Comment se lancer dans le webdesign ?

27
Partager :

Pas de site Web sans webdesign. La présentation d’une page est tout aussi importante que son contenu.

Voici les instructions d’utilisation en 6 étapes pour que le client et le webdesigner soient tout aussi satisfaits de leurs échanges !

A voir aussi : Comment sécuriser mon site internet ?

1. Spécifier les attentes

On n’entre pas dans un projet de webdesign aveuglément.

A lire également : Comment déverrouiller le clavier de l'ordinateur ?

Une formule aussi imprécise que : « Je veux quelque chose avec du bleu, qui est dynamique, et livré rapidement » pourrait bien décevoir vos attentes.

Établir une spécification qui indiquera :

  • le type de site que vous voulez : vitrine, e-commerce, blog, etc.
  • les objectifs du projet. Si possible quantifiable. « Je veux que les visiteurs voient autant de pages chaque fois qu’ils visitent », par exemple.
  • La cible de votre site : quels sont vos futurs clients, leurs attentes, leurs goûts.
  • Le contenu attendu : site vitrine, e-commerce, blog…
  • Le calendrier de livraison.
  • Le budget : qui dépendent grandement des divers éléments énumérés ci-dessus.

Télécharger un modèle de cahier des charges (gratuitement)

2. Passez du temps à rechercher

Si vous avez des personas pour représenter vos différents clients typiques, c’est le moment de les communiquer à votre webdesigner. Oui, vous ne concevez pas un site Web de la même manière pour un banquier d’affaires ou un passionné de free-ride !

Il est également temps de compiler vos sources d’inspiration du design, que ce soit par un moodboard ou en listant ce que vous aimez (et n’aimez pas) sur d’autres sites que vous avez déjà visités.

Ce travail peut également être effectué par le client, ainsi que par le webdesigner, qui fera valider sa table avant de passer à l’étape suivante.

3. Construire un plan de site

Le plan est décomposé sous la forme d’un organigramme ou d’une architecture interne. Il doit présenter toutes les pages demandées, ainsi que les liens qui vous permettent de passer de l’une à l’autre.

Mais chaque page doit contenir dans son éléments essentiels filaires :

  • l’ en-tête (ou l’en-tête)
  • le menu
  • coordonnées
  • l’ emplacement du contenu
  • boutons de partage social
  • un pied de page (ou un pied de page)

Ainsi que, bien sûr, les éléments visuels de l’entreprise et, au minimum, son logo.

La plupart du temps, afin de ne pas tromper les utilisateurs, la mise en page de base de toutes les pages est similaire. Le webdesigner fera la différence avec différentes organisations de colonnes, choix de couleurs, animations dynamiques…

Ce modèle devra être validé avant de passer au développement.

Lire aussi : Web design : 10 logiciels de prototypage pour vos modèles

4. Mettre en couleur

La présentation réelle du site n’a lieu qu’à ce stade. C’est maintenant le moment de choisir :

  • polices lisibles et bien réglées
  • la palette de couleurs qui sera utilisée sur chaque page (restant dans la limite de 2 à 3 nuances dominantes, aucun plus)
  • la disposition du menu et le type de navigation, qui doit rester intuitif afin de ne pas perdre d’utilisateurs.

Lire aussi : Top 15 des tendances en matière de design web pour 2019 5. Développer uniquement Suivant

Aujourd’hui, près de la moitié des sites développés sont en HTML5, un système de codage fluide reconnu par tous les navigateurs.

Cela ne vous empêche pas de profiter de nombreuses fonctionnalités, en particulier pour les sites de commerce électronique, mais pas seulement.

Les robots de chat sont de plus en plus intégrés dans les sites, la présentation des formulaires de contact peut être personnalisée, il est possible de planifier un CMS (Content Management System), ce qui permettra une partie de blog, de plus en plus essentielle de nos jours.

6. Tester avant de livrer

Personne n’est parfait. Oui, oui, c’est vrai.

Un site doit donc toujours être vérifié avant d’être présenté au public.

Qu’ il s’agisse de tester la validité de tous les liens, de corriger l’orthographe (une erreur sur la page d’accueil aura le pire effet) ou de s’assurer que le est réactif.

Ce n’est qu’alors qu’il peut être mis en ligne. Pour le meilleur seulement !

Pour vous assurer que votre projet complète toutes ces étapes précieuses, vous pouvez déléguer ce travail à un webdesigner indépendant en déposant gratuitement une annonce sur Graphiste.com.

4.7 / 5 ( 4 votes )

Partager :