in

Guerre avec Elkabbach : Paul Amar vide son sac




Cela fait plus de 20 ans que Paul Amar a quitté France 2, mais il l’a toujours en travers de la gorge. Celui qui est selon lui responsable de son départ, Jean-Pierre Elkabbach, qui arrive en 1993 à la tête de France Télévisions. « C’est mon arrêt de mort. Quand Elkabbach soutient le pouvoir, il le soutient ouvertement… Il est d’une servitude totale. Plus tard, et Sarkozy me l’a confirmé en tête-à-tête, j’apprendrai qu’il avait passé un pacte avec les Balladuriens », révèle Paul Amar dans Le Monde dont le site de TV Mag relaye les propos. « Je préfère perdre un 20 heures que ma conscience », analyse l’ancien présentateur du 20 heures de France 2 qui avait donné une condition : ne jamais avoir à interviewer Jean-Marie Le Pen. Quand le leader du FN de l’époque venait dans le JT, c’est face à Bruno Masure qu’il se retrouvait. Mais cette exigence ne va pas être respectée par Jean-Pierre Elkabbach qui va organiser un débat Bernard Tapie /Jean-Marie Le Pen le 1er juin 1994 que Paul Amar est, selon lui, contraint de présenter. Il va alors sortir des gants de boxe. Une séquence culte, mais qui ne va pas du tout plaire à la direction. « Je n’avais plus mon mot à dire, c’était le retour à l’ORTF. (…) Je savais qu’ils pouvaient en venir aux mains, mon initiative était presque civique. En fait, ce n’était pas un acte manqué, mais un passage à l’acte. Au fond de moi, je ne pouvais pas accepter ce débat », analyse Paul Amar dans les colonnes du Monde.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce plongeur prend le selfie de sa vie devant une baleine énorme

Le moteur de cette Ferrari 458 explose en pleine route