in

Benjy le taureau gay sauvé de la mort par le co-auteur des Simpson

C’est l’histoire peu banale d’un taureau reproducteur irlandais condamné à l’abattoir pour ses penchants homosexuels et racheté par un producteur d’Hollywood  qui coulera des jours heureux dans les verts pâturages anglais au lieu de finir, a annoncé PETA, l’une des associations les plus virulentes dans la protection des animaux, dans les assiettes.

Un vétérinaire de Mayo était à l’origine de cette condamnation à mort de la bête, en diagnostiquant son homosexualité et donc son incapacité à assurer sa fonction de reproduction.

En apprenant l’histoire de ce taureau, Sam Simon co-auteur des Simpson,  qui a promis il y a quelques temps de faire don de sa fortune a des œuvres de charité en faveur des enfants et de la protection des animaux, a dégainé son chéquier afin de sauver Benjy.

250 autres donateurs anonymes ont été sensibles à la campagne de solidarité #SaveBenjy the gay bull sponsorisé par l’ARAN (Association Irlandaise de défense des droits des animaux) et également par le site thegayuk.com.

Benjy n’attendra pas très longtemps pour vivre dans son nouvel habitat puisque le changement de pâturage s’annoncera avant Noël. L’association Peta espère que ce sauvetage va déclencher « un sentiment d’empathie pour les milliards d’autres animaux de ferme privés de leurs libertés les plus fondamentales ».

Sam Simon quant à lui a déclaré que « tous les animaux sont promis à un destin tragique dans le commerce de la viande, mais tuer un taureau sous prétexte qu’il est gay aurait constitué un double tragédie ». Le philanthrope ajoute également qu’il est heureux de voir Benjy arriver « dans un sanctuaire plutôt que dans un sandwich ».

                                                                                                                                                                 Richard Guesdon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miss Honduras assassinée par le fiancé de sa soeur