu’un qui est un point de référence fixe sur lequel compter au fil des ans, et donner votre réponse par conséquent.

Que savez-vous de notre entreprise ?

Tout, vous devriez tout savoir, jusqu’à l’odeur de crème glacée préférée du PDG !

Mais vous ne pouvez pas toujours étudier une entreprise bien avant une entrevue, ou les informations que vous trouvez ne sont pas aussi précises que vous le souhaitez.

Montrez que vous êtes prêt, mais pas trop, peut être une bonne idée. Cela vous permettra de montrer que vous avez fait des recherches sur l’entreprise (une excellente façon de montrer votre intérêt), sans prétendre tout savoir.

Comment ?

Il suffit de donner quelques informations sur l’entreprise, puis de poser des questions plus spécifiques sur certains aspects spécifiques, et les jeux sont faits !

Quel salaire attendez-vous ?

Sur les 100 questions de l’interview, il est impossible de ne pas en avoir au moins une sur le aspect.

Rien de très excitant, parce que personne n’est d’accord sur la façon de répondre à cette question.

Certains soutiennent que nous devrions éviter de répondre. Retournez la question, gagnez du temps, faites semblant de s’évanouir, mais ne soyez pas le premier à donner des chiffres.

D’ autres, d’autre part, conseillent de ne pas donner un seul chiffre, mais d’indiquer les extrêmes avec un minimum et un maximum, afin de garder la place pour la « manœuvre » à négocier.

S’ il n’y a pas de consensus, c’est parce que la meilleure réponse a priori n’existe pas, mais vous devez choisir celle qui fonctionne le mieux dans votre cas spécifique.

Et quoi que vous voyez, une chose est certaine : ne soyez pas abrégé, faites vos recherches et assurez-vous de savoir combien vaut votre expérience dans un certain rôle !

Si nous fêtions votre première année dans l’entreprise, quel serait le meilleur résultat que nous pourrions célébrer ?

Améliorer la concurrence ?

L’ augmentation des ventes ?

Ou une réputation irréprochable de l’entreprise ?

Essayez de Découvrez quelles sont les attentes les plus élevées de l’entreprise pour vous et donnez une réponse qui correspond à ces attentes !

Comment avez-vous trouvé l’annonce ?

Le chemin vers une entrevue n’est pas toujours aussi simple que vous le pensez.

Les évaluateurs sont bien conscients de cela parce qu’ils cherchent à comprendre quels canaux d’information ont fonctionné dans votre cas, à savoir quoi faire la prochaine fois.

Mais par cette question, l’examinateur veut savoir si la recherche d’emploi vous a été signalée (et, dans l’affirmative, par qui) ou si vous cherchiez activement un nouvel emploi :

Dans l’ affirmative, ils peuvent vous demander si vous participez à un autre processus de sélection.

Avez-vous fait d’autres interviews ?

Il n’est pas facile de répondre, surtout parce qu’il n’est pas facile de connaître les raisons de cette question.

On peut vous demander de savoir si l’entreprise est en concurrence avec une autre, ou si vous cherchez du travail dans d’autres domaines, ou parce que l’examinateur veut convenir que son entreprise est le seul sur lequel vous pariez.

En général, il est important de cultiver l’illusion que vous ne répondez qu’à une offre d’emploi à la fois, mais si vous suivez deux processus de sélection en parallèle, vous pourriez jouer cette carte pour négocier de meilleures conditions !

Comment comptez-vous approcher les 30 premiers jours de votre nouveau poste ?

L’ examinateur vous demande comment vous comptez intégrer votre nouvel environnement de travail et combien de temps vous aurez besoin pour être productif.

Une bonne réponse est d’imaginer quelques jours pour vous Intégrer, pour apprendre à connaître vos collègues et votre nouveau poste, afin que vous puissiez commencer et donner votre contribution à l’entreprise de la meilleure façon possible.

Et pour être capable de faire une différence, mieux !

Combien de temps cela vous prendra-t-il pour apporter votre contribution réelle ?

La question n’est pas plus explicite : on vous demande combien de temps vous avez besoin pour être productif à pleine capacité.

Il est préférable de donner des délais génériques, mais en veillant à ce que vous s’intègrent rapidement dans le tissu organisationnel et professionnel.

Êtes-vous la bonne personne pour ce poste ? Pourquoi ?

Vous pensez évidemment que vous êtes la bonne personne pour eux, mais expliquer la raison est un peu plus difficile.

En réalité, vous devez penser à ce que vous avez déjà analysé en écrivant votre CV et votre lettre de motivation, les points de contact entre vous et le poste à combler.

Résumez brièvement comment vous correspondez au profil qu’ils recherchent, et soulignez autant que possible que vous êtes unique, la valeur que vous seul pouvez apporter à l’entreprise (que ce soit des compétences spécifiques, de l’expérience ou de l’innovation !)

Pourquoi avez-vous postulé pour ce poste ?

L’ examinateur veut savoir ce qui vous motive, ce qui vous intéresse dans ce poste.

Cela peut être la mission de l’entreprise, la position en fonction de votre carrière, l’environnement de travail.

Mais ne prenez pas trop de temps pour répondre. Vous ne devriez pas avoir besoin de cinq minutes pour Découvrez les raisons pour lesquelles vous avez fait cette interview !

Selon vous, quelles seront vos fonctions ?

La question pourrait être plus simple :

« Qu’avez-vous compris à propos du travail que vous devrez faire ?

 » L’ examinateur demande si vous avez fait vos devoirs. Avez-vous lu correctement l’annonce, avez-vous essayé de comprendre les devoirs, les devoirs, les responsabilités du travail qui vous attend ?

Et ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas répondre avec précision. Les annonces ne sont pas toujours bien faites, elles sont parfois génériques ou trop succinctes.

Très souvent, la position en question ne peut pas être expliquée de façon efficace dans une publicité. Alors concentrez-vous sur les principaux éléments de l’offre d’emploi avec l’examinateur, il expliquera en détail tout ce que vous devez savoir !

Êtes-vous prêt à voyager ?

Pas de double sens : il vous demande vraiment si vous êtes prêt à voyager.

Mais avant de répondre, demandez ce qu’il veut dire en voyageant !

Dans certains cas, cela peut impliquer plus ou moins voyages fréquents à faire pendant la journée. Dans d’autres, il peut s’agir de voyages de plusieurs jours, parfois à l’étranger.

Demandez avant de donner une réponse rapide, vous ne pourrez plus revenir en arrière !

Êtes-vous prêt à déménager ?

Il y a deux raisons à ce déménagement :

Soit vous postulez pour un emploi qui est loin de chez vous, soit l’entreprise prévoit de vous envoyer tôt ou tard dans une autre institution, soit elle prévoit de déménager elle-même.

Dans les deux cas, c’est votre vie personnelle, vous devez être prêt à répondre en sachant précisément ce qu’une réponse positive signifie.

Quelles sont vos aspirations professionnelles ?

Parlez de vos programmes de carrière, de vos objectifs à court et à long terme et de ce que vous pensez faire pour les atteindre.

Montrez que la nouvelle position correspond parfaitement à votre planification, et concentrez-vous là-dessus, sans être trop détaillé sur l’avenir.

Ne donnez pas l’impression que vous avez déjà prévu lorsque vous quittez la nouvelle entreprise !

Que savez-vous de la situation dans notre marché ?

Concurrents, leader de l’industrie, grands clients.

Si la recherche sur l’entreprise est obligatoire, la prochaine étape est également de connaître la situation du marché dans lequel elle opère.

Ces informations peuvent être plus ou moins importantes selon le poste que vous occuperez au sein de l’entreprise. Ils sont en tout cas une valeur ajoutée, donc si vous avez la possibilité de faire quelques recherches sur le sujet !

16 questions non conventionnelles que vous auriez voulu savoir plus tôt

Convainquez-moi de manger votre plat préféré, qui contient un ingrédient que je n’aime pas !

Évidemment, votre plat préféré pourrait être le même que l’examinateur.

Mais ce n’est pas votre plat ou les goûts de votre recruteur.

C’ est votre capacité à comprendre et à résoudre un problème, avec les ressources que vous avez.

Comme d’autres questions similaires, ce qui importe, c’est comment vous surmontez l’obstacle : essaieriez-vous de cacher l’ingrédient ?

Tu choisiras de ne pas pour l’utiliser ?

Ou essaieriez-vous de comprendre pourquoi il ne l’aime pas et de résoudre le problème ?

Comment licencieriez-vous un employé ?

Le licenciement est une partie naturelle de la vie d’une entreprise.

Il est donc possible que l’on vous demande ce que vous feriez, afin d’évaluer vos capacités de gestion et de vérifier que vous êtes en mesure de faire votre devoir lorsque cela est nécessaire, et que vous savez comment le faire sans nuire à l’entreprise.

Ne montrez pas que vous ne pouvez pas mettre à pied, ou que vous aimez le faire.

Essayez de garder un milieu juste, pour montrer que vous savez comment effectuer cette tâche désagréable quand c’est nécessaire.

Lorsque vous répondez, commencez par le processus qui a conduit au licenciement :

Assurez-vous d’avoir essayé toutes les autres solutions et, si vous le devez, vous pouvez dire que vous suivriez ces quatre étapes :

  1. Consultez le département Ressources Humaines de l’entreprise pour en savoir plus sur le protocole de l’entreprise dans ces cas
  2. Informez l’employé, en essayant de trouver le bonne mesure entre l’indifférence et l’empathie excessive
  3. Découvrez avec l’employé son travail dans l’entreprise, ce qu’il a bien fait et ce qu’il a fait moins bien
  4. Clarifier les doutes et ne laisser rien en suspens, mais sans négocier la décision

Si vous pouviez rencontrer le personnage d’un film, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Voudrais-tu boire une « Vodka Martini mélangée avec un shaker, pas une cuillère » avec James Bond ?

Ou tu prendrais ton petit déjeuner chez Tiffany’s avec Holly ?

Il n’y a pas de mauvaise réponse, ce qui importe, c’est de donner de bonnes raisons pour votre choix !

Dessinez un objet qui vous représente !

Oui, on peut aussi te poser ce genre de question.

Quelle est la réponse que l’examinateur attend ?

Comme souvent, le point important est la raison qui vous pousse à une certaine réponse ou, dans ce cas, à un objet.

Tout est accepté, tant que votre motivation est convaincante !

Si vous devez gagner 10 millions à la loterie, comment le dépenseriez-vous ?

Rien à voir avec le travail à première vue…

… et en effet c’est tout.

Mais cela affecte votre personnalité : une question de ce genre sert à vous poser dans une situation abstraite, à supprimer toutes les barrières mentales, et à voir comment vous raisonnez quand vous n’avez aucune contrainte.

Et aussi pour voir quelles sont vos valeurs : si vous interviewer une ONG qui s’occupe de la faim dans le monde, répondre « J’achèterais une nouvelle Ferrari chaque année » pourrait ne pas être la meilleure réponse à donner !

Si vous deviez démarrer une entreprise demain, quelles seraient ses 3 valeurs fondamentales ?

Question drôle, mais il vous permet de voir les valeurs qui comptent le plus pour vous dans un contexte professionnel réel.

Si vous faites une interview pour une entreprise qui a une culture bien définie, laissez-vous inspirer par leurs valeurs…

… mais ne soyez pas impudent, les copier de ne servirait pas beaucoup !

Si vous deviez choisir 3 articles à emporter dans le désert, lesquels choisiriez-vous ?

L’ examinateur essaie de vous entraîner en dehors de votre zone de confort pour voir comment vous vous comportez dans une situation totalement imprévue.

Ce que vous choisissez est-il important ? Oui et non.

Oui : Si vous choisissez un chargeur de batterie, un DVD et un muffin et que vous ne trouvez pas de moyen de justifier ce choix, l’examinateur peut douter de vos capacités logiques.

Non, si vous choisissez des objets qui peuvent avoir une justification logique, ce que vous donnez évidemment.

À votre avis, est-il préférable de « parfait tard » ou « bon dans le temps » ?

Évidemment, la meilleure solution serait « parfaite dans le temps », mais vous savez que ce n’est pas possible.

Si vous devez choisir entre les deux, la meilleure réponse est presque toujours la seconde, « droit à temps ».

Il est rare, très rare, pour les entreprises de voir avec un bon œil l’incapacité de respecter les délais, même s’il s’agit d’atteindre la perfection !

Vendez-moi ce stylo.

La nuit avant, regardez « Le Loup de Wall Street » et vous saurez comment répondre !

Si quelqu’un a écrit votre biographie, quel serait le titre ?

Tu as compris ça, tu n’as pas besoin de chercher la réponse.

L’ examinateur vous aurait peut-être demandé de vous décrire en quelques mots, mais il a préféré cette question.

Mais tu y réfléchiras plus tard. En ce moment, essayez de donner une réponse acceptable, et si vous pouvez être drôle !

Si vous étiez un super-héros, quel pouvoir aimeriez-vous avoir ?

Parmi les questions qui vous font sortir de votre raisonnement habituel, c’est relativement commun. On peut aussi vous demander à quelle maison Poudlard vous aimeriez appartenir, mais en général le super-pouvoir est plus commun.

La réponse ?

N’ importe qui, tant que vous savez comment le motiver et qu’il est socialement accepté (il vaut mieux éviter les super-puissances méchants !)

Expliquez-moi comment faire, sachant que je suis un extraterrestre qui ne sait rien sur la vie Terre.

Savez-vous être vraiment objectif, et ne rien laisser de côté ?

Savez-vous vraiment comment vous mettre dans les chaussures de quelqu’un d’autre, même quelqu’un de très différent de vous ?

Quoi que le critique vous demande d’expliquer (préparer un sandwich, un thé, envoyer un e-mail), ce qu’il veut savoir est à quel point il est facile pour vous de voir les choses d’un autre point de vue et de les expliquer d’une manière simple et compréhensible.

Si vous étiez une entreprise, quelle serait sa devise ?

Prêt à répondre « Au-delà de vos attentes » ? Ce serait parfait !

Ou préféreriez-vous choisir quelque chose comme « Le client d’abord, toujours » ? Ce serait aussi une bonne idée !

Toutes les réponses sont bonnes, tant qu’elles ne sont pas de mauvais goût !

Raconte-moi une histoire !

Évidemment, cette question n’arrivera pas à tout le monde, mais si vous postulez pour un poste de gestionnaire des communications, vous devez prouver que vous savez comment raconter une histoire, quelle qu’elle soit est.

Alors choisissez une histoire que vous aimez et connaissez bien, prenez votre élan et commencez à raconter !

Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous ?

Répondez en donnant à un animal qui représente une qualité que vous reconnaissez et qui, selon vous, peut être utile dans un environnement professionnel.

La fourmi parce qu’elle est laborieuse, le loup parce qu’il sait travailler dans un clan… oh désolé, dans un groupe, le lion parce qu’il est fort, le quokka parce qu’il sourit, l’ornithorynque parce qu’il est créatif !

En bref, évitez le serpent, le paresseux et la mouffette et tout ira bien !

Si vous aviez l’occasion d’ouvrir une entreprise, que ferais-tu ?

Imaginez Jeff Bezos qui vient vous donner 40 000$ pour votre nouvelle entreprise : que faites-vous ?

Tu ouvriras un magasin de surf ?

Une maison d’édition ?

Ou préférez-vous révolutionner le monde de la pâtisserie ?

Cette question n’a aucun but pratique (non, ils ne vous donneront pas 40 000$ pour voir ce que vous faites avec), mais cela va au-delà des formules préconçues habituelles sur vos rêves et, pourquoi pas, voir votre esprit d’entreprise.

11 Puzzles questions que vous n’avez jamais entendues (puzzle pour une interview extraordinaire)

Un escargot veut atteindre le sommet d’un lampadaire. Il grimpe quatre mètres tous les jours, mais il glisse trois mètres chaque nuit. Combien de jours lui faut-il pour se rendre au sommet du lampadaire, qui mesure 7 mètres ?

La question est un piège : l’escargot, compter la montée et la descente, grimper un mètre par jour. La première réponse qui vient à l’esprit est donc 7 jours pour 7 mètres…

… mais ce n’est pas vrai !

Il arrive au sommet le quatrième jour !

Pensez à haute voix, et ne vous inquiétez pas si vous donnez la mauvaise réponse. Pour l’examinateur, c’est une bonne façon de voir comment vous comprenez les erreurs !

Vous devez soumettre un rapport en deux heures, mais vous savez que deux heures ne suffisent pas pour le remplir : que sont Tu fais ?

Le problème du délai irréalisable est relativement commun. Ce que le réviseur veut tester, c’est la façon dont vous abordez un problème qui n’a pas de solution.

En effet, quoi que vous essayiez (demandez de l’aide à vos collègues, contester la date limite, changer le fuseau horaire de Greenwich, revenir dans le temps), le sélecteur ne changera pas les termes de la question. Vous ne serez pas en mesure de remplir ce rapport en temps voulu, il est trop long.

Que pouvez-vous faire ?

Évidemment, l’approche est la partie la plus importante de la réponse, alors n’admettez pas vaincu. Posez des questions, réfléchissez à haute voix et cherchez de nouveaux points de vue !

favori d’Elon Musk : vous êtes à la surface de la Terre et vous marchez un mile au sud, un mile à l’ouest, un mile au nord et vous vous trouvez exactement où vous êtes parti. Le Où êtes-vous ?

Cette question a deux réponses :

La réponse courte ?

Soit vous êtes au pôle Nord ou quelque part près du pôle Sud.

La longue réponse ?

Si vous partez de le pôle Nord et suivez les instructions, vous marchez à travers les trois côtés d’un triangle et revenez au point de départ parce que (avec une bonne approximation) la Terre est une sphère.

La question est plus compliquée dans le pôle Sud. Vous devez trouver une circonférence d’un mile dont le centre est exactement sur le Pôle, et commencer à marcher à partir d’un point qui est à un mile au nord de la circonférence que vous avez choisie.

Avec le mile au sud, vous arrivez sur la circonférence, avec le mile à l’ouest vous voyagez toute la circonférence, et avec le mile au nord vous revenez au point de départ.

Et si ce n’est pas suffisant pour vous, voici la vidéo qui explique encore mieux la réponse.

Si un crayon et une gomme coûtent 1€ et 10 cents, et que le crayon coûte un euro de plus que la gomme, combien coûte la gomme ?

Dix cents.

Arrête !

Pensez-y.

Si c’était si facile, il ne vous aurait pas posé la question, donc il est probable que la réponse est erronée.

Et en effet c’est : la bonne réponse est… 5 cents (1.05€ 0.05€ = 1.10€) !

Sur une montre, combien de fois les aiguilles des heures et des minutes se chevauchent en 24 heures ?

Combien il est important de porter une montre analogique sur votre poignet lors d’une interview !

Mais en tout cas, vous ne pouvez pas attendre pour le vérifier en consultant réellement les aiguilles, donc la réponse est… 22, comptez, vous verrez !

Tu es dans une pièce avec trois interrupteurs. Chaque interrupteur allume un four situé à l’étage supérieur. Comment savez-vous quel interrupteur allume chaque four, sachant que vous ne pouvez monter au sol qu’une seule fois ?

Dans les questions logiques de ce type, la meilleure chose à faire est de poser des questions et de réfléchir à haute voix.

Si vous ne parlez pas, l’examinateur ne peut pas savoir si vous allez dans la bonne direction ou si vous êtes perdu. Dans les deux cas, il ne pourra pas vous aider.

Pour cette question spécifique, vous trouverez la réponse en réfléchissant à la fait qu’un four chauffe quand il est allumé.

Ainsi, vous pouvez identifier la correspondance du four/interrupteur si vous allumez deux fours pendant un certain temps, puis éteignez un. Sur le chemin du haut, vous trouverez un four froid et éteint (l’interrupteur que vous n’avez pas touché), un four éteint et chaud (l’interrupteur que vous avez allumé, puis éteint) et un four allumé et chaud (le troisième interrupteur).

Vous devez couper un gâteau d’anniversaire en huit parties égales, mais vous avez seulement trois coupes disponibles. Comment faites-vous ?

Un couteau qui se détruit après trois usages ? Quelle idée d’acheter un couteau comme ça !

Ce serait la réponse la plus intelligente, mais n’y pensez pas, c’est inutile de vous demander !

Donc, en gardant l’hypothèse initiale, la procédure est assez immédiate. Avec deux coupes perpendiculaires, vous coupez quatre parties identiques.

Oui, mais après ?

Avec la dernière coupe, vous coupez le gâteau en deux horizontalement. Vous obtiendrez huit pièces et le couteau explosera en paix, il aura atteint son objectif !

Vous vous réveillez et vous avez 1000 e-mails à lire, mais vous n’avez que le temps de lire 100. Qu’est-ce que tu fais ?

J’ éteins mon téléphone, mon ordinateur et mon cerveau, et je retourne au lit.

Quand je me réveillerai, je n’aurai pas le temps d’en lire un, et j’aurai résolu le problème !

Cela pourrait être une solution, sauf qu’en se réveillant, vous n’aurez probablement pas votre poste de travail non plus.

Qu’ est-ce que tu fais, tu en lis un sur dix ?

Malheureusement, la chance n’est pas de votre côté et cette méthode n’est pas fiable.

Répondez en essayant de hiérarchiser les conversations : en sélectionnant les adresses les plus importantes, en recherchant un mot dans les manchettes ou en lisant uniquement les réponses aux conversations qui ont déjà été lancées.

Tu es dans une pièce, dans le noir, avec 50 chaussettes noires et 50 chaussettes blanches. Combien de chaussettes avez-vous à prendre pour vous assurer d’avoir une paire de chaussettes de la même couleur ?

Alors… la moitié plus 1, donc 51 ?

Bonne idée, mais ce n’est pas le bonne réponse.

Ou plutôt si vous prenez 51 chaussettes, vous êtes sûr d’avoir une paire de la même couleur en sortant… mais ce n’est pas le chiffre le plus bas que vous pouvez trouver !

Réfléchissons : quand vous prenez une chaussette, elle a une couleur.

Lorsque vous prenez le second, il peut avoir la même couleur, ou l’autre.

Mais quand vous prenez le troisième, il forme nécessairement une paire avec deux chaussettes précédentes : la réponse est 3 !

Il y a trois caisses. Le premier ne contient que des pommes, le second que des oranges, le troisième contient à la fois des pommes et des oranges. Ils ont été mal étiquetés, et il n’y a pas de boîte contenant ce que dit l’étiquette. Vous ne pouvez ouvrir qu’une seule caisse, sans regarder à l’intérieur, et vous ne pouvez sortir qu’un fruit de la boîte que vous avez choisie. Tu dois deviner ce qu’il y a dans chaque caisse. Comment faites-vous ?

Un peu plus compliqué que les autres, mais pas impossible.

Le point central de cette énigme est la caisse que vous décidez d’ouvrir.

Vous devez prendre un fruit de la caisse étiquetée comme « mélange de fruits ». Comme l’étiquette est fausse, le contenu ne sera que le fruit que vous prenez.

Si vous prenez une pomme, la caisse ne contient que des pommes.

Ainsi, la caisse étiquetée « oranges seulement » doit nécessairement contenir le mélange de fruits et la dernière ne contiendra que des oranges (et si vous prenez une orange, suivez le même raisonnement et vous aurez la réponse).

Combien de balles de golf un pick-up peut-il contenir ?

C’ est l’une des questions les plus répandues des interviews de Google, et c’est aussi l’une de celles qui ont contribué à la mode des questions « brainteaser » dans les interviews, en particulier dans le domaine de l’informatique.

Il s’agit en effet d’une question absurde, qui ne nécessite pas une réponse correcte, mais un raisonnement sain et logique.

( Même l’examinateur qui vous pose cette question ne sait pas combien de balles de golf peuvent tenir dans un bus de pick-up !)

Donnez-leur ce qu’ils demandent. Réfléchissez à haute voix, expliquez ce que vous feriez, utiliser un papier et un stylo, et essayer d’estimer une réponse, mais ne dites pas le premier chiffre qui vous vient à l’esprit !

La dernière question – et finale !

Vous avez des questions à me poser ?

Oui, vous en avez. Vous devez en avoir.

Comment dites-vous, « il n’y a pas de question stupide. »

En réalité, avec la pression, vous risquez de contredire cette sagesse populaire :

C’ est pourquoi vous feriez mieux de vous préparer avec les 17 meilleures questions à poser pour un entretien d’embauche !

Et n’oubliez pas :

Écrivez toujours une lettre de remerciement après un entretien d’emploi !

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!