in , ,

Le Vatican élève la voix contre les exactions commises par les djihadistes en Irak

C’est par un communiqué rendu publique le 12 août dernier que le Vatican a condamné avec fermeté et précision les ignominies perpétrées par l’état islamique sur les territoires qu’ils occupent.

Le Saint Siège ne pouvait rester muet alors que dans la foulée de la prise de hautes places chrétiennes en Irak, comme Mossoul et Karakoch, les persécutions subies par les chrétiens ne se comptent même plus.

Par l’intermédiaire  du cardinal Jean-Louis Tauran, l’Eglise condamne en bloc les pratiques inhumaines comme les mutilations génitales, la décapitation, la crucifixion, la pendaison et l’exposition publique des corps. Dans la même déclaration sont cités des crimes plus légers, comme le retrait de crucifix et l’appropriation de lieux de culte.

Pour le Vatican, c’est aux Musulmans d’agir

Toujours selon le cardinal :«La situation dramatique des chrétiens, […] et d’autres communautés religieuses et ethniques numériquement minoritaires en Irak exige une prise de position claire et courageuse de la part des responsables religieux, surtout musulmans […]. Tous doivent être unanimes dans la condamnation sans aucune ambiguïté de ces crimes et dénoncer l’invocation de la religion pour les justifier».

Si cela ne manque pas de sens et de ferveur, le discours est loin des réalités. Il n’existe aucun organisme international regroupant les pays par la religion musulmane.

Willy Garcia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOÉ : 10 minutes du film avec Russel Crowe

Après une entrée mitigée, l’éditeur King achève sa déchéance financière