, , , , ,

Les risques d’une épidémie d’Ebola sont “extrêmement faibles” aux Etats-Unis selon Obama

Le président des Etats-Unis Barack Obama a réaffirmé lundi, lors d’une rencontre à la Maison Blanche avec les autorités sanitaires et des responsables de son Conseil de sécurité nationale, que les risques d’une épidémie d’Ebola dans son pays étaient “extrêmement faibles” d’après les dernières analyses scientifiques.

Le président a appelé ses homologues à travers le monde à s’engager plus fortement pour contrer l’épidémie qui frappe l’Afrique de l’Ouest. Etant données les mesures mises en place, la qualité de notre système de santé et la nature du virus Ebola qui ne se transmet pas facilement, les risques d’une épidémie d’Ebola aux Etats-Unis sont extrêmement faibles“, a déclaré Barack Obama.

Nous n’avons pas une marge d’erreur importante“, a-t-il cependant souligné, appelant au strict respect des procédures et soulignant que de nouveaux protocoles étaient à l’étude pour renforcer le contrôle des passagers aux aéroports à la fois au départ en Afrique de l’Ouest et à l’arrivée aux Etats-Unis.
L’état du Libérien hospitalisé au Texas (sud), première personne à avoir été diagnostiquée avec Ebola hors d’Afrique, restait lundi “très grave mais stationnaire”.
Barack Obama a par ailleurs estimé que la réponse de la communauté internationale face à l’avancée de l’épidémie en Afrique de l’Ouest était insuffisante.
Certains pays ne sont pas montés en puissance aussi rapidement que nécessaire“, a-t-il déclaré. “Certains grands pays ne font pas assez“, a-t-il ajouté, sans citer de noms. Pour mémoire, le professeur Cyril Broderick, de l’Université du Delaware, a récemment publié un travail approfondie sur le plus célèbre site d’information du Liberia, le Liberian Observer, concernant la façon dont le gouvernement étasunien et les puissances occidentales ont produit génétiquement l’Ebola et le sida, affirmant que les Etats-Unis ont créé le sida et le virus d’Ebola.

Il est à noter que le Pentagone pourrait prochainement déployer près de 4.000 soldats en Afrique de l’Ouest pour participer à la lutte contre l’épidémie d’Ebola, soit un millier de plus que prévu dans le plan annoncé initialement par le président, est-ce qu’il s’agit une nouvelle manoeuvre géopolitique de la part du gouvernement américain ?

Posté par La rédaction

Vous avez été témoin d'un évènement ? Vous souhaitez nous faire parvenir un scoop ou des images étonnantes ?

Contactez nous via notre formulaire de contact.

Laisser un commentaire