in ,

Mike Webb : le système vidéo à l’origine des pénalités tardives

Lors de la course Moto 2, 8 pilotes ont anticipé le départ dont Johan Zarco. Seulement, tout le monde n’a pas été sanctionné de la même manière. Le directeur de course, Mike Webb, s’explique sur cette double sanction lors du Grand Prix du Qatar.

 

Auprès du site officiel du Moto GP, Mike Webb explique ce qu’il entend par un « faux départ » :

« Ce que je considère comme un départ anticipé est le fait de partir avant l’extinction des feux, même si le pilote n’a pas bénéficié d’avantages. Ensuite, il y a une sanction quand un pilote bouge sur la grille, même si le motard s’immobilise immédiatement. Dans ce cas de figure, nous regardons pour voir si les pilotes ont énormément bougé, quelle est la position qu’ils avaient exactement au moment du départ. Lors du Grand Prix du Qatar, tous les départs anticipés ont été des cas « classiques » durant lesquels le pilote s’est avancé légèrement et a été pénalisé. »

Franco Morbidelli et Sandro Cortese ont eu une sanction tardive. Mike Webb explique pourquoi ils ont été pénalisés si tardivement :

« Nous avons eu un problème technique avec la caméra qui enregistrait le départ. Cette caméra n’affichait pas certaines images correctement. Par conséquent, nous avons été en mesure de constater six départs anticipés et ces pilotes ont été sanctionnés et ont observé leurs sentences. »

« Quand notre système a de nouveau fonctionné correctement, nous avons pu voir deux départs anticipés, ceux de Franco Morbidelli et de Sandro Cortese, mais tout cela a pris du temps. »

Anthony Meaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le pirate de l’avion d’EgyptAir fait le signe V de la victoire

Livio Suppo satisfait du classement de ses pilotes