in , , ,

Explosion du chômage des personnes en situation de handicap

TOULOUSE-INTERIM-HANDICAP

Depuis le 14 novembre, le gouvernement a placé le handicap au cœur de ses préoccupations afin d’offrir des solutions aux familles de personnes handicapées. Mais le chômage des personnes handicapées reste en forte hausse.

Suite à l’affaire Amélie Locquet, le 14 novembre, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, s’est exprimer devant les directeurs généraux des Agences Régionales de Santé (ARS) pour que soit mis en œuvre un dispositif d’alerte et de traitement des situations critiques de certaines personnes en situation de handicap. Elle souhaite créer dans les ARS, une cellule d’alerte et au niveau national un comité de suivi, confié à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et réfléchir à de possibles contraintes sur les établissements médico-sociaux financés par l’État pour les inciter à accueillir les personnes en difficulté.

Le 15 novembre, un accord entre l’état Français et la Belgique a été promulgué sur l’accueil de personnes handicapées dans des centres médico-sociaux wallons. D’ici 2016, 16 000 nouvelles places seront créées dans des établissements spécialisés et 3 400 places dans le cadre du plan autisme d’ici 2017.

Situation d’urgence, le taux de chômage des personnes en situation de handicap explose

L’urgence doit se faire dans la prise en charge de personnes lourdement handicapées mais pas seulement puisque 80% des personnes handicapées travaillent en milieu ordinaire, avec une RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé). Aujourd’hui, le handicap ne doit plus empêcher un salarié d’accéder à un emploi, ni d’évoluer professionnellement. Deux millions de personnes de 15 à 64 ans ont une reconnaissance administrative de leur handicap en France Métropolitaine.

Selon une étude de 2011 de la Dares (anciennement Premières Informations et Premières Synthèses), du ministère du travail, 370 900 travailleurs avec une RQTH ont été employés dans les 100 100 établissements assujettis à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés. Les entreprises de plus de 20 salariés ont l’obligation d’employer 6% de personnes en RQTH, mais le taux actuel n’est que de 4%. A défaut de recruter directement, une entreprise peut recourir à des sous-traitants employant des salariés avec une RQTH.

L’Adapt (association pour l’insertion sociale et professionnelle des handicapés) souhaite axer cette année sur l’insertion professionnelle des jeunes. Elle veut mettre l’accent sur l’Europe pour valoriser les expériences menées dans certains pays, pour acquérir une formation plus en adéquation avec le marché du travail actuel.

L’emploi et le travail des personnes handicapées restent aujourd’hui une situation d’urgence pour la société et doit devenir une des priorités de la France. Selon l’INSEE, le taux de chômage de la population active s’élève à 10,9 % au second trimestre 2013, mais celui de demandeurs d’emploi en RQTH a augmenté de 60% en 4 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un avion de ligne s’écrase en Russie : aucun survivant

Bruce Springsteen, « High Hopes » le 25 novembre