, ,

Todd Phillips : des remakes peu rassurants

 

Dans cette dernière partie d’interview, Todd Phillps est revenu sur le démarrage de War Dogs aux États-Unis. En revanche, il se montre peu rassuré par les échecs de Ben-Hur et de SOS Fantômes.

Pour commencer Todd Phillips confirme qu’il se devait de tourner War Dogs après la trilogie Very Bad Trip :

« En remportant beaucoup d’argent avec les Very Bad Trop et en faisant gagner énormément à Warner Bros, j’ai eu de la chance. Seulement le succès n’est pas éternel et je devais le mettre à profit au plus vite. Ensuite Universal ou Paramount ne m’auraient pas permis de faire ce film, car ils n’ont pas gagné beaucoup d’argent par mon intermédiaire. Après ce n’est pas comme si les studios mouraient d’envie de faire des films comme War Dogs,  ni un blockbuster, ni une comédie cheap. »

Bien que War Dogs soit devant Ben-hur au box-office américain, le réalisateur de Very Bad Trip estime que son film s’en tire bien :

« Effectivement il est devant, cependant il se fait tuer par les super héros Suicide Squad, mais finalement on ne perd pas d’argent. Ensuite je comprends les studios. Les gens pensent que ce sont des sociétés qui font à l’infini les mêmes films. En réalité, c’est le public qui dicte les goûts des studios. »

Ressorti au goût du jour, Ben-Hur et SOS Fantômes n’ont pas convaincu les cinéastes. Pour Todd Phillips, cela n’est pas rassurant, comme il le dit au Figaro :

« Ce n’est pas rassurant. Lorsque vous travaillez à Hollywood, vous voulez que tous les films marchent. C’est la même chose concernant la presse : si les journaux se vendent bien, cela veut dire que le marché se porte bien. Pour conclure si des œuvres comme Ben-Hur ou SOS Fantômes se ratent, ce n’est bon pour personne. »

Anthony Meaux

Laisser un commentaire

Liverpool empoche le choc face à Chelsea

Le FC Barcelone se régale face à Leganés