, ,

Ahmed Sylla : « Il a su me motiver »

Dans le rôle principal du film, Ahmed Sylla donne son point de vue sur les conditions de tournage de « L’ascension ».

Nadir Dendoune n’était pas un alpiniste aguerri. Cependant, c’est cette particularité qui a servi Ahmed Sylla pour bien être dans la peau du personnage :

«Tout d’abord, pour tout vous dire je ne sais pas comment j’ai gravi cette montagne. En fait, Ludo y est pour beaucoup, car il a su me motiver. Quand on était au Népal,  on a tourné 5 semaines là-bas. Par la suite, j’ai demandé à Ludo : « Ce que je vois avec mes yeux, c’est ce que les gens vont voir ? » Il m’a répondu : «  Oui, évidemment, ne t’inquiète pas ». J’avais hâte de poursuivre le film, par contre cela a été compliqué à Chamonix, car lorsqu’on a tourné, il y avait le froid, la neige. Il y avait une très mauvaise météo, de plus on a stoppé le tournage pendant 1 semaine. En conclusion, on a fait cette aventure dans le but de faire un beau film. »

Il explique sur Direct FM que l’équipe de tournage a entrepris ce film sans forcément s’y être préparé :

« Je suis reconnu pour être un sportif aguerri, mais en réalité non, et il n’y a pas eu de préparation physique. Nous n’avons pas été préparé particulièrement pour ce film. L’histoire vraie veut que le personnage n’ait pas d’expérience pour gravir l’Everest , et Nadir Dendoune n’en avait aucune, il a falsifié un CV pour pouvoir le faire. De mon côté, je n’avais jamais fait de montagne de ma vie et, si je me souviens bien, j’ai dû faire du ski 1 fois lorsque j’avais 12 ans. Autant dire que je suis un skieur catastrophique et davantage encore un alpiniste désastreux. Tout cela a servi le film, cette innocence à vouloir bien faire qui va mener à tout ce qu’on va pouvoir montrer dans le film. »

Anthony Meaux

 

 

 

Laisser un commentaire

Ludovic Bernard : « Les conditions météo étaient top au Népal »

Calendrier GP2/GP3 dévoilé : Jerez au programme