in

25 secrets sur Full Metal Jacket

FullMetalJacket3

Il est un auteur ayant exploré un nouveau genre à chacun de ses films, plus qu’exploré, c’est un véritable colonisateur que ce Stanley Kubrick, maîtrisant et laissant sa marque indélébile sur tous les genres qu’il a abordé. Et de la science-fiction au péplum, en passant par la farce anticipative ou encore le film noir, Kubrick a pris un malin plaisir à brouiller les pistes en ne suivant aucune logique dans les différents choix de  ses longs métrages. Aucune logique, si ce n’est l’habitude récurrente de découvrir un genre, d’y entrer, puis le masteuriser  au point d’en faire oublier tout ceux qui avait osé l’aborder auparavant et influencer inexorablement tous ceux souhaitant s’y aventurer à nouveau.

Parmi ses bijoux, son incursion dans le film de guerre est une des rares récidives du maître,  plus qu’une récidive, c’est un thème récurrent que celui de la guerre. En observant la filmographie du maestro, sur 13 longs métrages reconnus, 4 sont des films de guerres, mais encore une fois, aucun ne ressemble à l’autre : Fear and Desire, Les sentiers de la Gloire, Docteur Folamour (dans une moindre mesure mais tout de même), et enfin Full Metal Jacket, sont autant de variation sur ce même genre qu’est le film de guerre. Comme tous ses projets, ce dernier est une réelle aventure en soi, nombreuses sont les anecdotes et légendes ayant été écrites à son propos, néanmoins ce qui suit constituera surement une surprises pour le plus grand nombre.

1- L’idée de tourner Full Metal Jacket provient de l’envie que Kubrick avait de collaborer avec le correspondant de guerre  Michael Herr, auteur de Putain de Mort (Dispatches), livre qu’il écrivit à la suite de son expérience au Vietnam pour le magazine Esquire. Au départ le réalisateur voulait réaliser un film portant sur l’holocauste, mais les deux hommes s’accordèrent rapidement sur un roman concernant le Vietnam, le best seller de Gustav Hasford : Le Merdier (Shortimers).

2- Comme Joker, le héros de son livre, Hasford était un marine qui avait également servi comme correspondant de guerre. En fin de compte, Kubrick et Herr l’engagèrent comme co-scénariste. Leur collaboration eu principalement lieu par téléphone, Hasford ne rencontrant Kubrick qu’à l’occasion d’une soirée haute en couleurs au cours du processus d’écriture.

3- Le nom du film provient d’un type de balle très utilisé par les marines au Vietnam.full_metal-jacket

4- A la base, Anthony Michael Hall, le héros du Breakfast Club de John Hughes, était pressenti pour le tenir le rôle de Joker. Les pourparlers durèrent 8 mois et débouchèrent sur une impasse. Ce fut finalement l’oiseau fou de Birdy, Matthew Modine qui décrocha le rôle.

5- R. Lee Ermey fut réellement sergent instructeur dans l’armée, il officia dans l’île Parris (site de Caroline du sud utilisé par l’armée) pour le compte des marines. Il avait déjà joué son rôle dans différents films de guerre, entre autres, Les Boys de compagnie C, mais également Apocalypse Now. Initialement Kubrick l’avait engagé en tant que consultant mais Ermey le pressa pour obtenir le rôle du sergent instructeur qui crève l’écran pendant les 45 premières minutes du film. Il prit donc sur lui de faire un bout d’essai, soit une tirade improvisée de 15 minutes pendant laquelle il insulta sans discontinuer, une bande d’intermittents qui lui répondirent par des jets d’oranges et de balles de tennis sans l’arrêter pour autant. Comme vous le savez, il décrocha le rôle.

6- Kubrick est renommé pour sa tendance quasi pathologique à vérifier méticuleusement jusqu’au plus infime détail de ses œuvres, mais il accorda à Ermey la liberté d’écrire ses propres répliques. Au final l’acteur produisit un recueil de 150 pages d’insultes imagées et variées, qui pour la plupart trouvèrent leur chemin jusqu’au film.

7- Qu’est-ce-que signifie le R dans R. Lee Ermey ? Ronald.

Full-Metal-Jacket-c

8- Tim Colceri avait été choisi pour tenir le rôle du sergent instructeur avant que Ermey ne s’en empare. Mais il eut droit à un joli lot de consolation : incarner le tireur de l’hélicoptère et la scène inoubliable lors de laquelle il confesse n’avoir aucun remords à propos du nombre incommensurable de femmes et d’enfants qu’il a tué. Ses lignes proviennent directement du roman Dispatches.

9- C’est un jeune acteur de théâtre newyorkais qui décrocha un des premiers rôles de Full Metal Jacket. Afin de jouer le rôle, il prit 32 kilos, atteignant alors un poids de 127 kilos. Cette méthode directement inspiré de l’actor studio constitue un record de prise de poids pour un acteur, dépassant même les 27 kilos du grand Bob pour Raging Bull. Le surpoids entraîna une déchirure des ligaments pour laquelle l’acteur fut opéré à la suite du tournage. Il lui fallu 9 mois avant de retrouver ces 95 kilos initiaux.Fullmetaljacket

10- Bruce Willis avait décroché un rôle dans le film mais ne pu tourner en raison de ces attaches contractuelles le liant à la série TV l’ayant fiat connaître à l’époque, Clair de Lune.

11- Kubrick est né à New-York, cela ne l’a pas empêché de quitter les Etats Unis avec renfort de publicité, pour l’Angleterre. Pays dans lequel il tourna l’intégralité de ses films à partir de Lolita, en partie afin d’éviter l’ingérence des cadre d’Hollywood sur ses œuvres. Il en fut donc de même pour Full Metal Jacket, on reconstitua le camp d’entraînement et une ville Vietnamienne au beau milieu de la campagne anglaise. Les scènes de Parris Island furent tournées sur la base militaire de Bassingbourn. L’usine désaffectée Beckton Gas devint les ruines de la ville de Hue.

12- Afin de reconstituer les restes de la ville, Kubrick passa 2 mois à méticuleusement détruire les bâtiments, faire exploser des immeubles et éventrer avec soin certaines façades à l’aide d’une boule de démolition. Ceci, scrupuleusement basé sur les photographies de Hue de 1969 qu’il avait pu se procurer.

13- Dans un effort de réalisme, 200 palmiers et 100 000 répliques de plantes tropicales furent importées d’Espagne et d’Hong Kong.

14- Modine, qui a réalisé un documentaire photos sur le tournage, publié en 2005 dans un livre intitulé Full Metal Jacket Diary, rapporte que l’usine et ses alentours étaient infestés par la pollution, regorgeant d’amiante et autres produits toxiques. Plusieurs membres de l’équipe et du casting tombèrent malades sur le tournage.

15- Le reporter décrit également comment lui, et les autres acteurs incarnant les marines, durent suivre un entraînement militaire classique, incluant entendre les insultes de Ermey 10 heures par jour. Ils devaient également se faire raser le crâne une fois par semaine.

16-  Après plusieurs heures de conversations téléphoniques avec le réalisateur, Hasford se rendit finalement en Angleterre pour le rencontrer. Ils ne se virent qu’une seule fois, au cours d’un dîner. Dans Kubrick, son ouvrage concernant la production du film, Herr se rappelle qu’au cours du repas, il reçut un petit mot du réalisateur « Je ne peux pas voir ce type ». Une grosse dispute éclata alors  à propos de qui serait crédité en tant que scénariste ou coscénaristes, Hasford ne voulant se contenter de la mention « dialogues supplémentaires de ». Au final, l’accès au tournage lui fut définitivement refusé. Voulant entamer des poursuites judiciaires, Hasford souhaitait s’assurer que le tournage avait bien lieu, accompagné de 2 acolytes, il décida de se faufiler sur les lieux. Ils portaient des tenues de camouflages, souhaitant passer pour des figurants. Hasford fut repéré mais on le confondit avec Herr.

17- Une des raisons pour lesquelles le tournage dura si longtemps est qu’Ermey fut impliqué dans un accident de la route, se brisant toutes les côtes. Il fut donc indisponible pendant 4 mois et demi.

18- Abigaïl Mead, la personne créditée pour la musique originale, est en fait Vivian Kubrick, sa fille.

19- Selon les chiffres du site Box Office Mojo, la production coûta 30 millions de dollars, en rapportant 46,4 aux Etats Unis.

20- Full Metal Jacket ne remporta qu’une nomination aux Oscars, en tant que meilleure adaptation.

21- Hasford ayant remporté sa bataille juridique, il partagea la nomination. Pourtant, sa carrière ne décolla jamais vraiment. Il écrivit deux autres romans, y compris la suite de Short Timers, avant de mourir en 1993, à l’âge de 45 ans.

22- Quelques jours après la sortie du film, D’Onofrio était à l’affiche d’un autre long métrage, Nuit de Folie (Adventure in Babysitting). Film dans lequel il incarnait un mécano bodybuildé blond, tout en muscle, digne du panthéon nordique. La transformation totale entre les deux films lui conféra une réputation  solide en tant qu’acteur caméléon capable d’endosser et de s’impliquer dans tout type de personnage.

23- L’actrice au nom chantant Papillon Soo Soo, eu également droit à son heure de gloire. Son interprétation de la prostituée Vietnamienne ne lui fit pas décrocher de nombreux autres rôles puisqu’elle n’apparut que dans deux autres longs métrages, un James Bond (Dangereusement Votre) et un film d’action avec Rutger Hauer (Killer Instinct).

24- Cependant elle resta gravé dans les esprits par ses répliques devenues cultes « Me so Horny » et « Me made you love long time », majoritairement grâce aux multiples samples de rap ayant repris les dialogues du film. Parmi les plus connus, 2 Live Crew avec  « Me so Horny » et Sir Mix a Lot dans « Baby got his back ».

25- On retrouve également beaucoup de répliques d’Ermey dans des chansons de rap ou de hard rock. Agé aujourd’hui de 68 ans, ses 25 dernières années ont été portées par sa renommée acquise avec Full Metal Jacket. Il a fait fructifier ce capital en incarnant des rôles proches dans une douzaine de films, publicités, séries, ou encore jeux vidéos. Il a représenté plusieurs produits, entre autres des pistolets, des bières allégées, et même des pistaches. Pour les habitués de la chaîne de cinéma Alamo Drafthouse, c’est à présent la voix vous intimant de couper vos téléphones portables et de rester calmes pendant les films. Autant vous dire que ces salles font partie des plus silencieuses des Etats Unis !MSDFUME EC005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Doutant de leur loyauté, l’armée espagnole remplace les militaires musulmans par des latino-américains

Des lingots d’or retrouvés dans un avion