Réconciliation nationale
in , ,

“Réconciliation Nationale” ce nom de marque n’appartient pas à Dieudonné et Soral

Dans une vidéo diffusée et largement partagée sur internet, Dieudonné et Soral annoncent la création de leur parti politique, nommé Réconciliation Nationale. Suite aux différents commentaires, Franck ABED, propriétaire de la marque, revient sur cette affaire.

Réconciliation Nationale
Capture d’écran du site de l’INPI montrant la marque enregistrée “Réconciliation nationale”

Que pensez-vous de l’annonce de Dieudonné et Soral de lancer un parti politique appelé Réconciliation Nationale ?

Avant de commenter sur le fond cette annonce et ses implications, je dois rappeler un fait que peu semble connaître. Réconciliation Nationale est le nom d’un mouvement politique qui existe déjà, et je suis bien placé pour en parler car j’en suis le fondateur ! En effet j’ai lancé Réconciliation Nationale avec deux amis le 20 juillet 2006. Le nom a bien sûr été déposé auprès de l’INPI Paris (Institut National de la Propriété Industrielle) et les statuts de notre association auprès de la Préfecture. Un logo fut également créé à cette occasion. Il suffit de se rendre sur le site de l’inpi pour savoir si je mens et qui n’est pas sérieux.
De fait, je conteste à quiconque n’importe quel usage du nom Réconciliation Nationale, pour la simple et bonne raison qu’il m’appartient. Nous sommes dans une époque sans foi ni loi, dans laquelle beaucoup se croient tout permis. Je refuse d’accepter le vol de mon travail intellectuel et entends faire respecter mon droit par tous les moyens légaux mis à ma disposition.

Sur le fond, la création de ce parti est une bonne ou une mauvaise idée ?

Il convient de signaler qu’ils ont huit ans de retard sur mes analyses. A l’heure d’internet et de notre temps médiatique, cela correspond à des millénaires. Le fait qu’ils désirent créer un mouvement politique en reprenant mon idée de réconciliation nationale démontre la pertinence de celle-ci. Toutefois, comme je l’ai déjà dit et écrit, les constats de 2006 ne sont plus d’actualité, car le contexte politique, social, économique n’est plus du tout le même aujourd’hui. C’est pour cette raison, parmi d’autres, que j’ai commis le livre La réconciliation impossible.
Concrètement au lieu de perdre du temps et de perdre tout court, je propose à toutes ces personnes qui pourraient être séduites par cette entreprise, de me rejoindre pour gagner du temps et en efficacité. En huit ans j’ai encore plus travaillé, lu et réfléchi. Mes propositions politiques se sont affinées…

Que démontre pour vous cette affaire ?

Elle démontre l’amateurisme de ces gens-là. Ces derniers, ou plus exactement les membres de leurs équipes, auraient dû prendre le temps de vérifier si le nom n’était pas déjà déposé. De plus, ni Soral ni Dieudonné, ni leurs équipes n’ont pris la peine de me contacter, et il est évident qu’à aucun moment, je n’ai cédé la propriété de Réconciliation Nationale. Je refuse qu’on me vole mon travail, mes idées et mes analyses. Pour des gens qui se disent attachés à la justice et à la droite des valeurs ce n’est guère brillant.

Source : franck.abed@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brésil : Procès de trois cannibales

Les rencontres Internationales de la Photographie sont en deuil