Quels commerces doivent fermer à cause du COVID ?

74
Partager :

23 mars 2020

A lire en complément : Le quotidien des infirmières en france

Ce lundi 23 mars, pour les entreprises québécoises : le premier ministre a annoncé la fermeture de toutes les entreprises non essentielles jusqu’au 13 avril. Nous faisons valoir le point.

Les visages ont été fermés à 13 h le 23 mars, pour le point de presse quotidien du gouvernement. Et pour une bonne raison : 409 nouveaux cas ont été détectés dans la province en une journée. Avec un total de 628 cas, le Québec est devenu la province la plus touchée officiellement par la COVID-19.

A lire également : Les cheminées de maisons

Le Premier ministre François Legault a annoncé de nouvelles mesures pour prévenir la propagation du virus. Y compris, comme son homologue Doug Ford en Ontario, la fermeture de toutes les entreprises et services non essentiels du 24 mars à minuit au 13 avril 2020.

Donc, tout le monde attendait avec impatience la liste des magasins et des services qui peuvent rester ouverts. Elle est là.

Bien sûr, il y a des services de santé (y compris les pharmacies ou les vétérinaires), la sécurité publique (police, pompier…) ou le gouvernement services.

Il y a aussi tout ce qui concerne l’énergie, la production de produits alimentaires ou sanitaires, les médias, les transports publics, les stations-service ou les taxis.

Du côté des affaires, nous trouvons dans la liste :

  • Épiceries et autres denrées alimentaires
  • Pharmacie
  • Dépanneurs
  • Grands magasins à l’extérieur du centre commercial (services d’épicerie, de pharmacie ou de quincaillerie)
  • Produits destinés aux exploitations agricoles (mécanique, engrais, etc.)
  • Société des alcools du Québec (SAQ) et Société québécoise du cannabis (SQDC)
  • Salons funéraires, Crémation et cimetières
  • Restaurants (guichets à emporter ou de livraison uniquement)
  • Hôtels
  • Nettoyants et laveuses
  • Magasins d’articles médicaux et orthopédiques
  • Nourriture et fournitures pour animaux
  • Déménageurs
  • Équipement de travail (sécurité et protection)

Le gouvernement a également déclaré que le télétravail et le commerce électronique sont toujours autorisés en tout temps pour toutes les entreprises.

#COVID19 Beaucoup d’entre vous m’écrivent après l’annonce de @francoislegault. Je peux confirmer que tout ce qui est le télétravail peut continuer à fonctionner sans aucun problème. Pour les autres secteurs où le télétravail est impossible, une liste sera publique dans les prochaines heures.

— Pierre Fitzgibbon (@MinFitzgibbon) 23 mars 2020

En d’autres termes, les agences de communication, de marketing ou de RH (tout ce qui peut fonctionner en soi sans aucun établissement physique) peuvent continuer à fonctionner… mais seulement en mode télétravail. Et à condition, bien sûr, que leurs clients travaillent toujours de leur côté !

Le Gouvernement déclare également :

Si votre activité commerciale n’est pas inscrite sur la liste, mais que vous croyez qu’elle est essentielle ou qu’elle est une entité fournissant des services ou des fonctions essentiels, vous pouvez demander la désignation comme activité principale. Une ligne téléphonique sera mise en place prochainement.

Les commerces et services couverts par la présente liste veillent à ce que les personnes présentes dans leurs établissements se conformer, dans la mesure du possible, aux principes de l’éloignement social. »

Retrouvez tous nos articles relatifs au Coronavirus dans cette section.

Pour de plus amples renseignements sur COVID-19, voici la liste officielle du gouvernement.

Partager :