, ,

Une voiture capable de faire des podiums pour Daniel Ricciardo

C’est un Daniel Ricciardo assez satisfait qui a fait le point sur sa saison. Le pilote australien a fait une description de ses temps forts.

En 2015, Red Bull était passé à côté en raison d’un moteur Renault en grande difficulté. Un an plus tard, l’écurie autrichienne réalise une saison incroyable :

« Quand vous êtes en piste vous rechercher le podium, et la RB12 a ce potentiel. En plus lors de chaque week-end, on avait le potentiel pour réaliser de belles performances. Le but n’est pas d’être applaudi, même si c’est mieux. L’objectif, c’est de se battre chaque week-end contre les plus grands noms dans le sport et de figurer parmi les plus grandes bagarres de la Formule 1. »

Sur le site officiel de l’écurie Red Bull, Daniel Ricciardo estime que c’est en Chine qu’un déclic s’est produit sur la compétitivité de la RB12 :

« Honnêtement, je n’ai pas eu d’idées durant l’intersaison. On n’a pas réalisé une intersaison de folie. Nous étions conscients que nous serions dans les 8 premiers, mais on ne savait pas précisément où. Lors du Grand Prix inaugural, j’ai terminé à la 4e place, Helmut m’a enlacé lorsque nous avons gagné la course. D’après moi c’est à partir de la Chine où je me suis qualifié 2e que nous savions qu’on possédait un package compétitif. Par contre, j’ai eu une crevaison en Chine dans les premiers tours. Cet incident  a nui à ma course. Malgré cela c’était un signe encourageant, on pouvait réaliser de belles choses comme on l’a fait en 2014. Nous n’avions pas eu le matériel pour gagner, mais une voiture capable de se battre pour les podiums. »

Cette saison, ce sont les podiums qui ont ravi le pilote australien :

« Les podiums ont été la cerise sur le gâteau. C’est une très grande satisfaction et cela montre à quel point, nous nous sommes améliorés. Tout le monde veut connaitre ce sentiment. Toutes les mises à jour qui ont été apportées à la voiture ont eu pour effet de la rendre meilleure. »

Pour conclure cette 1re partie d’interview, le coéquipier de Max Verstappen estime que la Malaisie et Singapour ont été ses 2 courses préférées :

« La Malaisie, cela a été une course haletante tout comme Singapour où j’ai pris beaucoup de plaisir à prendre en chasse Nico Rosberg. »

Anthony Meaux

 

 

Laisser un commentaire

Ivan Tozzo : « Le club était comme une famille »

La réglementation 2017 une bonne chose pour Red Bull