in , , ,

Du poisson au tétrapode, le chaînon manquant à été trouvé.

elpisostege

L’Elpistostege watsoni serait le plus proche parent des vertébrés à quatre pattes. Suite à l’examen approfondi du fossile exhumé au Parc national de Miguasha (Canada), par le paléontologue Richard Cloutier, l’Elpistostege watsoni est le chaînon manquant entre les poissons et les tétrapodes.

Le chaînon manquant entre les poissons et les tétrapodes, ces animaux qui sortent de l’eau et qui ont des pattes, a été découvert en Gaspésie. La fascinante découverte est l’un des points forts du 82e congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), grand rendez-vous annuel de la communauté scientifique francophone et francophile, qui s’est tenue à l’Université Concordia.

Le fossile complet d’un très long poisson a été exhumé au Parc national de le spécimen de 1,65 mètre de longueur, baptisé Elpistostege watsoni, préfigure le mieux l’émergence imminente des tétrapodes, c’est-à-dire des amphibiens d’abord, puis de toutes les autres formes de vertébrés ayant succédé aux poissons, soit les reptiles, les oiseaux et les mammifères.

Grâce aux milliers d’images numériques obtenues, le chercheur a découvert à l’intérieur des nageoires des os qui sont très semblables à ceux d’une patte. Au niveau des nageoires pectorales, il a pu discerner l’humérus, le radius et le cubitus, voire même le carpe, l’os du poignet sur lequel s’articulent des « éléments qui ressemblent à des précurseurs potentiels des doigts. … certains os du crâne se rapprochent de ceux que l’on retrouve chez les premiers tétrapodes ».

Le scientifique confirme aussi que l’Elpistostege est âgé d’environ 380 millions d’années, car il a été découvert dans une formation géologique du Dévonien supérieur (le Frasnien moyen) qui est présente à Miguasha. « À cette époque, le Québec était situé au niveau de l’Équateur, en bordure de l’océan Rhéïque, sur le super continent Euramérique », indique le chercheur.

Croisement entre le poisson et le tétrapode, l’Elpistostege est assurément un animal aquatique.

M. Cloutier s’apprête à soumettre un article à la revue Naturedans dans lequel il confirmera que l’Elpistostege est l’espèce qui possède les liens de parenté les plus proches avec les premiers tétrapodes.

Quelques dates :

380 millions d’années : Elpistostege watsoni
360 millions d’années : apparition des amphibiens
320-310 millions d’années : apparition des reptiles
220 millions d’années : apparition des mammifères
50 millions d’années : apparition des oiseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eurovision 2014 : Une saucisse vaut mieux qu’une moustache

10-vins : la start-up qui évite le gaspillage du vin et vous propose des verres à domicile